Révision constitutionnelle: des échauffourées entre policiers et manifestants

8
Abdoulaye Koné
Le mouvement ‘’Trop c’est trop’’ a organisé une manifestation à Bamako la semaine dernière

La police a usé de la force pour disperser les manifestants  ce matin à la Bourse du Travail. Une nouvelle rencontre est prévue pour samedi prochain au Monument de l’Indépendance.

Des opposants à la réforme constitutionnelle se sont regroupés à la Bourse du Travail  à Bamako. Objectif: marcher pacifiquement pour se rendre à la Primature afin de remettre au Premier ministre une déclaration. Mais, très vite, des dizaines de policiers encerclent les lieux et empêchent la marche.

Impossible d’entrer ni de sortir de la Bourse du travail. Cantonnés, les manifestants ont transformés la marche en sit-in. Mais les jeunes du camp anti-révision ne se résignent pas et décident de marcher. Ils se retrouvent nez-à-nez avec les forces de l’ordre. L’hymne national du Mali est entonné à haute voix.

«Faites-les entrer», ordonne un commissaire de police. Il n’en fallait pas plus pour que les policiers se mettent à bastonner les manifestants. C’est le sauve-qui-peut. Des dames se retrouvent à terre. Elles parviennent à se  relever, non sans peine pour certaines. Cependant, sans leur téléphones portables . Un policier les ramassent et les jettent dans la cour de la Bourse du travail. Sans s’en soucier.

Face à la violence des coups, les marcheurs se retranchent, à nouveau, dans la cour de la Bourse du Travail. Abdoulaye un des manifestants indiquent que lui et ses camarades ne rentreront pas dans le jeu de la violence s’orchestré par «ses forces de désordre». «On ne peut réviser la constitution quand une partie du pays est occupée», assure-t-il. Et d’ajouter: «Comment peut-on, prétendre améliorer la constitution en la violant?», s’indigne-t-il.

Mamadou TOGOLA / maliweb.net

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. C’est ridicule et très lâche, au lieu de bastonner ces pauvres gants qui ne demandent que du respect de leur droit, allez y à kidal bastonner des gens qui occupent le territoire, bande de lâches .C’est vraiment la honte, pourquoi IBk n’envoie pas ces policiers à kidal.

  2. n’oublier le ministre de la justice l’homme a vite oublier qu il intervenez plusieurs foi au grand deba de monsieur tangara sur africable si no que paix ton dire concerna MT KASSIM THAPO SET LA QU IL FAUX
    VOIR LA d’exception voila de personne a qui les malien avé l’espoir

  3. Je me demande quel genre de formation ces policiers africains ont reçu.
    Dès leur recrutement ils oublient la défense et la protection du peuple au profit de l’idiotie de l’ignorance de la bêtise

  4. Le gouvernement doit arreter la provocation .C’est tres mal vu que ce pouvoir pense a reviser la constitution cette annee.Meme si c’est chose faisable c’a doit etre un mot de campagne et l’an prochin penser a sa realisation .Ne forcez pas les choses et faire le sud comme le nord .Les Maliens sont dessus de ces dirigents .La deception sur la gestion des biens du pays et fort encore sur la gestion des lois .Combien de discussion a eu lieu pour une telle revision ?
    Respecter L’ARTICLE 118

  5. Bravo ! Il ne faut rien lâcher, mais redoubler d’efforts. En plus de la contestation politique, il faut aussi et dès maintenant, commencer le débat médiatique en faveur du “NON” en investissant autant que possible tous les médias accessibles pour combattre point par point les dérives “démocraticides” de cette reforme constitutionnelle.

    Pensées rebelles.

  6. Bastonner les marcheurs est la seule chose que IBK sait faire. Je crois qu’il pense encore être dans les années 1994!
    —————–@@@@
    Le gros nul de Sebenicoro ne dort plus que d’un oeil

  7. Envoyez tous ces policiers au Nord et au Centre pour faire la guerre. Ils n’ont que faire a Bamako que de ranconner et bastonner et priver les gens de leur liberte et droits de manifester. Oui Rendez-vous Samedi, on va voir ce qu’on va voir

  8. – C´est tt ce que la police malienne sait faire: bastonner de simples citoyens dans la rue, mais samedi nous serons encore dehors…
    – On ne veut pas une modification de la CONSTITUTION. Point barre!!!
    – Attendant, peut-être que la costume que les policiers portent, pourraient mieux les servir dans la forêt du Wagadu…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here