Sondage d’opinion de Sidiki Guindo sur les grandes préoccupations du Mali : Plus de 75% des Maliens sont pour le retour de ATT au Mali ! Plus de 60% de la population est pour la marche de l’Opposition !

10

La population a-t-elle voté pour la personne d’IBK ou bien pour son parti le RPM ? La population est–elle favorable  au retour de ATT ? Quel est l’avis de la population sur la marche organisée par l’opposition ? Quelle est l’appréciation de la population sur la lutte contre la corruption sous IBK ?

Nos résultats en quelques lignes : parmi les quatre grands candidats (IBK, Soumi, Modibo Sidibé et Dramane Dembelé), seul Dramane Dembelé est plus faible que son parti (ADEMA), les autres sont de loin plus forts que leurs partis respectifs. Pour IBK par exemple, plus de 90% de ceux qui l’ont voté disent l’avoir fait pour la personne de IBK et non pour le parti RPM. Cependant, je conseille à IBK de ne pas détruire son propre parti, aussi, je conseille aux autres barons du RPM de mettre le Mali au-dessus de leurs intérêts personnels.

La population commence à accepter le processus de résolution de la crise (plus de 63% pensent que IBK a fait un effort dans la résolution du problème du Nord).

Selon la population, un des points faibles du pouvoir d’IBK est la corruption dans les concours de recrutement. La présence de listes du RPM est citée à tort ou à raison. Par ailleurs, tandis que le ministre chargé de la statistique indique le manque de statisticiens de formation au niveau de nos structures, plusieurs jeunes maliens admis au concours d’entrée dans les écoles de statistique d’AFRISTAT n’ont pas pu faire la formation par manque de bourse d’étude. Le cas le plus récent est celui du jeune malien qui est sorti parmi les majors du concours de la statistique organisé en avril-2015 entre plus de 10 pays, mais, par manque de bourse, il est resté planqué au Mali alors que ses camarades terminent leur première année scolaire en juillet-2016 (dans les centres de formation d’Abidjan, de Yaoundé et de Dakar). Quelle serait la situation si ces jeunes étaient fils ou parents d’un ministre ?

La population n’est pas contre la marche organisée par l’opposition (plus de 60% ne s’opposent pas à cette marche).

Enfin, la population pense que ATT est en partie fautif, mais, qu’il peut être pardonné (61.8% pensent qu’il est fautif et plus de 75% sont pour son retour au Mali au nom de la réconciliation).

Phase terrain et méthode utilisée :

Dans le cadre de nos recherches sur l’application des méthodes statistiques comme outil d’aide à la décision et dans l’objectif de mesurer l’opinion publique sur différents aspects, nous avons effectué un sondage d’opinion auprès de la population de Bamako de 18 ans et plus. Ce document présente une partie de nos résultats. Le sondage utilise la méthode des quotas et la phase terrain s’est déroulée du 13 au 19 mai 2016 dans le district de Bamako.

Les aspects mesurés dans le sondage: nous avons mesuré plusieurs aspects parmi lesquels :

  1. Les maliens ont–ils voté pour la personne de IBK ou pour le parti RPM ? Quand est-t-il de la situation de Soumaïla Cissé, les partisans de ce candidat ont t-ils voté pour sa personne ou bien pour le parti URD?
  2. Points forts et points faibles du pouvoir d’IBK ?
  3. Quel est l’avis de la population sur la marche organisée par l’opposition ?
  4. Quel est l’avis de la population sur le retour de ATT?

La population a-t-elle voté pour les partis politiques ou bien pour les candidats ?

Nos résultats montrent  que la réponse varie selon le candidat.

