Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion : Dioncounda chez la Doyenne Sokona Keïta

0
Dioncounda Traoré rend visite à la doyenne Sokona Keita âgée de 128 – 1er octobre 2012 à Sébéninkoro.

Le Président de la République par intérim,  Dioncounda Traoré est allé rendre visite à la Doyenne du Mali, le lundi 1er octobre 2012, journée internationale dédiée aux personnes âgées .

Il avait à ses côtés le Ministre de l’Action Humanitaire, de la Solidarité et des Personnes Agées Dr Mamadou Sidibé, et la Ministre de la Famille, de la Promotion de la Femme et de l’Enfant, Alwata Ichata Sahi, le  Gouferneur du district de Bamako, Souleymane Diabaté, le  Maire de la Commune IV, etc. Sokona Kéïta est le nom de la Doyenne du Mali. Elle est âgée de 128 ans, et réside à Sébénikoro. En Commune IV du District de Bamako Elle vit avec ses trois filles et 26 petits enfants. Elle adore la patate.

Le Président de la République par intérim lui a remis des habits et une enveloppe symbolique. Il a beaucoup plaisanté avec la Doyenne, en demandant notamment au Maire de la Commune IV de nouer son mariage avec elle, comme c’est la tradition malienne entre grand-mère et petits-fils.

La Doyenne du Mali a fait beaucoup de bénédictions pour notre pays, singulièrement pour la reconquête des régions nord du Mali. A sa suite, Dioncounda Traoré a rassuré que dans peu de temps, grâce aux bénédictions de toutes les personnes âgées du Mali, l’occupation des régions nord du Mali, ne sera plus qu’un triste souvenir.

Notons que cette année, pour la célébration de la 18è édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le Goufernement a prévu des activités majeures tournées spécifiquement vers les personnes âgées, déplacées, les handicapés et les familles d’accueil, pour respecter la symbolique du mois d’octobre comme moment fort de lutte contre l’exclusion. Aussi, les populations de Gao, Tombouctou et Kidal sous occupation, ne seront pas en reste. De même, des moments de méditation et  de prières religieuses pour la paix au Mali seront organisés, sans oublier la commémoration de la journée internationale  de la canne blanche, le 15 octobre.

A ces activités phares s’ajouteront les activités traditionnelles de consultations médicales pour les personnes âgées, d’appui aux handicapés, aux femmes et toutes les activités menées par les associations et organisations caritatives, associées à la célébration de cette 18ème édition.

Il s’agit en définitive de contribuer à réaliser davantage la cohésion sociale et atténuer les souffrances et les inégalités, pour plus d’équité et de justice sociale.

BT 

PARTAGER