Inauguration de la mosquée de Bandiagara : Un joyau architectural qui aura coute 1,5 milliard CFA

9
Inauguration de la mosquée de Bandiagara : Un joyau architectural qui aura coute 1,5 milliard CFA

Entièrement financée et équipée, par Mr Seydou Nantoumé, président-directeur général du Groupe Toguna, la mosquée de vendredi de Bandiagara a été inaugurée, vendredi 03 juin, par les leaders religieux  venus de toutes les régions du Mali.  Mais aussi, en présence des autorités politiques et administratives. A en croire les visiteurs, la mosquée de Bandiagara est la plus belle, mais aussi, la plus grande,  et la mieux équipée de notre pays.

Bâtie sur une superficie de 5.000 m2, la mosquée de Bandiagara comprend, entre autres, deux grandes salles de prières d’une capacité de 5.000 places. Mais aussi, une salle de lecture du coran, une morgue, un forage, un château d’eau, des latrines et des airs, spécialement, aménagés pour les ablutions….

La mosquée construite dans le style soudano-sahélien

Conçu dans un style soudano-sahélien, elle est construite en pierres taillées, au huitième quartier de Bandiagara,  par l’un des meilleurs architectes de notre pays. Les fresques et la décoration, elles, sont inspirées du terroir dogon.

Son inauguration, qui a eu lieu vendredi 03 juin, a drainé du monde au pays dogon. Au rang de ceux-ci, on peut citer les autorités administratives et locales. S’y ajoutent le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Mr Thièrno Hass Diallo ; Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la Culture et du Tourisme ; Mr Oumar Ibrahim Touré, commissaire à la Sécurité Alimentaire avec rang de ministre ; Mr Ibrahim Bocar Bah, ancien ambassadeur du Mali auprès de l’Union européenne ; Mr Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique. Quant au leader d’Ansar Dine, Mr Ousmane Chérif Madani Haïdara, il s’est fait représenter par son fils.

Côté opérateur économique, on notait la présence de Mr Sessé Komé, président-directeur général des hôtels Radisson Blu ; Mr Oumar Niangadou dit « Petit Barou » ; une délégation de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, conduite par son président, Mr Bathily et une foule nombreuse, composée de parents et amis du donateur : Mr Seydou Nantoumé, PDG du Groupe Toguna.

Pour transporter les participants à Bandiagara, plus de neuf cars de plus de 100 places et cinq minibus de plus de 40 places. Sans compter ceux qui s’y sont rendus à bord de leur propre voiture….

De mémoire de « Bandiagarois », jamais leur ville n’a accueilli autant de visiteurs sur son sol.

Pour accueillir les invités, venus de partout, la ville de Bandiagara a revêtu ses plus beaux habits. Avec ses larges rues propres, elle a tenu à rendre notre séjour agréable dans cette ville légendaire, que nous foulons pour la première fois.

La ville de Bandiagara devenue le point de convergence du monde politique et économique

Très tôt, le matin, les rues sont prises d’assaut par les différentes associations religieuses, scandant « Allah Akbar ». Comme pour annoncer l’heure de l’heureux évènement. A bord de leur fameux véhicule 4X4, les Soufi venus de Bamako donnent de la voix, leurs dreadlocks au vent.

Partout, la fête bat son plan. Là, les femmes s’attèlent à la préparation du déjeuner ; plus loin, des bouchers appelés à la rescousse dépècent les bœufs à coups de couteau.

Les hôtels et auberges sont pleins à craquer. Bandiagara, la capitale du pays dogon est devenue, en l’espace de 72 heures, le point de convergence du monde politique, économique et religieux.

Pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, un imposant dispositif sécuritaire a été mis en branle. Composées  des forces de police et de la Garde nationale, les forces de sécurité ont quadrillé la ville, en y organisant des patrouilles régulières. Dans la ville de Bandiagara, comme sa périphérie.

Sur le toit de la mosquée, les tireurs d’élite ont pris position, cagoulés et l’œil dans le viseur. En dépit de la chaleur accablante.

Le PDG du Groupe Toguna préfère l’action au discours

Mr Seydou Nantoumé, président-directeur général du Groupe Toguna n’a prononcé le moindre discours au cours de la cérémonie. Ni communiqué le montant exact de cet investissement, pour le moins, colossal. Comme pour dire, à ses illustres hôtes  que l’action parle mieux que le discours.