  • Pour le candidat IBK, selon nos résultats, plus de 90% des personnes qui ont voté IBK disent avoir voté pour la personne de IBK et non pour son parti RPM alors que 6.8% disent avoir voté pour le parti RPM et non pour IBK et 1% ont voté pour les deux (IBK et son parti RPM). On peut donc valider l’hypothèse selon laquelle la population (de Bamako) n’a pas voté pour le RPM mais pour la personne de IBK. Donc, le RPM a intérêt à travailler de manière plus convaincante. Cependant, je conseille au Président IBK de ne pas détruire son propre parti. En effet, ce parti est resté auprès de lui à des moments où d’autres partis préféraient s’écarter. Je conseille aussi aux barons du RPM de mettre le Mali au-dessus de leurs intérêts personnels. Le vrai poste de premier ministre n’est pas forcément celui occupé par le premier ministre Modibo Keita, mais plutôt un poste vous permettant de montrer vos compétences et votre honnêteté sur l’ensemble du territoire national. Le RPM laissé à lui seul, sans IBK, même avec le poste d’un premier ministre plein pouvoir peut perdre les élections de 2018  (car le RPM n’existe encore que par IBK).
  • Pour le candidat, l’honorable Soumaila Cissé, nous avons trouvé les mêmes tendances dans une moindre mesure. En effet, nos résultats montrent que près de 71% des personnes qui ont voté Soumaila Cissé l’ont fait pour la personne de Soumi et non pour son parti URD alors que, 22.5% disent avoir voté pour le parti URD et non pour Soumi et 5.8% ont voté pour les deux (Soumi et son parti URD). On note donc que Soumaila Cissé, comme IBK, est aussi plus fort que son parti. Je conseille à l’honorable Soumaila Cissé de rester dans l’opposition et d’être en contact avec la population.
  • Pour le candidat Modibo Sidibé, même si son score a été très faible, on note cependant que 81% ont voté pour sa personne contre 14.8% pour son parti et 4.9% pour sa personne et son parti.
  • Le candidat Dramane Dembelé présente une particularité, seulement 30% ont voté pour sa personne alors que 65.8% ont voté pour l’ADEMA et 4.1% ont voté pour les deux. Le parti est donc de loin plus fort que son candidat Dramane Dembelé. Cependant, sauf miracle, l’ADEMA est appelé à disparaitre de la liste des grands partis politiques. Le miracle pourrait être le retour du professeur Dioncounda Traoré à la tête du parti.

Points forts et points faibles du pouvoir d’IBK. Nous citons ici deux points forts sortis de nos résultats : la résolution des problèmes du nord et la lutte contre la corruption dans le domaine foncier.

  • Pour le problème du nord, à la question pensez-vous que IBK et son gouvernement ont fait beaucoup d’efforts, un peu d’efforts, pas d’efforts ou pas du tout d’efforts pour la résolution des problèmes du nord ? il ressort de nos résultats que : 15% de la population pensent que IBK a fait beaucoup d’efforts, 48% pensent qu’il à fait un peu d’efforts ; 14.4% pensent qu’il n’a pas fait d’efforts et 17.2% disent qu’il n’a pas du tout fait d’efforts. En résumé, 63% de la population pensent que IBK a fait un effort (petit ou grand) pour le problème du nord contre 31.6% qui pensent qu’il n’a pas fait d’efforts (le reste de la population n’a pu évaluer la situation). La population commence à accepter le processus de résolution de la crise.
  • Pour la lutte contre la corruption dans le domaine du foncier, nous avons trouvé que 54% pensent que IBK et son gouvernement ont fait un effort contre 39% qui pensent qu’ils n’ont pas fait d’efforts (7% n’ont pu donner de réponse). Parmi les personnalités évaluées, nous avons trouvé que plus de 68% de la population ont une opinion favorable du ministre chargé du foncier. Je conseille au Président IBK de renforcer les pouvoirs de ce ministre et de lui permettre d’aller jusqu’au bout de la lutte contre la corruption dans le foncier. Cette situation peut augmenter la confiance des maliens envers le Président de la République.

