Sos pour Mohamed Sidibé : Atteint d’un cancer, il a besoin de soins d’urgence

1

Mohamed Sidibe sParfois, la vie n’est pas chose aisée pour certaines personnes. Et oui, on a l’habitude d’entendre dire que la maladie est la pire ennemie de l’homme, car elle empêche de jouir pleinement de la vie, comme c’est le cas de ce jeune homme de 20 ans. Aide-électricien domicilié au Badialan II, Mohamed Sidibé est un mordu du ballon rond, un sport qu’il pratique chaque soir à la descente.

 

Un jour, au cours de l’entraînement, il a subitement ressenti une douleur atroce au genou. Pensant que c’était passager, il a utilisé une pommade avant d’aller rejouer le lendemain. En ce moment, la même douleur a refait surface. Son tuteur Moro Oumar Kourouma, exploitant d’une air de lavage lui a fait subir des analyses qui ont révélé qu’il souffrait d’une fracture du genou. Ils ont immédiatement entamé un traitement chez le tradithérapeute Bourama Doumbia à Samanko.

 

Au bout de trois semaines de traitement sans succès, il a été libéré pour aller poursuivre les soins dans d’autres structures sanitaires. C’est ainsi qu’il s’est rendu à l’hôpital de Kati, pour voir le professeur Macalou qui après des analyses a diagnostiqué une tumeur qu’il faut opérer. Malheureusement, la tumeur s’est cancérisée après l’intervention, le pied droit s’est enflé à tel point qu’il lui était impossible de marcher.

 

Par conséquent, Mohamed a été admis au service d’hématologie du Point G. Depuis, son hospitalisation, son tuteur a tellement dépensé qu’il est au bout de ses forces. Voyant l’orphelin couché et qui a vieillit de 10 ans, il ne retient plus ses larmes à chaque fois qu’il le voit. Les ordonnances pleuvent au moins deux fois par jour mais elles ne sont pas payés faute de moyens. M. Kourouma a indiqué que l’affaiblissement du jeune homme des suites de la maladie, a fait que son corps ne supporte pas la pratique de la chimiothérapie.

 

Du coup, il reste couché à l’hôpital avec le pied qui continue à enfler. Kourouma se voit ainsi de plus en plus impuissant devant la maladie de Mohamed qui souffre atrocement de la douleur. Aidez- le, le ciel vous aidera.Pour tout contact, appelez Kourouma au 66 83 56 57 ou au 74 17 35 31.

F. Mah Thiam KONE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Meilleure santé le pauvre et personne n’est à l’abri de ce mal. Qu’est ce qu’il a fait pour meriter un cancer. Je prie pour son retablissement.

Comments are closed.