Lutte contre le sida : Un véhicule médicalise pour ARCAD-SIDA

0
0

D’un coût estimé à 55 millions de Fcfa, ce véhicule, don de l’USAID, est destiné à assurer le dépistage du Vih.

Dans ses efforts de lutte contre le sida, l’Etat est très souvent accompagné par des partenaires stratégiques comme l’USAID. L’organisation américaine a une nouvelle fois réaffirmé cette volonté de soutenir les efforts du gouvernement dans la lutte contre le sida. Elle a fait don, vendredi, d’un véhicule médicalisé pour le dépistage du sida à l’Association de recherche, de communication et d’accompagnement à domicile des personnes vivant avec le Vih/sida (Arcad-sida). C’était à la mairie de la Commune VI. D’un coût estimé à 55 millions de Fcfa, ce véhicule est destiné à assurer le dépistage du Vih et la prise en charge des personnes vivant avec le Vih/sida. Il permettra de rapprocher un peu plus les soins des malades, conformément à la volonté du président de la République, Amadou Toumani Touré. Il s’agira d’aller vers les malades dans le cadre de la prise en charge, mais aussi d’assurer le dépistage précoce de l’infection au Vih dans les différentes localités couvertes par Arcad-sida. Cette structure constitue aujourd’hui une référence dans la lutte contre le sida notamment dans la prise en charge communautaire et psychosociale.

Créée en 1994, Arcad-sida, selon sa directrice, a facilité l’accès de la population au dépistage et des personnes vivant avec le Vih au traitement. Arcad-sida a réalisé en 2011, environ 13 500 dépistages et suit 21 818 personnes infectées au Vih dont 14 083 sous traitement antirétroviral a révélé Bintou Keïta. Elle a souligné que sa structure a créé une clinique nocturne de santé sexuelle en commune VI. Le choix du siège de cette clinique dans cette commune s’explique par la densité de la population, l’existence de gares routières, le nombre élevé de maisons closes et bars entre autres. Le bus médicalisé permettra de rehausser la qualité de nos services nocturnes a-t-elle indiqué. Le chef du Programme santé de l’USAID, Moskov Bethann a précisé que le véhicule médicalisé répond au souci de rendre plus accessible le dépistage du Vih et d’aller vers les populations. 24 heures après cette remise, le ministre de la Santé a sacrifié à une tradition depuis quelques années par Arcad-sida et le département de la Santé, au Centre d’écoute de soins d’animation et de conseil (Cesac) : l’opération « redonner le sourire aux enfants infectés par le vih » dans le cadre de la fête de Noël. Elle consiste à offrir des présents aux enfants et partager avec eux le gâteau de Noël. Le Cesac est un centre de prise en charge des personnes infectées par le virus de la pandémie de Arcad-sida.

Son objectif essentiel est de développer la prise en charge globale de l’infection au Vih, la recherche et la communication. Le Cesac dispose aujourd’hui de 14 sites de prise en charge. Il a dépisté cette année 15 678 personnes dont 5 418 cas positifs. Il soutient 796 enfants infectés par le virus de la maladie. Ces statistiques rappellent l’urgence de poursuivre les efforts de prévention, afin de briser la chaîne de transmission chez les couches vulnérables, notamment les femmes et les enfants. Le ministre de la Santé a rappelé le slogan du Cesac : « redonner le sourire aux enfants infectés par le Vih ». Il est important que ces enfants se sentent heureux comme tous les autres enfants et Arcad-sida œuvre à cela, a expliqué le ministre de la Santé. Mme Diallo Madeleine Bâ a rendu un hommage à Arcad-sida pour les soutiens, notamment les soins thérapeutiques, les appuis scolaires, la formation toutes, choses qui valorisent l’homme.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.