Révision constitutionnelle : La plateforme Awô A Bèkè dit Oui

2
Révision constitutionnelle : La plateforme Awô A Bèkè dit Oui

Les positionnements sur la révision constitutionnelle continuent. Le samedi 29 juillet 2017, au Carrefour des Jeunes de Bamako, la plateforme : Awô Abèkè, comprenant, selon les responsables, 44 associations, a animé un point de presse à travers son président Abdramane Kelly et son vice président Dr Sidibé Issiaka.

Dans sa déclaration liminaire, le président Abdramane Kelly, a souligné : «nous avons décidé de sortir de l’inaction après avoir constaté des indignations à propos du pays à cause de la révision constitutionnelle tous les jours sur les médias et les réseaux sociauxLa solution est d’assurer la paix durable entre tous les maliens. « D’ où cette activité de sensibilisation envers les populations maliennes pour dire oui au référendum, les mobiliser à voter oui », indique le président de la plateforme Kelly.

Pour nous, poursuit-il, « l’heure n’est plus à la division aujourd’hui. Ne prenons pas sur le chemin de la division. Comprenons-nous dans le plus grand respect et dans la plus grande compréhension. La solution n’est pas d’inciter à une révolte sociale infondée, ni de mettre fin à une démocratie durement gagné. Par contre, la solution c’est d’assurer la paix durable entre tous les maliens ».

C’est au regard de toutes ces analyses, indique le président de la plateforme, Abdramane Kelly, soucieux de l’avenir paisible de notre très cher patrie, nous avons décidé, de nous lever pour sensibiliser et mobiliser tous les maliens dans un seul idéal: la souveraineté du peuple.

H.B. Fofana

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Le Mali va mal. Vous allez mobiliser qui et quoi ? Pour aller faire quoi pour vous ? Votre intérêt ? L’intérêt du peuple se trouve dans le non, et c’est non. Le vote avec plébiscite de 2013 nous a édifié. Vivement qu’ils dégagent (IBK et sa famille, son grin ses associations pourries, des religieux pourries qui se cachent derrière la religion).

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here