Société : Bamako … sur une poudrière !

4

La ville de Bamako est actuellement marquée par un développement spectaculaire de la vente de l’essence en bouteilles, visible à chaque coin de rue. Au même moment, les stations prolifèrent, et certaines, en violation flagrante de la réglementation en vigueur…

Bamako (MW) – Alors que la mairie du district l’avait vigoureusement combattu, il y a quelques années, le phénomène de la vente anarchique d’essence en bouteilles a refait surface, avec plus d’intensité dans notre capitale, Bamako. Dans les rues, les avenues, le long des boulevards, la présence d’une intense activité de vente d’essence en bouteille frappe le regard de n’importe quel passant.

C’est à un véritable boom du phénomène que nous assistons actuellement dans notre pays où l’on assiste également à un regrettable recul dans l’application de la loi. Bénéficiant d’un semblant de tolérance, ce commerce dangereux (la vente d’essence en bouteilles) ne fait l’objet d’aucun encadrement de la part des autorités. Beaucoup plus fréquente (au début) sur les abords des routes principales, la vente du carburant en bouteilles est présente actuellement partout, à chaque coin de rue, devant les habitations, près des hangars, voir à coté de la vendeuse de grillade….

Une véritable bombe à retardement ailleurs combattue avec fermeté ; mais qui n’a pas, chez nous, toute l’attention qu’il faut. Très peu d’actions existent pour la désamorcer. Comme pour ne pas arranger les choses, le phénomène de la vente incontrôlée de carburant, est aujourd’hui accompagné par une excroissance (dans les mêmes conditions) des stations et points de vente de carburant.

Dans un désordre parfait, les stations d’essence foisonnent à travers la ville de Bamako. Le phénomène est amplifié par certains lobbies soutenant des stations qui sont entrain de dominer le secteur, surtout à Bamako, où ces stations d’origine étrangère poussent tels des champignons.

Conséquence ? Dans cette concurrence qui ne dit pas son nom (entre opérateurs pétroliers) on voit des stations d’essence dont les cuves jouxtant pratiquement les habitations. La menace est certaine, elle est imminente. Les autorités sont interpellées ; il n’y a plus de doute : Bamako est sur une poudrière ; il faut agir, vite, avant qu’il ne soit trop tard.

Papa Sow (maliweb.net)

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Under the conditions you write about there is a market for a cost efficient transparent but durable plastic bottle which could be used to hold gas. Moreover, laws could be drafted obligating petro sellers to sale gas loosely only to those having authorized vehicle or the petro bottle.Try it. It will work plus save lives. Keep it real. Peace piece. Very sincere,Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

  2. Notre pays n’existe plus depuis plus de deux décennies avec l’arrivée de la démocratie où personne ne respecte personne. On a comme l’impression tout le monde croit que démocratie et égale au non respect des lois de la République. De toutes les façons, comme un pays ne disparaitra jamais avec l’existence de l’ONU, mais des soulèvements peuvent se faire en mettant en péril les institutions actuellement en place. Qu’Allah le tout puissant aide et protège notre très cher Mali.
    NB: Autorité de la République ouvrez les yeux sinon, ça viendra comme un coup de massue et de façon spontanée.

    • @ Yacouba Coulibaly,
      Ceux sont ces pseudo-democrates qui ont bien créé cette anarchie totale avec le favoritisme, la corruption, le nepotisme etc…
      Cas notre journaleux Pape Sow a bien souvent un probleme très serieux qui guêtte nos populations de part.
      Esperons que des regles et de serieux changements seront pris afin de protegez nos populations.
      Sinon un jour ca sera la catastrophe.

Comments are closed.