Secteur des eaux et forêts : Le directeur régional de Bamako à la rencontre des populations du Point-G

1

Le jeudi 18 février dernier, les jeunes du Point-G ont reçu la visite du directeur Régional des eaux et forêts le colonel Ousmane Sidibé. Autour d’une causerie débat, ce dernier expliquera à son auditoire les comportements a adopté pour une meilleure protection du peut qui reste de nos forêts existants. C’était suite à une invitation de “l’Association Flambeau” sis au Point-G. Pour la circonstance, étaient présent, le chef de quartier, Bréhima Fofana, le président de l’Association Flambeau, Kantao Drissa, Chacka Dembélé, conseiller du chef de quartier, Amadou Diallo, technicien des eaux et forêts en charge de la forêt classée de Koulouba, Dramane Keita, président de la jeunesse du quartier de Point-G, ainsi que plusieurs autres jeunes soucieux de l’environnement…

 

Après les présentations et les protocoles habituels, la parole fut donnée au jeune colonel Sidibé pour tout d’abord expliqué à son assistance ce que c’est que les eaux et forêts. “Nos services, malgré leurs rôles très capitale pour l’existence reste peu connu par le grand public. En effet, absolument tout est lié à l’eau et à la forêt. C’est pourquoi je me permet de dire très souvent, que notre métier est le plus noble qui soit”, a-t-il dit pour introduire le débat. Et de poursuivre en rendant un vibrant hommage au général Moussa Traoré ancien chef d’Etat du Mali.

Selon lui, ce dernier connaissait la vraie valeur de la forêt. Et faisait tout son mieux pour la promotion du secteur des eaux et forêts. Monsieur Sidibé dira ensuite que les dix années de règne du président Alpha Oumar Konaré a fortement contribué à la dégradation du secteur des eaux et forêts. Il précisera aussitôt qu’en 2009 lors de son second quinquennat, que le président Amadou Toumani Touré vu l’importance du service des eaux et forêts l’a rétablit de nouveau. Selon le jeune colonel Sidibé, Depuis lors, les choses ont commencés à évoluer mais assez timidement.

“Au nom de la corporation, je remercie très sincèrement son excellence Ibrahim Boubacar Kéita pour sa clairvoyance. Il est en train de se battre pour que les choses puissent rentrer dans l’ordre et cela, nous soulage énormément. D’ailleurs, à travers notre département de tutelle, nous allons l’aider dans ce sens. Pour qu’ensembles, nous puissions sauver le peut qui reste de nos forêts existants”, a-t-il martelé. Avant de signalé que pour la sauvegarde du peut qui reste de nos forêts, qu’aucune exploitation ne pourra se faire qu’après validation d’un plan d’action dument établit et prenant en compte un certain nombre de norme. Selon le colonel Sidibé, le service mise beaucoup plus sur la sensibilisation des populations et cela marche bien. “Nous avons été sollicité par plusieurs localités pour l’implantation de nos services chez eux. Cela confirme effectivement que les maliens sont en train de comprendre les avantages de la protection de la nature”, dira le colonel Sidibé. En guise de dernier mot, il a vivement salués hiérarchie en l’occurrence le Directeur Général des eaux et forêts. Il a également émis le vœu que de tel cadre ce multiplie. Afin que le maximum de personnes soit sensibilisé sur l’environnement.

Amadou Diallo, technicien des eaux et forêt en charge de la forêt classée de Koulouba et le chef de quartier du point-G M. Bréhima Fofana abondera dans le même sens, tout d’abord en saluant l’initiative à sa juste valeur. Et de dire que sans eaux et forêts, qu’il ne saurait y avoir de vie. Les jeunes venues nombreux ont étés largement édifié sur les questions liés au secteur de l’environnement. Pour ce qui le concerne, M. Kantao président de l’association Flambeau a vivement salué le jeune et bouillant Directeur Régional des eaux et forêt pour avoir pris le temps de venir partager son savoir avec eux. Il faut noté qu’avant le colonel Sidibé, l’association Flambeau avait auparavant reçu le président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) Mohamed Salia Touré et l’émission Télégrin de TM2 animé par le jeune journaliste Fousseyni Maiga.

Samba Keita

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. De telles initiatives sont à encourager pour l’information et la formation des population du Mali entier. La forêt est en déperdition totale et le désert avance. Merci Mr Keita pour ce rapportage sur Sidibé. En ce que je sache, Mr Sidibé tant vers la 50taine et n’est peut être pas colonel à moins qu’il ne le soit en ce mois ci. Informes toi.

Comments are closed.