Koulouba: le nouveau cardinal présenté au président IBK

2
Koulouba: le nouveau cardinal présenté au président IBK

Vendredi, le 2 juin, palais présidentiel de Koulouba. Le consistoire fixé au 28 juin et la Conférence épiscopale prévoit la célébration d’une messe d’action de grâce à Bamako, le dimanche 2 juillet. La Conférence épiscopale du Mali est reconnaissante à Ibrahim Boubacar Keïta, président de la République du Mali, Chef de l’Etat, pour sa réaction rapide à l’annonce de la nouvelle sur le choix de l’Archevêque de Bamako, Monseigneur Jean Zerbo, par le Saint Père, pour être membre du collège des cardinaux par le Pape François, le dimanche 21 mai 2017.

«Au moment où nous nous préparons à vivre les grands événements chargés de symbole, c’est ce moment que choisissent des personnes aux intentions inavouées pour essayer de perturber notre quiétude et notre élan. Nous cherchons encore à comprendre ce qui se passe et qui se cache derrière ces allégations. Mais nous restons sereins face à cette situation qui ne nous empêchera pas de poursuivre notre mission dans la confiance. Le Seigneur Tout-Puissant dont nous sommes les serviteurs saura faire connaître la vérité», a indiqué M. Jonas Dembélé, Evêque de Kayes, après leur rencontre avec le président de la République.

Avec Ibrahim Boubacar Keïta, président de la République du Mali, les échanges ont essentiellement porté sur la tenue à Bamako de la session extraordinaire de la Conférence épiscopale du Mali et sur l’organisation que suscite le choix de l’Archevêque Monseigneur Jean Zerbo comme Cardinal. L’occasion était bonne pour la délégation de la Conférence épiscopale du Mali de présenter de vive voix au président de la République le choix de l’Archevêque de Bamako, Monseigneur Jean Zerbo, pour être membre du collège des cardinaux par le Pape François, le dimanche 21 mai.

Cette élection, selon M. Jonas Dembélé, Evêque de Kayes, est une première au Mali et également un honneur et une fierté pour notre pays. «En effet, au-delà de l’Eglise, il s’agit pour le Mali d’un geste de reconnaissance du Saint Père pour les efforts fournis par l’ensemble des croyants, chrétiens et musulmans, pour maintenir un esprit de dialogue et de convivialité entre les fils du Mali d’une part et d’autre part pour les actions menées par l’Archevêque, en union avec les autres leaders religieux, pour la réconciliation et la paix au Mali. Un tel honneur fait à un fils du pays est une fierté pour l’ensemble de la Nation», a-t-il ajouté.

À cette date, une délégation de l’Eglise Catholique du Mali a déjà séjourné à Rome, pour exprimer la joie des fidèles catholiques et de l’ensemble des Maliens pour l’élévation d’un de leurs pasteurs à cette dignité. Il s’agissait également au cours de ce déplacement, de la manifestation d’un geste de soutien et d’encouragement au nouveau Cardinal dans l’accomplissement de sa charge pastorale. «La célébration de la messe d’action de grâce à Bamako sera l’occasion pour la communauté catholique et l’ensemble des Maliens, sans distinction aucune, de rendre grâce à Dieu pour le don qu’il leur a fait et surtout de lui confier le nouveau Cardinal et sa mission», a déclaré l’Evêque de Kayes.

Avant de terminer son intervention à la presse, le président de la Conférence épiscopale du Mali a réitéré sa sincère gratitude pour tout le soutien que le président de la République ne cesse d’apporter à l’Eglise au Mali et pour son esprit d’ouverture. Ils ont prié Dieu de bénir le président de la République, en ce Saint temps de Ramadan, et de lui accorder la sagesse et la force nécessaires à l’accomplissement de sa charge présidentielle. «Nous continuons de prier pour la réconciliation des cœurs de tous nos compatriotes pour un retour effectif de la paix et de la cohésion sociale sur l’ensemble du territoire», a enfin déclaré M. Jonas Dembélé.

De mémoire, la dernière rencontre entre le président de la République et la Conférence épiscopale du Mali remonte au 18 janvier 2017. La Conférence épiscopale est l’organisation de l’Eglise Catholique qui regroupe l’ensemble des Évêques des régions du Mali. En plus de Son Excellence l’Archevêque de Bamako, ont assisté à l’audience MM. les ministres des Affaires religieuses et du Culte, Secrétaire général de la Présidence de la République du Mali, Directeur de Cabinet du chef de l’Etat, l’Ambassadeur Conseiller Diplomatique du Chef de l’Etat.

Mamadou CAMARA dit Madou’s

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. !! IDENTIFIER SON ENEMI C EST UN COMBAT A MOITIE GAGNE!!!

    !! LES JUIFAUXFRANCAIS ET JUIFOARABIQUES SONT LES ENEMIS DE L AFRIQUE!!

    ENCORE UN BATARDISEUR EN PUISSANCE CONTRE SON PROPRE PEUPLE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here