A.B. HAIDARA Don de la fondation Oumou Sangaré au Cesag : Des vivres d’une valeur de 10 millions de Fcfa pour les enfants atteints de VIH/Sida

2

Dix millions de Fcfa, c’est la valeur des vivres composés de sucre, d’huile et de lait que  la Fondation Oumou Sangaré vient de mettre à la disposition du Cesag pour les malades du VIH/Sida, particulièrement les enfants qui sont innocents face à la maladie du siècle. La cérémonie de remise s’est déroulée le vendredi au siège du Cesac en présence des responsables locaux et de la diva elle-même.

Oumou Sangaré au CesagLa fondation Oumou Sangaré a été créée par deux jeunes qui ont voulu épauler l’artiste dans son Å“uvre de charité. Celle-ci consistait au départ pour Oumou de se déplacer chaque fois qu’elle était au pays dans les rues de Bamako, pour distribuer des couvertures et des vivres aux enfants de la rue. En créant cette fondation, Diallo et Mohamed ont voulu mieux coordonner cette action et l’inscrire surtout dans la durée même en l’absence de la diva.

La fondation est une manière pour moi d’aider au mieux les personnes en difficulté plus particulièrement les tout petits qui n’ont pas demandé à venir au monde encore moins à vivre dans la misère ” a indiqué la présidente de la fondation, la diva Oumou Sangaré.  En tant que mère, ce geste lui vient du plus profond d’elle pour donner le sourire à ces enfants infectés par le mal du siècle.  Cette Å“uvre de charité tient son origine de son défunt père qui n’arrêtait pas de lui dire de ne pas oublier d’aider les personnes en situation  difficile. Chose qu’elle continue de faire. Pour cette présente donation, la diva a bénéficié de l’appui du haut conseil national de lutte contre le VIH/Sida.

Pour le président d’honneur des personnes vivantes avec le VIH/Sida, Modibo Kané, le bienfait n’est jamais perdu. Si tous les artistes pouvaient prendre l’exemple sur Oumou, les malades du sida se sentiraient moins marginalisés.

Quant à la présidente du réseau des femmes vivant avec le VIH/Sida, Mme Germa Oumou Diarra, elle se souvient encore de toutes les actions que la star a jusque-là eu à faire en faveur des malades du VIH/Sida.

” Avoir une fondation en tant qu’artiste n’est pas chose courante chez nous, alors si Oumou Sangaré arrive à le faire en pensant aux enfants de la rue et à ceux malades, cela ne peut-être que salutaire ” a laissé entendre la coordinatrice du centre Donuya, Ba Madina Kouyaté.

La représentante du ministère de l’action humanitaire, de la solidarité et des personnes âgées, Mme Kouyaté Fanta Kamissoko,  pour sa part dira que ” si tous les artistes maliens pouvaient s’inspirer de l’exemple de Oumou Sangaré, les malades allaient moins sentir le poids de leur maladie “.

La remise des vivres aux enfants a été l’un des temps forts de la cérémonie.

F.Mah Thiam KONE

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Avec toutes mes excuses aux lecteurs/lectrices pour les fautes, il faut lire “leurs rentrées” et non leur rentrer. Encore une fois, sorry!

  2. Merci Oumou! pendant que certaines artistes sont entrain de fêter leur entrer dans le lot des milliardaires, toi tu penses à ces enfants séropositifs au VIH.

Comments are closed.