Né sans ses deux pieds et son bras gauche : SOS pour Abdoulaye Samaké qui a besoin de prothèses

0

Neuf mois, c’est la durée d’une grossesse pour une femme. Autant de sacrifice pour donner vie au risque de la sienne. Voilà ce à quoi passe chaque femme au cours de sa courte vie.  Les douleurs de l’enfantement, les premiers pas de la progéniture dans un monde d’intrigue et d’incertitude sont entre autres les lots quotidiens de toute femme. C’est pourquoi, les journées du 8 mars et du 31 juillet  dédiées aux femmes  ne sont pas de trop pour fêter la mère de l’humanité.

En effet, le cas présent parle de l’histoire d’un petit enfant du nom d’Abdoulaye Samaké. Il est la cinquième maternité de Néné Diabaté  jeune ménagère et de Fousseyni Samaké, apprenti mécanicien. Ils sont  domiciliés à Niamakoro Cité. Néné a donné naissance le 16 octobre  2011 à la maternité de Sogoniko à un petit garçon souffrant d’une déformation congénitale. L’enfant est né sans ses deux pieds et son bras gauche. C’est un spectacle émouvant auquel nous avons du assister lors du passage de l’enfant dans notre rédaction. Un adorable enfant très sympathique mais physiquement diminué.

Depuis sa naissance, sa maman n’a que ses deux yeux pour pleurer. Ce qui en rajoute à la souffrance de la jeune maman, c’est que l’enfant depuis sa naissance a refusé toute consommation du lait maternel. Il n’est nourri qu’à l’aide   d’un biberon. Dès fois,  il arrive  qu’elle n’ait pas d’argent pour se procurer de la boîte de lait. Elle se débrouille pour acheter  un sachet de ” Mali lait “. Un jour, ayant appris l’existence du centre national d’appareillage orthopédique (CNOM), Néné est allée voire si elle pouvait  bénéficier d’une aide pour son bébé. Sur place, on lui  a fait savoir  qu’une fois les chirurgiens blancs présents, ils l’appelleraient. Depuis, plus d’un an s’est écoulé sans qu’il se soit passé quelque chose.

Ce cas pathétique mérite réflexion et l’intervention de tout un chacun est vivement souhaité  pour que ce petit enfant puisse bénéficier des prothèses et de sa ration de lait.

Pour tout contact adressez-vous à Néné au 73 30 26 84 ou à Fousseyni au 66 82 36 61 ou encore au 76 19 07 46. Les deux parents vous en seront reconnaissants.

F. Mah Thiam KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER