Festival Maouloud de la communauté Soufi : Sous le signe de l’unité et de la cohésion sociale

0
1

Séances de prières, de prêches, de chants coraniques, kermesse, tournoi de football et de conférences-débats portant sur des thématiques variées, comme l’Islam et le social ou encore le rôle de la femme dans la promotion et la consolidation de la paix au sein d’une société. Voilà, entre autres, les activités retenues au programme de la fête du Maouloud par la Communauté Musulmane des Soufis, qui a lancé ses festivités le 28 janvier dernier.


Les Soufis du Mali, à l’instar de la toute communauté musulmane, célèbrent le Maouloud ou fête de la naissance du Prophète (PSL), le 5 février, cette année. Sous la conduite de leur guide spirituel, Cheick Soufi Bilal Diallo, ils ont lancé à Hamdallaye ACI, le 28 janvier 2012, leurs activités commémoratives, en présence du guide spirituel des Ançardines, Ousmane Chérif Madani Haïdara, des représentants des familles fondatrices de Bamako et des responsables administratifs de la Commune IV.


Organisée depuis plusieurs années par la Communauté Musulmane des Soufis du Mali, la fête du Maouloud est placée cette année sous le parrainage de Mme Keïta Mafi Keïta. En décidant d’ériger en festival cette fête, la Communauté Musulmane des Soufis entend donner un engouement populaire à l’évènement. C’est du moins l’avis du guide spirituel des Soufis du Mali, Cheick Soufi Bilal Diallo, qui a tenu à rappeler que ce n’est ni une déviation ni un manque de foi religieuse. Au cours de cette cérémonie de lancement, Cheick Soufi Bilal Diallo a tenu à faire des bénédictions pour la paix et l’unité dans notre pays.
Yaya Samaké     

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.