51 lits et 51 matelas aux CSCOM et maternités de Baya et Yanfolila : Les FARE respectent leur promesse

0

51 lits et 51 matelas aux CSCOM et maternités de Baya et Yanfolila : Les FARE respectent leur promesse Malgré une fine pluie qui s’abattait sur la localité de Sélingué, tout le monde est resté sur place pendant la cérémonie de remise des lits et matelas. C’est le chef de village de Kangaré, Diaguiné Doumbia, qui a souhaité la bienvenue à tous, au nom des chefs de villages. «Ça faisait longtemps que nous n’avions pas eu des dons de ce genre… Ceux qui viennent de faire ce geste ont accompli un geste humanitaire et inoubliable pour nous. Nous vous disons merci du fond du cœur», a-t-il déclaré.

Mamery Sidibé, au nom du président des Fare Modibo Sidibé, empêché, a donné dans les détails de la répartition des 51 lits et 51 matelas. Ainsi, le village de Binko a obtenu 5 lits et 5 matelas ; Carrière 5 et 5 ; Faraba 5 lits et autant de matelas. Idem pour Kangaré et Tagan. Quant au CSRF de Sélingué, il a reçu 7 lits et 7 matelas ; Dalabacoro, Madinacoum et Tiégouécourini ont eu chacun 3 lits et 3 matelas, pendant que Siékorolé et Diarani recevaient chacun 5 lits et 5 matelas. «Les Cscom de Siékorolé et de Diarani sont de l’autre côté du fleuve Sankarani. Compte tenu de la période hivernale, le transport à partir de Yanfolila est plus facile. C’est pourquoi leur dotation sera directement acheminée sur Yanfolila», a conclu Mamery Sidibé.

Mamadou Doucouré au nom des Cscom et le médecin chef de Sélingué Dandé Haïdara ont salué le geste des Fare. Ils ont promis de faire bon usage des matériels qu’ils viennent de recevoir. Dandé Haïdara a par ailleurs promis de mentionner ce don dans les rapports pour sa hiérarchie. Pour sa part, le secrétaire général adjoint de la sous-section Fare, Molobaly Doumbia, a remercié tous les bénéficiaires, les autorités locales qui se sont jointes à la cérémonie. Selon lui, à travers ce don, son parti honore sa promesse. «C’est le geste de quelqu’un qui n’est pas au pouvoir ; c’est un geste pour dire qu’il peut y avoir beaucoup d’autres choses. Ce n’est point une surprise pour nous, mais nous savons que c’est le début de quelque chose et nous osons croire qu’il y aura d’autres gestes», a-t-il souhaité.

Yacouba Traoré, maire de Tangadougou et représentant de l’ensemble des maires et du sous-préfet, a dit apprécier ce don d’autant plus qu’il s’agit de l’amélioration de l’accès aux soins de santé des populations des communes bénéficiaires. De son point de vue, la santé demeure la préoccupation première de tous et un vecteur de développement. Et d’ajouter : «Les bénéficiaires prennent l’engagement de faire bon usage des équipements reçus. Cet engagement sera respecté. L’autre détail important, c’est le fait que les Fare ont respecté leur parole. Si tous les partis politiques faisaient comme ça, les populations ne souffriraient jamais. Nous remercions les Fare pour cela, car ils viennent de montrer que cela est possible en politique».

La cérémonie s’est achevée par la remise symbolique d’un lit et d’un matelas, plus la photo de famille. La délégation s’est ensuite rendue dans certaines familles de militants décédés, chez le chef de village de la Carrière et dans la famille d’un militant de Sélingué. Dans chacune des familles, elle a fait des bénédictions et des prières avant de prendre congé des hôtes. Mais avant de revenir à Bamako, la délégation a eu un échange avec les militants de la localité, dont le centre d’intérêt s’est focalisé sur la vie du parti, la situation dans le pays, et la position des Fare au sujet des prochaines élections communales et régionales.

Kassim TRAORE

PARTAGER