Scènes de “Mal Vie” à Bamako : Douze jeunes placés sous mandat de dépôt par le tribunal de la Commune I

2

Scènes de "Mal Vie" à Bamako : Douze jeunes placés sous mandat de dépôt par le tribunal de la Commune IAu total 12 jeunes, dont 3 filles, ont été arrêtés, 16 Motos et 2 véhicules saisis pour trouble à l’ordre et opposition à l’autorité légitime à Souleymanebougou près du domicile de l’ancien président Alpha Oumar Konaré. Tel est le bilan de la grande descente des Commissariats de police dans la Commune I, le  dimanche 16 Novembre 2014. Les contrevenants ont été placés sous mandat de dépôt par le Tribunal de la Grande Instance de la Commune I.  

La volonté affichée des Forces de l’ordre et de sécurité à mettre fin au spectacle de «Mal Vie» à Bamako n’est pas un vain mot. Elle s’est manifestée ce dimanche par une forte interpellation des jeunes qui s’adonnent à ces scènes de cascades en Motos dans la Commune I. Un phénomène qui agace les citoyens et met leur vie en danger. Cependant, il faut signaler que la présente descente contre les pratiquants de «Mal vie» a mobilisé notamment les agents des commissariats du 12e, du 10e, du 8e, du 6e, 3e Arrondissement et le GMS. Il s’agit de ces scènes de spectacles Motos et véhicule organisées régulièrement tous les vendredis et dimanches par des jeunes venus de partout à travers la capitale, sur la route bitumée qui passe près du domicile de l’ex chef de l’Etat, Alpha Oumar Konaré à Souleymane Bougou où des dizaines de motocyclistes s’adonnent à des démonstrations dangereuses. Selon Cheickne Magassouba, Commissaire divisionnaire du 12e Arrondissement, ils étaient plus de 400 jeunes pratiquants et observateurs sur les lieux le dimanche  16 novembre dernier. Pour lui, le phénomène de «Mal Vie» des jeunes est en passe de prendre une proportion inquiétante à Bamako. Donc cette sortie massive des agents pour interpeller les jeunes adolescents s’inscrit dans le cadre du respect des instructions données par les plus hautes autorités en la matière. En effet, c’est l’occasion de rassembler les badauds qui sont souvent armés et qui mettent des barricades pour couper la circulation des usagers de la route. C’est un phénomène qui  entraîne aussi souvent des blessures graves «une femme d’un certain âge a été récemment victime de cette pratique, elle a reçu des fractures au niveau de la cuisse mais l’auteur demeure toujours inconnu» a-t-il regretté. Avant d’inviter l’ensemble des parents à contribuer à la sensibilisation des jeunes face à cette pratique. En tout cas, les jeunes interpelés ont été placés sous mandat de dépôt par le tribunal de la grande instance de la Commune I. Rappelons qu’au-delà de l’endroit ci-dessus cité, les jeunes adolescents font la même pratique «Mal Vie» au Boulevard de l’indépendance, à l’ACI 2000, à Kalabankoro, à Garantiguibougou 30 m régulièrement les dimanche soir à partir de 16 heures.

Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Bien et tres bien meme, la securite avant tout et les delinquants ne savent rien faire actuellement que tendre la main. Ils peuvent aller travailler, mais avec la mentalite de saux metiers, les jeunes et les adultes memes devenus importables. 👿 👿 👿 .

Comments are closed.