Pour un sommet Afrique-France réussi en janvier 2017 à Bamako : Maliens et Français se mettent déjà au travail

1
La commission d'organisation du Sommet Afrique-France 2017

Le sommet Afrique-France se tiendra en janvier 2017 à Bamako.  Organisateurs maliens et français se sont réunis hier mercredi au siège de la commission nationale d’organisation à Bamako ACI-2000 afin de plancher sur toutes les mesures à prendre pour le succès de l’évènement qui devra réunir 53 chefs d’Etats et de Gouvernements, et de grands chefs d’Institutions internationales. 

Bamako- 11/02/2016- Le siège de la commission nationale d’organisation du sommet Afrique-France prévu en janvier 2017 à Bamako, a abrité la première réunion des organisateurs.

Le Président de la commission malienne, Abdoullah Coulibaly a rencontré la délégation française dirigée par Frédéric Clavier, Ambassadeur chargé de l’organisation du sommet de Bamako pour la paix et la sécurité.

Face à la presse, Frédéric Clavier a exprimé sa joie d’être à Bamako pour suivre les travaux préparatifs  du sommet de Bamako.

En amont, M. Clavier a mis un accent particulier sur la sécurité des Chefs d’Etats, de Gouvernements et d’Institutions internationales qui prendront part au sommet. Avant de se réjouir, « le Centre International de Conférence de Bamako est à la hauteur  d’aménagement et de sécurité pour accueillir les travaux du sommet. »

Il faut préciser que cette mission d’experts conduite par Frédéric Clavier,  permettra aux deux parties, malienne et française de dévoiler, chacune ce qu’elle peut apporter pour la réussite du sommet de Bamako en janvier 2017.

Au cours de cette mission, les organisateurs maliens et français examineront sur tous les secteurs devant favoriser la réussite totale du sommet. Il s’agit des secteurs comme le transport, l’hébergement  et la sécurité des hôtes de marque…

Se disant assuré du fait que le Mali est en capacité d’accueillir le sommet, M. Clavier s’est aussi réjoui qu’il consacrera le retour du Mali dans le concert des Nations.

Censé durer 48 heures à Bamako, ce sommet de janvier réunira 53 Chefs d’Etats et de Gouvernements, auxquels s’ajouteront, le Secrétaire Général de l’ONU, le Directeur de la Banque mondiale, le Directeur de la Banque Africaine de Développement, la Présidenta de la commission de l’Union Africaine, le Président de la commission européenne, des grands hommes d’Affaires, le Président français François Hollande…

En clair, « ce sommet est important pour nos deux pays, car le Mali sera au centre du monde pendant 48 heures », résume M. Clavier.

D’ores et déjà, le travail abattu, conditionne la réussite de ce sommet, rassure l’Ambassadeur français. Et comme finalité, il est attendu que des thèmes qui seront traités par les Chefs d’Etats et de Gouvernements donnent naissance à la paix et la sécurité, la croissance et le développement  au profit des populations du monde.

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.