Regain de tensions sociales à Bamako : Non, ce n’est pas «l’affaire Ras-Bath», mais la résultante d’une incurie au plus haut sommet ! Ils ont mis le feu !

0

Youssouf Bathily dit Ras-Bath n’est que l’élément déclencheur de la bombe sociale que le gouvernement malien a lui-même conçue à travers l’opération dite «Bamako Ville-propre», la mauvaise gouvernance, le mépris et l’arrogance  à l’endroit d’une population déjà meurtrie.  L’interpellation de l’Animateur de radio en question n’est, en somme, que la manifestation d’un ras-le-bol général. Et ça risque de dégénérer davantage. «Bravo Amy » a dit le Président IBK. Seigneur, pardonne-les… Ils ne savant pas ce qu’ils font !

Nous avions souhaité avoir tort ! Mais hélas ! Les faits, têtus par nature, nous ont malheureusement donné raison. Nous vous soumettons de nouveau les articles publiés sur la question.

L’opération dite «Bulldozer», symbolisant la destruction soit dit en passant, est véritablement à l’origine profonde du malaise social suivi des émeutes un peu partout dans la capitale. La preuve ?

Il n’y a eu point de manifestation de rue suite aux différents revers de notre armée quand bien même le ministre de la Défense ait fait l’aveu des «disfonctionnements» à Nampala; non plus suite aux différents scandales de corruption signalés par les rapports les plus officiels et citant de hautes autorités (affaires du Boeing présidentiel, des fournitures de l’Armée, des tracteurs, des engrais etc.)… Les exemples ne manquent pas. Les populations sont restées toujours passives et attentistes.

Mais aujourd’hui, les opérations de déguerpissement touchent leur survie dans un contexte socioéconomique presque insoutenable. Et ce n’est pas nous qui le disons. Le ministre Boubou Cissé, Invité de l’émission «Action Gouvernementale» diffusée sur l’ORTM a en effet confessé ceci : «On entend les plaintes des Maliens pour la simple raison que nous sommes nous-mêmes des Maliens. Nous avons des parents dans des conditions difficiles que vous voyez tous les jours».

Et le Mardi, 09 aout 2016, à l’occasion de la 7ème édition «Rendez-vous avec Koulouba», M. Racine Thiam Directeur de communication de la présidence de la République a, à son tour indiqué ceci : «c’est de mentir que de dire que tout va bien… Nos compatriotes, sur toute l’étendue du territoire sont confrontés à des difficultés».

C’est dire que les plus hautes autorités du pays sont censées connaître les réalités du moment, à savoir, la précarité dans laquelle vivent les populations en cette période hivernale également dite de soudure, particulièrement éprouvante.

Et c’est justement ce moment qu’intervient «l’opération bulldozer», c’est-à-dire de destruction massive des biens des populations concernées.

Et il se trouve que Ras-Bath s’est particulièrement montré hostile contre son initiateur (la gouverneure Amy Kane)  et a même invité les victimes à la traîner devant les tribunaux. L’arrestation de ce dernier,  «défenseur des  démunis» ne pouvait donc qu’inciter les souffre-douleurs au soulèvement. Il reste leur dernier espoir et rempart contre la bêtise humaine, l’injustice sociale et le diktat des pouvoirs publics. Ainsi naissent les héros et les Martyrs !

B.S. Diarra

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here