Reconnaissance : Madame Maly Bibi Sangho de l’orphelinat Niaber honorée par la patrie

5

Le jeudi 03 aout 2017,  la primature a abrité une  cérémonie de récompense en faveurs d’hommes et de femmes qui ont servi la patrie avec abnégation. Ladite cérémonie était présidée par son excellence, Abdoulaye Idrissa Maiga, Premier ministre, chef du Gouvernement. En présence des récipiendaires et leurs familles. Ainsi que beaucoup d’autres invités de marques…

Ils étaient une cinquantaine à être honorés par la médaille  nationale du mérite. Cependant, nous nous intéressons particulièrement au parcours d’une Dame qui n’a jamais cessé de se battre pour l’éducation, la formation et la réinsertion des plus pauvres. Il s’agit bien évidemment de madame Maly Bibi Sangho, promotrice de l’orphelinat Niaber.

En effet, n’est pas gratifié par la distinction de médaille de mérite nationale, qui le veut mais, qui le mérite bien. Les hommes et les femmes qui le reçoivent, ont tous fait preuve d’engagement profonde pour la mère patrie. Qu’ils soient civils ou militaires, fonctionnaires ou évoluant dans le secteur privé. Ils ont tous quelques choses en commun, l’amour de la patrie.

Qui est madame Sangho Maly Bibi ?

Née le 22 septembre 1960, date commémoratif de l’indépendance du Mali, Maly Bibi Sangho, est une Dame qui a voulu traduire sa vie en termes d’objectif à atteindre en faveur des pauvres abandonnés. Courageuse, battante et tolérante, discrète, charitable, effacée…, elle est dotée d’un cœur remplie de pitié et de bonté envers ses semblables. Ne dit-on pas que, le cœur de l’homme ne saurait battre d’une véritable bonté lorsqu’il est préoccupé des soins du pouvoir, du luxe, ou de grandes spéculations…

En effet, dans le souci de faire profiter au maximum d’enfants abandonnés ses bienfaits, Maly Bibi a créé  l’orphelinat NIABER sis en Commune IV du District de BAMAKO à Hamdallaye ACI 2000. Un orphelinat qui est géré par une association à but non lucratif dénommée  ‘ Association pour la Sauvegarde de l’Enfance (ASE) au Mali ‘. De sa création à nos jours, elle s’occupe de l’organisation de l’établissement avec beaucoup d’amour. Plusieurs membres de sa famille sont engagés dans le fonctionnement  soit au Conseil d’Administration, soit dans l’équipe de direction.

De ses bienfaits, Maly Bibi n’attend point de retour de reconnaissance. Pour elle, il suffit de la joie inexprimable de voir ses bienfaits fructifier en bonheur pour tous les enfants qu’elle encadre avec sérénité. C’est d’ailleurs pourquoi son association s’investit corps et âmes pour favoriser l’autonomie des personnes défavorisées sur le plan matériel, physique ou éducatif. En plus de Maly Bibi et sa famille, de nombreux bénévoles contribuent aux efforts visant à protéger les enfants orphelins et les personnes démunies en participant aux activités au fonctionnement de l’orphelinat Niaber.

Nombreux sont les bébés abandonnés, les enfants dont les parents ne peuvent plus s’en occuper (maman malade, maman rejetée par la famille…) ainsi que des mamans encore adolescentes avec leurs enfants… Qui ont trouvé refuge chez Maly Bibi Sangho.

La bonté est déjà presque une beauté, son influence répand sur tous les traits, sur toute la personne un charme touchant qui parle au cœur. La bouche sourit plus gracieuse, l’œil rayonne plus doux, la physionomie a plus de sérénité, les mouvements plus d’harmonie. Félicitation chère  Maly Bibi Sangho, puisse Allah te garder encore plus longtemps auprès des plus diminues !

 

KANTAO Drissa

 

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Très bonne plume Kantao. Merci d’avoir reconnu les mérites de cette bonne dame que je ne connais pas mais que j’admire a travers ta plume.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here