SOS pour Bourama Camara :Le dos cassĂ©, le jeune homme a besoin d’aide

0

Chaque jour que Dieu fait, il nous montre ses pouvoirs Ă  travers des faits qui doivent servir de leçon. Le monde d’aujourd’hui est envahi de toutes sortes de mauvaises choses notamment la cupiditĂ©, le viol, le meurtre, le mensonge et des maladies incurables.

En effet, il y a de cela deux ans, Bourama Camara, maneouvre maçon de son Ă©tat et premier enfant de feu Seydou et de Nani Camara, aujourd’hui âgĂ© de 22 ans a Ă©tĂ© victime d’un accident Ă  Lafiabougou. Alors qu’il se trouvait chez un ami Ă  Lafiabougou, 22 heures, le vent a commencĂ© Ă  souffler, laissant place Ă  la pluie. Tout d’un coup, le vent est devenu violent. Bourama a alors dĂ©cidĂ© de rentrer chez lui Ă  SĂ©bĂ©nicoro wĂ©rĂ©da. En se prĂ©cipitant vers son domicile sous l’effet du vent, un mur s’est Ă©crasĂ© sur lui. Il s’en est sorti avec le dos cassĂ©.

La consĂ©quence est que le pauvre n’arrivait plus Ă  uriner. Admis au Centre universitaire hospitalier Gabriel TourĂ©, les mĂ©decins ont mis l’accent sur le problème urinaire, ce qui Ă©tait tout Ă  fait normal, en procĂ©dant par lui administrer une sonde. Sa mère Nani, a ensuite demandĂ© de l’amener chez un tradithĂ©rapeuthe Ă  Samanko.

Cinq jours plus tard, le malade sous l’effet de la douleur liĂ©e Ă  la sonde a lui-mĂŞme enlevĂ© sans avis mĂ©dical ? Ce qui a Ă©tĂ© une grave erreur, puisque les mĂ©decins ne pouvant plus le placer Ă  l’emplacement normal, se sont vu dans l’obligation de le placĂ©e au niveau du nombril.

Deux ans après, le jeune Bourama continue d’uriner dans la sonde Ă  partir de son nombril. Il souffre, car il est devenu handicapĂ© par la force des choses et ne peut plus marcher pour la simple raison que le dos n’a pas Ă©tĂ© bien soignĂ©.

Sa pauvre femme, seule Ă  tout faire est anĂ©antie, elle n’a plus la force financière de faire face aux problèmes auxquels est confrontĂ© son enfant. Alors, elle sollicite l’aide de tout un chacun pour le faire retourner Ă  l’hĂ´pital afin de le soigner. Elle est consciente de l’erreur qu’ils ont faite en quittant l’hĂ´pital, mais Ă  l’Ă©poque, elle pensait que c’Ă©tait la solution. Pour tout contact, Nani est au 72 04 63 99. Elle vous en sera reconnaissante et le Tout Puissant vous le rendra.

     F. Mah Thiam KONE

PARTAGER