La Fondation Salif Kéïta pour les albinos : Une ambulance médicalisée offerte à l’ex-Institut Marchoux

0
5

Le centre national d’appui à la lutte contre la maladie, communément appelé institut Marchoux, a abrité une cérémonie pas comme les autres. Il s’agissait de la remise d’une ambulance au centre par la Fondation Salif Kéïta pour les albinos. La cérémonie était présidée par le directeur dudit centre, le professeur, Samba Ousmane Sow étaient présents. Salif Kéïta, son épouse Mafi Kéïta et le personnel du centre.L’ambulance offerte a une valeur de près de 15 millions de FCFA.

Mafi Keïta, présidente exécutive de la Fondation Salif Keïta remettant les clés de l'ambulance

A  de la rencontre, Mamoutou Keïta, administrateur de la fondation Salif Kéïta,  a souhaité la bienvenue à tous les participants. Il dira que cela fait 7 ans que la fondation existe. Et se bat pour la protection des albinos, comme l’a souhaité son fondateur, Salif Kéïta. Pour qui les albinos ne doivent plus souffrir  de la société comme lui-même en a été, il y a de cela 15 ans. Ce qui l’a forcé à quitter son village pour Bamako. Mamoutou Keïta est revenu sur certaines actions quela Fondationa eu à faire à l’endroit des albinos à l’image  des dons offerts pendant le mois de la solidarité. Prenant la parole à la suite de Mamoutou Keïta, Salif s’est dit comblé de joie, car ce sont des amis à lui qui sont venus de très loin pour lui offrir cette ambulance. Il a, à son tour  décidé de la donner au centre en guise de reconnaissance. Au motif que le centre a toujours traité gratuitement les albinos. ”Ce sont des amis, qui nous ont donné leur cœur, et le cœur s’en fiche pas mal de la distance, quand on aime quelqu’un même s’il est dans les cieux, on aime toujours. Ils nous ont aimés, ils ont amené quelque chose pour nous, merci beaucoup, merci infiniment. Ma parole s’adresse aux albinos. Vos parents vous aiment, mais il y a d’autres personnes qui vous aiment comme vos parents. Ils sont là avec nous ce matin “.  Il ajoute : ” Dire que je suis albinos, donc je suis condamné, ce n’est pas vrai, mais si tu veux être condamné  tu le seras, vous devriez être fiers parce qu’il y a des gens qui sont venus des milliers de kilomètres pour vous prouver leur amour et vous dire qu’ils vous aiment et moi je vous aime c’est pourquoi je suis là aujourd’hui”. Salif  Keïta a remercié l’ex institut Marchoux, Il a promis que d’autres cadeaux vont suivre.

Cette ambulance est venue au Mali grâce à un challenge que des jeunes Britanniques et Américains ont organisé, dénommé challenge ” Londres – Tombouctou “. Le but était  qu’une fois au Mali il faut offrir l’ambulance à une association caritative. Steven et Mike, deux participants au challenge étaient très contents d’être au Mali, mais aussi d’avoir une structure de bienfaisance à qui mettre l’ambulance au service des plus démunis. Le challenge Londres – Tombouctou a fait 9 semaines de route soit 7200  de distance. Très soulagé et fier d’avoir été choisi comme structure bénéficiaire de l’ambulance, le directeur du centre national d’appui à la lutte contre la maladie, le professeur, Samba Ousmane Sow, a donné des assurances quant à la bonne gestion de cette ambulance. Pour lui, elle est venue au bon moment, ”Nous recevons ici 50000 personnes malades en consultation par an,  dont 600 hospitalisations et actuellement on a qu’une seule ambulance qui est fatiguée “. A  la fondation, il dira ”  vous avez vu juste, l’ambulance vient au bon moment”. Il ajoutera que l’ambulance sera mise à la disposition de tous les malades du centre, qu’ils soient lépreux, albinos ou souffrant d’autres types de maladies. Il a assuré l’assistance que ce véhicule sera judicieusement utilisé. Ce véhicule ne servira ni a transporter du bois encore moins du charbon, a-t-il fait savoir.

Kassim TRAORE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.