Soufi Bilal désavoue publiquement le Ministre des Affaires Religieuses et du Culte

1

Les membres du comité d’organisation du Maouloud de la communauté des soufis du Mali étaient face à la presse, ce Mercredi 06 Janvier chez leur guide spirituel Cheick Soufi Bilal Diallo à Djicoroni Para, pour faire la restitution du Maouloud 2015.

La conférence était animée par le guide Cheick Soufi Bilal Diallo, assisté des membres de la commission d’organisation dont Cheick Maïga. La conférence a débuté par la Fatiha de Cheick Soumaoro. Ensuite ce fut le tour du principal conférencier Cheick Soufi Bilal Diallo de prendre la parole. Il dira dans ses propos liminaires qu’il n’y’a pas d’islam sans Maouloud. Selon lui, le Maouloud qui est la naissance du prophète Mahomet (psl) a toujours été fêtée au Mali.

Aux dires du principal conférencier, la CMS-Mali a recensé dans son site du stade omnisport Modibo Keïta plus 7000 personnes venant de 236 localités du Mali et d’ailleurs. Avant d’ajouter, que selon le rapport des médecins aucune maladie diarrhéique ou grave n’a été constatée durant cette fête de Maouloud  2015. Il a ensuite abordé le thème du Maouloud 2015 de la communauté des Soufis du Mal qui est « le soufisme, une valeur sûre de l’islam et de l’humanité ». Avant de renchérir que les thèmes des Soufis ont toujours trait à la paix. Et Soufi Bilal  de dire que si les autorités avaient écouté les Soufis, le Mali n’allait pas tomber dans un précipice. «J’ai dit  plus de 40 fois.  J’ai toujours dit dans les grandes rencontres, devant l’Assemblée Nationale qu’on fasse attention au Mali. Car la différence entre le Mali et la Somalie ne tienne qu’à deux lettres : S et O. Nous avons déjà traité des thèmes comme la tolérance, l’acceptation de l’autre, l’attitude des musulmans dans un pays laïc comme le Mali etc. ». Dix ans plus tard, « nous parlons encore de la paix, puisque nos messages n’ont pas été décryptés » a-t-il regretté.

Selon le principal conférencier, le soufisme existe depuis les prophètes Moussa, Idrissa (PSL) et a été complété par le premier et le dernier des prophètes Mahomet (PSL), le prophète des musulmans. A en croire le guide spirituel des soufis du Mali, le soufisme prône la tolérance et ne rejette personne selon son sexe ou sa religion. Avant d’ajouter que le soufisme répond réellement aux valeurs essentielles de l’humanité. Aux dires de Cheick Soufi Bilal, le soufisme se caractérise par trois choses,  la reconnaissance de sois, respecter les autres dans leurs différences et connaitre Dieu.

Selon Monsieur Bilal Diallo, guide spirituel des Soufis du Mali, n’est pas soufi  qui le veut. Il faut avoir une tolérance élevée explique Soufi Bilal Diallo pour se faire passer d’un soufi. A en croire le principal conférencier, l’islam est subordonné au soufisme. Le soufisme est au-delà des hommes ordinaires. D’après le Cheick Soufi Bilal Diallo, chaque religion est au service du soufisme et le soufisme n’appartient à aucune religion. Avant de renchérir qu’aucune activité au Mali n’est aussi important que le Maouloud. Et les autorités doivent comprendre cela ».  Aux dires du principal conférencier, le Maouloud est un moyen de développement. Il a appelé à l’apaisement des cœurs et des esprits. Avant de s’indigner de l’attitude des autorités qui selon lui, sabotent le Maouloud. Il n’a pas manqué de saluer le Président de République son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta pour sa contribution.

La communauté des Soufis du Mali remercie les forces de l’ordre et de sécurité pour leur professionnalisme et Monsieur Abdramane Sylla, ministre des Malien de l’extérieur pour avoir visité le site du CMS-Mali. La communauté des soufis du Mali adresse ses vifs remerciements au Yacouba Doucouré de Sikasso, lauréat du concours mondial de poésie sur le prophète Mahomet (psl).

Dans une réponse à la question d’un journaliste, Soufi Bilal Diallo désavoue publiquement le Ministre des Affaires Religieuses et du Culte Monsieur Thierno Diallo. Avant de laisser entendre que, le Ministre des affaires religieuses et du Culte a déjà choisi son camp.

Abdrahamane Sissoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.