Solidarité avec les couches vulnérables : Malitel fait un don d’une valeur de 70 millions de F CFA, aux démunies

1

sotelma-don2

Sotelma-don

sotelma-ministres

sotelma-don1Dans le cadre du mois de la Solidarité, mois de lutte contre l’exclusion, la société de téléphonie mobile, Malitel, a procédé, hier, jeudi 5 novembre à la remise d’importants quantités de dons d’une valeur de 70 millions de F CFA. Les bénéficiaires sont l’Amaldem, le Centre d’accueil et de placement familial, l’association Jigiya etc. La cérémonie qui s’est déroulée devant le siège de la direction générale de la société, était placée sous la haute présidence de la première dame, Keïta Aminata Maïga. Pour la circonstance, l’épouse du chef de l’Etat était entourée du ministre de la Solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du nord, Hamadoun Konaté, et de Mohamed Morchid, Président directeur général de Sotelma/Malitel. De nombreux d’autres invités ont également effectué le déplacement.

Pour accompagner cette 21è édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, la société Malitel a mis en avant ses qualités de société citoyenne. Les dons en quantité importante, comporte des vivres (riz, lait), des poussettes pour les personnes handicapées, du matériel de santé pour certains ASACO et CSCOMS. Sirakoro, un quartier situé à la périphérie de Bamako, a bénéficié d’un forage sur les cinq que la société se propose de réaliser, en vue d’apporter de l’eau potable à ces communautés qui n’ont toujours pas accès à l’adduction d’eau. Moussa Diabaté a transmis à la direction de la société (Malitel) toute la satisfaction et l’immense joie que la réalisation de ce forage a apporté aux populations de Sirakoro

Selon le représentant de la FENASCOM, Mamourou Camara, situés à la base de la pyramide sanitaire, les ASACO et CSCOM, sont les structures sanitaires les plus proches des communautés. Elles doivent dès lors être dotées d’équipements adéquats. «Malheureusement, elles sont très souvent démunies», a-t-il fait observé. Occasion pour M Camara de saluer le bon exemple donné par Malitel, qui a doté les CSCOM et CSREF de Koulouba, Samé et de Médina Coura, de certains matériels d’intervention dont le besoin se faisait sentir avec acuité.

Dans son allocution, le PDG de Malitel, Mohamed Morchid, a situé cette remise de vivres dans la continuation de la multitude d’actions de solidarité que ne cessent de mener sa société pour accompagner le développement du Mali. Selon lui, à travers de telles initiatives, Malitel concourt à apporter un soulagement aux couches vulnérables du pays. «En réalisant des forages, notre objectif est donner le sourire aux femmes et aux enfants…. », a ajouté le Pdg de Malitel.

Le ministre Hamadoun Konaté a exprimé à la société de téléphonie, toute la reconnaissance du gouvernement. Qui, a-t-il ajouté, n’est pas indifférent face à toutes ces remarquables actions de solidarité ; des actions à travers lesquelles Malitel apportent, si besoin en est, la confirmation qu’elle est bien une société…..citoyenne.

C’est sous les mélodieuses notes de l’orchestre Benso (composé essentiellement de personnes en situation de handicap), que le Pdg de Malitel a remis au première bénéficiaire son do.

La première dame, Keïta Aminata Maïga, a, elle, remis symboliquement à Moctar Bah, le président de la Fédération malienne des associations de personnes handicapées (FEMAPH), les chaises roulantes que Malitel a bien voulu offrir à certains handicapés, pour marquer les derniers jours de la célébration de la 21è édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion.

Papa Sow/Maliweb.net

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Sans Tambour ni trompète. Beaucoup d’entreprise doivent faire la même chose. Une fois par an, à la faveur du mois de la solidarité, c’est la moindre des choses. Les opérateurs de téléphonie gagnent de l’argent, mais les autres aussi. C’est pourquoi, chacun doit jouer son rôle. Bravo à Malitel et vivement l’année prochaine.

Comments are closed.