Pour la défense de la république Codem en appelle à l’union sacrée

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Les récents événements intervenus dans le septentrion de notre pays suscitent de plus en plus de polémiques. C’est pourquoi les responsables du parti de la quenouille appellent la classe politique malienne à se retrouver pour défendre la République. C’est un appel à l’union sacrée, à l’unité et à la cohésion pour soutenir le Président de la République en ces moments difficiles pour le pays.

 

                Pour les responsables de la CODEM, l’heure est grave, c’est pourquoi ils pensent que la classe politique malienne doit publiquement se retrouver pour afficher son soutien au Président de la République. Ainsi, contrairement aux allégations et commentaires au compte de la CODEM, le parti et son Président n’ont aucun moment sollicité un report des élections. Selon la CODEM, les propos du Président Housseyni Amion Guindo dit Poulo ont été mal interprétés et inachevés dans la diffusion.

               

La CODEM plus que tout autre parti au Mali est convaincu de la justesse du combat politique et de la démocratie comme levier du développement. La CODEM, 3 ans seulement après sa mise en place est l’un des partis les plus conquérants de la place. Ainsi, avec ses députés, ses plus de 1000 conseillers municipaux, ses maires, le parti est dans la dynamique de la conquête du pouvoir. En outre, étant le porte-étendard de la coalition politique les PUR (Les Partis Unis pour le République), la CODEM ne peut être dans une autre dynamique que celle de la conquête du pouvoir dans les urnes. Alors, s’il y a un parti politique qui est pressé d’aller aux élections, c’est bien la CODEM, car convaincu d’y jouer pleinement toute sa partition. Cependant, face à la réalité de la détérioration du climat sécuritaire dans le septentrion la CODEM se pose des questions sur la tenue du scrutin surtout dans les régions nord qui sont désormais en proie aux attaques. C’est pourquoi d’ailleurs la CODEM n’entend pas rester spectateur.

             

   Pour les responsables du parti, dans les jours à venir, le parti va démarcher l’ensemble de la classe politique du pays pour une union sacrée pour défendre la République.

               

Il ne s’agit aucunement pour la CODEM de profiter de quoi que ce soit mais d’orchestrer la nécessaire implication de la classe politique indispensable à toute résolution de cette crise.

               

La CODEM est convaincue de l’utilité d’une telle démarche qui va certainement prendre de nombreuses déclinaisons dans la pratique au seul bénéfice de la République.

Ousmane COULIBALY

 

Union pour la République et la Démocratie

COMMUNIQUE DE PRESSE

                Des informations en provenance du Nord de notre pays font état, à nouveau, de nouvelles attaques perpétrées par des troupes armées contre nos paisibles populations de ces localités. Des villes comme Léré et Niafunké seraient, à leur tour, l’objet d’agressions dont la barbarie est à l’image de leur cruauté inqualifiable.

 

                L’URD condamne ces actes avec la dernière énergie et exhorte nos forces armées et de sécurité à user de tous les moyens pour les stopper et les enrayer.

 

Tout doit être mis en œuvre par les autorités compétentes pour ce faire.

                Les Maliens doivent plus que jamais se serrer les coudes pour préserver et conforter l’unité sacrée de notre nation et l’intégrité non négociable de son territoire.

 

                L’URD réitère ses condoléances très attristées aux familles endeuillées et exprime sa solidarité et sa compassion à toutes nos populations affectées par ces lâches agressions.

                                                   Bamako, le 01 Février 2012 

 P/ Le Président, P.O

Le Secrétaire Général

Lassana KONE

 

SOURCE:  du   3 fév 2012.