Concernant les points faibles, nous citons la corruption dans les concours de recrutement et dans le fonctionnement de l’administration publique :

  • Pour la lutte contre la corruption lors des concours de recrutement, seulement 30% pensent qu’il y’a eu un effort alors que jusqu’à 57% pensent que le Président et son équipe n’ont pas fait d’effort dans ce sens. Parmi les points chauds du sondage, la population indique la présence d’une liste du RPM lors des concours de recrutement. Que ces rumeurs soient fondées ou non, il est important pour le Président de s’occupe de cette situation. Les cas des concours de recrutement à l’INSP et au niveau de l’Energie du Mali reviennent fréquemment. Par ailleurs, tandis que le ministre chargé de la statistique indique le manque de statisticiens de formation au niveau de nos structures, plusieurs  jeunes maliens admis au concours d’entrée dans les écoles de statistique d’AFRISTAT n’ont pas fait la formation par manque de bourses. Le cas le plus récent est celui de ce jeune malien qui est sorti parmi les majors du concours de la statistique organisé en avril-2015 entre plus de 10 pays, mais, par manque de bourses il est resté planqué au Mali alors que ces camarades terminent leur première année scolaire en juillet-2016 prochain (dans les centres de d’Abidjan, de Yaoundé et de Dakar). Si ces jeunes étaient fils ou parents d’un ministre……? Je conseille au président IBK, de demander à ses ministres d’arrêter ce type de duplicité. Sûrement les mêmes duplicités existent dans d’autres secteurs que celui des jeunes admis au concours de recrutement de la statistique organisé entre plus de 10 pays.
  •  Pour la lutte contre la corruption dans le fonctionnement de l’administration publique, il ressort de nos résultats que, seulement  33% de la population pensent qu’il y’a eu un effort dans ce sens alors que 56% pensent qu’il n’y a pas eu d’effort (les 10% restant n’ont pu donner leur opinion). Je conseille au Président IBK de mettre en place un système nous permettant de dénoncer les mauvaises pratiques dans le fonctionnement de l’administration publique.

Concernant la marche organisée par  l’opposition,

  • Selon nos résultats, 61% ne voient pas de problèmes à ce que l’opposition marche alors que 8% n’approuvent pas la marche. La majorité de la population n’est donc pas contre la marche. A la question de savoir si vous comptez vous joindre à l’opposition pour la marche, nous avons trouvé 35.4% qui répondent par l’affirmatif alors que 64.6% ont déjà décidé de ne pas se joindre à la marche

Le cas ATT

  • Au fil du temps, la population a changé d’opinion sur le président ATT. En effet, contrairement à notre sondage de février 2014 où la population soutenait la poursuite de ATT, nous avons trouvé qu’au jour d’aujourd’hui la population soutient que ATT est en partie responsable mais il doit être pardonné. On a 61.7% qui pensent que ATT est fautif contre 35.3% qui pensent qu’il ne l’est pas. A la question de savoir, s’il faut au nom de la réconciliation laisser ATT rentrer en paix, nous avons trouvé que plus de 75% sont d’avis favorable qu’il rentre en paix. Je conseille au Président IBK de mener des consultations particulières et approfondies sur le retour de ATT auprès de nos sages.

Limites de l’étude et aspects traités dans la prochaine contribution :

  • La prochaine contribution portera surtout sur les cotes de popularité de différentes personnes (Soumaila Cissé, Modibo Sidibé, Moussa Mara, Tiébélé Dramé, Bocar Tréta). L’opinion de la population sur la bonne marche de nos structures de santé, l’opinion de la population sur la MUNISMA et la France un an après la signature de l’accord de paix.
  • Comme tout travail scientifique, le notre n’est pas sans Comme limite à ce sondage, nous pouvons citer deux aspects : premièrement, le sondage n’a pas concerné tous les maliens, seul le district de Bamako a été sondé. Deuxièmement l’analyse faite ici est globale, il serait intéressant de faire des analyses par sexe, par groupe d’âge et par niveau de formation. Nous appelons cependant les chercheurs statisticiens, ainsi que tous ceux qui s’intéressent à la situation du Mali à infirmer ou confirmer nos résultats par des méthodes scientifiques.

