SOS pour une jeune diplômée sans emploi très dévouée : Fatimata Yadème Aly Ongoïba est devenue percluse faute de moyens

4

SOS pour une jeune  diplômée sans emploi très dévouée : Fatimata Yadème Aly Ongoïba est devenue percluse faute de moyens La douleur est telle qu’elle a de la  peine à marcher. Au fil des ans, son état a connu une dégradation à travers la diminution de la force motrice segmentaire et scoliose à concavité droite.

Face à l’état de santé assez dégradant de Mlle Ongoïba, son médecin traitant, Dr Mamadou Karambé de l’hôpital du  Point G, a pu obtenir pour sa patiente une évacuation auprès du Conseil de santé sur la Tunisie pour une prise en charge médicale d’une durée  d’un mois.  Une fois à Tunis, elle a reçu des soins par injection de Botox.  Un produit qui a sensiblement amélioré  son état. Malheureusement, après son retour, elle s’est rendue compte que  le produit qu’elle utilisait en Tunisie n’est pas  disponible au Mali. Malgré l’implication des officines de pharmacie, ses efforts pour les obtenir sont restés vains. Alors que  sans ce produit Botox, ses os ne peuvent pas retrouver leur motricité habituel.  Il est à noter qu’une  boîte Botox coûte 250.000 FCFA. La patiente a besoin de  sept  boites pour se rétablir.  Faute de moyens, Fatimata est devenue percluse. Ses deux parents étant à la retraite, elle ne peut que compter sur l’aide des personnes de bonne volonté.

C’est d’ailleurs la raison de son déplacement au siège de la SOMAPRESSE pour solliciter les personnes habitées de bonnes volontés à l’aider à acheter un moyen de déplacement et à se  procurer le médicament. Pour ce faire, tous les Maliens sont appelés à l’aider y compris la première dame et la fondation Orange- Mali.

Par ailleurs, malgré son handicap Fatimata s’est battue pour décrocher son diplôme à l’institut national de formation des travailleurs sociaux (INFTS) en 2012. Actuellement, elle poursuit une formation  de droit international public à ISJPB (université des sciences juridiques et politiques de Bamako) niveau maitrise.

Elle a bénéficié  d’un stage de l’APEJ à la fédération malienne des personnes handicapées (Femaph)  qui a pris fin depuis décembre. Ce sont les frais de stage qui  lui permettaient de se déplacer.

Pour tout contact, appelez au 66 81 29 01 ou le 77 33 95 72.

  1. Mah Thiam KONE

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Au mali tellement hypocrisie est développé les gens les plus riches préfère donner l’argent au griot que s investir dans des causes comme sa

  2. Je suis dégouté d’être Malien, en voyant des cas comme ça , ça me fait pleurer. Ma soeur du courage, inchalah Dieu t’aidera.
    L’État doit normalement prendre en charge des gens comme celle là, je parle bien d’un État, un vrai pays digne de nom. Mais hélas, nos dirigeants fantômes, voleurs, indignes etc… sont là à voler des milliards pendant que cette pauvre à besoin de moins de 2 millions pour retrouver une vie normale. Je suis dégouté et bouleversé. Des soulards, des escroqs, des voleurs au pouvoir. Au lieu de brûler vif des petits voleurs de la rue, il faut commencer par brûler ces voleurs à cravate qui suce le sang des pauvres.
    C’est degueulasse ce qu’on voit au Mali, je suis anéanti.
    Ma soeur, je te souhaite une bonne guerison avec tout mon coeur. Les riches s’il vous plaît aidez et aidez encore cette fille, Dieu vous recompensera.

  3. Ironie du sort est diplomée de l’institut national de formation des travailleurs sociaux !!! Voila pourquoi l’assurance maladie est necessaire dans la vie d’un Homme.. Courage ma soeur!!

Comments are closed.