Réseau d’action sur les armes légères en Afrique de l’ouest Waansa/Rasalao : Notre compatriote Amadou Maïga élu président pour un mandat de 5 ans

0
Amadou Maiga
Amadou Maiga

Notre compatriote Amadou Maïga, premier  vice-président du  Réseau d’action sur les armes légères en Afrique de l’ouest WAANSA/RASALAO a été plébiscité  à la tête de cette organisation lors de la quatrième réunion annuelle de ce réseau qui s’est tenue du 3 au 4 septembre dernier à Accra, au Ghana. L’information a été donnée hier au cours d’un point de presse organisé par le principal intéressé à l’espace Cocotier de la Maison des jeunes de Bamako.

D’entrée de jeu,  le conférencier a rappelé que le Réseau d’action sur les armes légères en Afrique de l’ouest WAANSA/RASALAO a été officiellement lancé en 2007 et regroupe les organisations de la société civile de l’espace CEDEAO qui luttent  contre les armes légères. Ainsi, selon lui, trois points étaient inscrits à l’ordre du jour de ces assises présidées par Dr Sani Adama, représentant du Commissaire paix et sécurité de la CEDEAO. Il s’agissait  de faire la situation sur les questions de paix et de sécurité dans l’espace, présenter le rapport d’activités et renouveller le comité exécutif dudit réseau. Sur les 12 délégués des 15 pays qui ont  pris part à ces travaux, 11 ont voté pour notre compatriote contre un bulletin nul. D’ailleurs, il était le seul candidat à ce poste.

C’est un sentiment  de satisfaction morale pour moi-même et pour mon pays. Je pense que les autres pays ont opté pour ma modeste personne eu égard à mon expérience mais aussi à l’immense effort que ne cessent de fournir nos autorités dans le cadre de la lutte contre les armes légères et  surtout dans le domaine de la signature des conventions et la ratification des différents traités ” a précisé M. Maïga. Qui succède à ce poste au Ghanaéen Baffour Amoa. Il aura pour adjoint un Nigérian.

Autre satisfaction pour notre pays, c’est qu’en marge de cette quatrième rencontre annuelle se sont tenues les assises du Réseau des journalistes pour la sécurité et le développement en Afrique de l’ouest (RJSDAO) et au terme des travaux, le désormais président de WAANSA/RASALAO, Amadou Maïga  a été plebiscité à l’unanimité à la présidence du RJSDAO pour un mandat de 5 ans.

Il faut rappeler que le siège de WAASA/RASALAO se trouve  à Accra au Ghana et son comité exécutif est composé de 7 membres.  Lors de ce point de presse, M. Maïga a sollicité l’accompagnement des pouvoirs publics et des organisations de la société civile pour relever les défis de la lutte contre les armes légères dans l’espace CEDEAO.

Aujourd’hui, Amadou Maïga est considéré comme l’un des rares experts de la société civile malienne  dans la lutte contre la prolifération des armes légères. Cela, pour avoir pris part à de nombreux fora au siège de l’ONU à New York sur la question, en Europe, en Amérique latine et surtout en Afrique.

                  K.THERA

PARTAGER