 

Guindo Sidiki,

Ingénieur Statisticien Economiste.

guindosidiki@yahoo.fr

 

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Vous appelez, ça sondages. C’est n importe quoi. Si c’est comme cela que se font les sondages, le petit dogon doit nous dire dans quelle école il a été formé. Seulement le nom de l’établissement. Je suis sûr et certain que c’est en Corée du nord qu’il a fait ses études

  2. Je ne crois pas aux résultats de ces soi-disant sondages. Peut-être il n’ y a pas eu de sondage du tout.

  3. Encore un de ces enfoirés d’intellectuels à***n qui pensent que le Mali se résume au pauvre Bamako avec ses mythomanes. On sait qu’on peut faire des sondages pour trouver ce que l’on voudrait trouver exactement, on maquille les résultats pour que ça ait l’enveloppe de quelque chose de sérieux et on se félicite soit même des résultats obtenus comme le mentor Sarkozy. On a aussi compris ces enfantillages *** On verra en 2018.

    • 😆 , merci bbacus et Coulibaly Yacouba,
      Quand on est cretin on le restera toujours.
      En plus qui a empeché le president bèbi babolo alias ATT de renter? Personne a mon avis. Seulement il faudra qu’il reponde devant la justice c’est tout. Aussi simple que ca 😉

  4. Quelle honte? Quel comportement *** Q*** Quel mensonge? de la part d’un jeune statisticiens qui est entrain de se décrédibiliser pour ses raisons de je ne sais quoi. C’est pas ****omme lui de faire des déclarations de ce genre. Qu’Allah le tout puissant aide et protège le Mali.
    NB: Un bon intellectuel ne doit pas rentrer dans un jeu de ce genre.

  5. Qui a pardonne ATT ??? Nous vivons ces méfaits (Vente du pays, introduction de l’impunite, vente de drogue et introduction de rebelles avec armes au Mali) la liste est longue.

  6. Je reconnais les efforts de M. Guindo et le pour ceux-là.
    Cependant, il serait encore plus intéressant s’il pouvait davantage peaufiner ses processus de recueil des données. Afin de faciliter l’archivage, la collecte des données et la diffusion des résultats, il peut tout simplement bâtir un site web dédié à cela. Ainsi, il lui serait plus simple d’étayer ses résultats par des documents de références.

  7. On va encore lire des insultes et des moqueries envers ce jeune courageux (qui travaille apparement avec des moyens du bord) au lieu de l’encourager.
    Ceci dit, je suis totalement d’accord sur le faite que les maliens aient voté pour la personne d’IBK en non pour le parti.. C’est cela le grand problème dans nos pays: voter pour une personne au lieu d’un parti qui devrait normalement un projet, un programme, une idéologie. Voila les consequences de ce choix: Le gars se promène 24/24h pour aller aux investitures des dictateurs en Afrique avec notre argent pendant que nos soldats meurent sur le terrain par manque de moyen.. Il y a 4 jours il était en Ouganda pour l’investiture de ce vieux dictateur, et hier j’ai vu des images qui l’envoyaient en Guinée équatoriale pour investir un autre dictateur. Pire encore ce dernier pays expulse et exploite les maliens. On l’impression Mme la premiere a maintenant honte de le suivre partout lorsque vous regardez bien les mines serrées de cette dame.

    • IBK est vraiment dépassé par les événements actuels du Mali. Il faut l’aider pour finir son mandat. Ensuite les maliens ont pris conscience que le véritable fléau est la mauvaise gouvernance de nos politiciens des biens de l’état.
      Je suis d’accord avec les données statistiques de GUINDO.
      Laisser nos fausses fiertés de maliens et mettons-nous au travail.
      TRUMP disaient que les africains sont trop paresseux et cela est vrai
      Je dis bien personne ne fera le Mali à notre place.

      • Il faut que les gens chassent bko seul n’est pas le mali ,il faut savour 90/ maliens souhaitent le retour d’Att au Mali; fait le tour du Mali

Comments are closed.