Société: Adama Sangaré: Trois Chauffeurs de la Mairie du District visités par la colère du Maire

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

La Section Syndicale des Municipalités du District de Bamako a observé quarante huit heures  de grève dans  toutes les mairies, la mairie du district  et tous les centres d’état civil  du district de Bamako.

Les locaux  des mairies des six communes et la mairie du district de Bamako y compris,  les centres d’état civil secondaire étaient vides et les activités dans les dites collectivités  étaient paralysées à cause de la grève de protestation contre les sanctions du maire  à l’encontre de  certains camarades de la section syndicale des municipalités du district de Bamako du jeudi 13décembre au vendredi 14décembre2012.

Les camarades sanctionnés sont : Mohamed Diarra, chauffeur àla CelluleTechniqued’Appui aux communes (CTAC), Fodé Traoré, chauffeur à la régie des marchés et Amadou Simpara, chauffeur àla CTAC.

La rédaction du journal ‘’la NouvellePatrie’’ a approché M.Issa Sanogo, secrétaire général de la section syndicale des municipalités du district de Bamako  pour en savoir plus.

M.Issa Sanogo nous a répondu que le motif de leur grève est relatif aux sanctions infligées à leurs camarades par le maire du district, Mr Adama Sangaré.

Ils ont adressé  des correspondances au maire  à maintes reprises pour la levée des sanctions. Le maire du district  n’a pas accepté de revenir sur sa décision et c’est suite à cela qu’ils ont  décidé d’aller en grève  pour la journée du jeudi et celle du vendredi. Il poursuivra qu’ils sont entrain de préparer  une réunion de synthèse pour envoyer  les cahiers aux  différents maires pour qu’ils puissent trouver des solutions. Il a ajouté qu’ils ne vont pas laisser leurs camarades  dans la misère alors que les maires viennent s’enrichirent et aller. Cet état de fait pour eux désormais est fini; le syndicat n’est plus d’accord qu’il soit piétiné,  les travailleurs ne sont pas là pour quelqu’un et ils ne sont dernière personne. Ils ne veulent que  le bien être de tout le monde. Et avertit-il, ils ne reviendront pas sur leur décision.

Les Faits :

Le  bureau syndical des municipalités du District de Bamako a été renouvelé. Après sa mise en place, le dit  bureau a entamé  une tournée dans toutes les mairies des six communes du district.

L’objectif de cette tournée était d’échanger avec les camarades, recenser les difficultés pour en faire un cahier de doléance, voir séance tenante ce qu’ils peuvent apporter. Dans toutes ces communes sillonnées, la tournée s’est très bien déroulée, mais c’est arrivé à la mairie du district (la dernière étape de la tournée), qu’ils ont eu des problèmes. La section syndicale a mandaté trois de ses pairs pour coller des affiches dans les locaux de la mairie du district. Des affiches sur lesquelles on pouvait lire : ‘’les mairies ne seront plus jamais comme avant. ‘’

‘’Non à la délégation de gestion.’’; ‘’Non à la dilapidation  des biens propres des mairies’’; ‘’Plus jamais ça dans les municipalités.’’

Au moment  où les trois camarades affichaient ces slogans, ils ont été aperçus par le maire Mr Adama Sangaré qui leur a demandé des explications. Des explications  suivies de sanctions de Mrs Mohamed Diarra, Fodé Traoré et Amadou Simpara, tous chauffeurs à la mairie. Suite à cela,  le syndicat a écrit au maire pour une levée des sanctions. De plus, il est allé  rencontrer le maire pour le même motif. Son niet demeurait, d’où la grève de protestation de deux jours.

En conclusion lorsque notre équipe de reportage passait les locaux de la mairie du district étaient vides, tous les bureaux étaient fermés, les administrés ou les usagers étaient arrêtés à la devanture de la dite mairie et s’adressaient aux policiers qui étaient là pour le maintien.

 Bally Salif Sissoko    

 

 
SOURCE:  du   17 déc 2012.