Ségou : Hommage de la nation aux valeureux soldats tombés entre Nampala et Diabaly

4

L’émotion était très forte hier au camp militaire Sékou Amadou Tall de Ségou où a été organisée une cérémonie d’hommage aux victimes de l’attaque terroriste contre un convoi de ravitaillement de l’armée malienne, survenue le 2 mai dernier entre Nampala et Diabaly et qui a fait 8 morts.

L’événement solennel était présidé par le chef d’état-major général des armées, le général Didier Dackouo. C’était en présence du chef d’état-major de l’armée de terre, le colonel-major Abdrahamane Baby, du gouverneur de la 4è région, Georges Togo, de l’archevêque de Bamako, Mgr Jean Zerbo et des représentants des familles endeuillées. Avant de s’installer à la tribune officielle, le chef d’état-major général des armées, le général Didier Dacko, s’est incliné devant les dépouilles des victimes, couvertes du drapeau national. La cérémonie a été marquée par des prières et des témoignages.

L’oraison funèbre a été lue par le lieutenant-colonel Issa Kaloga qui a indiqué que les soldats tombés l’ont été l’arme à la main en défendant l’intégrité et la laïcité de notre pays. Ils appartenaient essentiellement à la zone de défense n° 2 de Ségou. Le corps du caporal Hamed Diaptilé de la compagnie d’infanterie motorisée a été inhumé sur le théâtre des opérations, a précisé le lieutenant-colonel Issa Kaloga, ajoutant que c’est la raison pour laquelle il n’y avait que 7 dépouilles qui étaient publiquement exposées. Les 8 victimes de cette attaque sont : le sous-lieutenant Ebé David Soumboro du 26è BTG, le brigadier-chef, Abdoulaye Bathily de la 215 BA, les caporaux Sékou Dembélé de la 216 CSI, Daouda Koné de la 213 CIM, Hamed Diaptilé de la 213 CIM, les 1ères classes Jean-Marie Kamaté de la 261 compagnie de commandement et des services du génie, Alou Keïta de la 217 CSM et Diakaridia Doumbia de la 221 CCAS. Le sous-lieutenant Ebé David Soumboro est né le 17 novembre 1981 à Nara et fut incorporé dans l’armée comme engagé volontaire pour quatre ans le 26 décembre 2001.

Après sa formation commune de base, il fut affecté à la 261 CCSTG/26 BTG (CI) Bapho. Brave soldat, dévoué et courageux, il s’est très vite illustré par son sens élevé du devoir bien accompli. Il est de la 36è promotion, c’est-à-dire la dernière promotion de l’EMIA. Il laisse derrière lui une veuve et un orphelin. Le brigadier-chef Abdoulaye Bathily est né le 21 février 1970 à Ségou et s’est engagé volontairement dans l’armée en 1992. De la 215è BA, il est nommé au grade de brigadier-chef pour compter du 1er octobre 2013.

En raison de son courage, il fut décoré de la médaille de sauvetage. Le caporal Sékou Dembélé est né le 1er mars 1983 à Kemeny (cercle de Ségou) et intégra l’armée le 27 décembre 2001. Il a été affecté à la 216è CSI et nommé au grade de caporal pour compter du 1er octobre 2015. Le caporal Daouda Koné est né le 31 décembre 1980 à Ségou. Il a été nommé au grade de caporal en 2012. Quant au caporal Hamed Diaptilé, il est né le 20 août 1988 à Sévaré. Après un Certificat d’aptitude technique (CAT1), il est nommé au grade de caporal en janvier 2012. Première classe Jean-Marie Kamaté de la compagnie 261è compagnie de commandement et des services du génie est né vers 1988 à Bamako et fut incorporé dans l’armée comme engagé volontaire en 2010.

Après sa formation au Centre d’instruction de Sénou, il a été affecté à la 261è CCSG de Bapho pour compter du 3 juin 2013. Pour récompenser sa bravoure, il a été décoré de la croix de la valeur militaire à titre exceptionnel par le président de la République après des exploits individuels sur le terrain. La première classe Alou Keïta est né en 1992 à Koulikoro avant d’intégrer l’armée en 2013. En récompense à ses multiples efforts, il a été décoré de la médaille commémorative de campagne. Il était engagé dans l’opération Dambé au compte du GTIA Balazan jusqu’à ce jour fatidique du 2 mai dernier. Enfin, la deuxième classe Diakaridia Doumbia est né en 1992 à Bamako et intégra l’armée comme engagé volontaire en 2013. Affecté à la 211 CCAS, il fut engagé dans les opérations au compte du GTIA Balazan et déployé à Nampala le 18 juillet 2016. Il a été un jeune soldat discipliné, travailleur, courageux et d’une probité exemplaire.

Dans une brève intervention, le chef d’état-major général des armées dira que les ennemis du Mali ont encore frappé dur en tuant lâchement 8 militaires à la fleur de l’âge. «Les peuples vivent souvent des moments lourds et difficiles. Nous sommes aujourd’hui à Ségou en deuil, pleurant nos frères d’armes tombés au champ d’honneur», a déclaré le général Didier Dacko avant d’ajouter que ces militaires étaient dans la plus noble mission : celle de la défense de la patrie. Il a, enfin, promis que la mort de ces soldats ne restera pas impunie.

Demba COULIBALY
AMAP-Ségou

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Mes sinceres condoleances a leurs familles, proches, camarades et a l’Armee Malienne. Que leur Ame repose en paix. Tous mes respects aux hommes et femmes de notre FAMAS qui sont sur le front et se sacrifient pour la Nation. Je m’incline pour eux et elles.
    Les autres foutus de nos Famas profiteurs, laches, et flambeurs dans le pays dans leurs 4*4 (es) et autres qu’ils/elles aillent au diable.

  2. Hommage qui montre toute la valeur qu’ont les militaires maliens aux yeux du gouvernement et de son président. Même pas la présence de Bouffon Junior président de la commission défense qui préfère les projecteurs des plateaux télé.

  3. Hommage de la nation sans même la présence du ministre de la défense?!!! C’est drôle comme la notion malienne rend hommage à ses soldats.

  4. Mes sincères condoléances à leurs familles ce sont des soldats d’honneur. Honte à vous les autorités du Mali et à nous peuple du Mali car nos soldats ont fait le sacrifice ultime pour nous peuple du Mali qu’ avons nous fair pour eux ? honte à nous peuple du Mali …..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here