Mais selon certaines indiscrétions, la construction et l’équipement de la mosquée de Bandiagara aurait couté près de 1,5 milliard CFA.

Après la visite guidée des lieux, le chef du huitième quartier de Bandiagara s’est dit heureux que ce joyau architectural soit érigé dans son fief. Avant de remercier l’heureux donateur pour tout ce qu’il a fait dans son village. Et, partant, dans tout le « pays dogon ». « C’est une véritable œuvre d’art que le président-directeur général du Groupe Toguna vient de dédier à Dieu. Et nous implorons le tout-puissant pour qu’il le lui rende au centuple », dit l’imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique. Même tonalité du ministre des Affaires religieuses et du Culte, Mr Thièrno Oumar Hass Diallo. Pour lui, le bienfait n’est jamais perdu ; surtout, quand il est dédié à Dieu, à ses coreligionnaires, à sa communauté, à son pays. La cérémonie a été couronnée par la grande  prière du vendredi, à l’issue de laquelle tous les dogons ont été «   rebaptisés Maïga, Touré et Baby ». Avant  que les invités ne se retirent dans une tente climatisée, attenante à la mosquée, pour le déjeuner.

Oumar Babi Envoyé spécial à Bandiagara

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. 1-“Quand les Missionnaires sont venus en Afrique ils avaient la Bible et
    nous avions la terre. Ils ont dit alors “prions ensemble”. Nous avons
    fermé les yeux. Quand nous les avons ouvert, nous avions la Bible et ils
    avaient la terre”. Desmond Tutu: La bible et la terre!

    2- Quand les Qataris se frayeront via vous ce fameux chemin sur notre fuseau horaire Est-Ouest, aprĂ©s l´échec de Bambara-MaoundĂ©, DiafarabĂ© et Konna,la plus grande mosquĂ©e du pays poussera alors en son milieu, á cĂ´tĂ© d´un “azawad” trĂ©s “dĂ©centralisĂ©”, disons fĂ©dĂ©rĂ©…

    3- Complot oĂş pas il suffit d´observer le rĂ©el. Le rĂ©el, c´est la grande santĂ© de l´Islam qui a aujourd´hui les moyens de son ascension: FidĂ©les prĂŞts á mourir, de l´argent et beaucoup pour fidĂ©les et lieux de culte et enfin des Imams comme complĂ©ment d´âmes aux victimes de la violence du libĂ©ralisme…Cette fois-ci nous crieront :
    “Gloire á Dieu au plus haut des cieux et enfer sur la terre aux hommes qui le
    haissent”

  2. Un montant equivalent de 1,5 milliard FCFA aurait pu suffire pour mettre en place une unite de transformation agropastorale et crĂ©er de l’emploi pour les populations locales. C’aurait Ă©tĂ© la meilleure contribution au dĂ©veloppement de son terroir, au lieu de se foutre de la misère de celui-ci par la construction d’une seule mosquĂ©e Ă  1,5 milliard FCFA.

  3. “Inauguration de la mosquĂ©e de Bandiagara : Un joyau architectural qui aura coute 1,5 milliard CFA”

    Les abbayes cistériennes de notre siécle, traduites en version Nietzschéene comme la grande santé de l´Islam!

  4. Mon cher Baby ,
    MaĂŻga= MeĂŻga= sorcier
    Touré=bouffe=larbo=neveu du sorcier
    Baby= cousin de larbo
    Tu nous resserve un tel sort,n’est tu pas musulman? ou veut tu nous ramener Ă  la pĂ©riode oĂą les MaĂŻga et les TourĂ© volaient comme des oiseaux pour ĂŞtre maĂ®tre chef?

    Merci pour tes commentaires.

  5. Voilà un homme qui forge son avenir, comment ne pas pouvoir aimer un-tel homme avec un coeur en or, qui fait tout pour améliorer les conditions de vie de ses semblables. On ne trouvera pas de mot pour pour vous dire merci.

  6. Toutes mes fĂ©licitations Ă  Mr Seydou NantoumbĂ©, ce grand t-Homme qui inspire respect et considĂ©ration. Mr Baby vous avez jouer votre rĂ´le comme il fallait, le maĂ®tre parle peut et pose des actes pour montrer l’exemple. Merci Ă  tout ceux et celles qui ont rendu la fĂŞte grandiose, prions Dieu pour avoir un prĂ©sident comme Mr NantoumbĂ© Qu’il soit bĂ©nit

Comments are closed.