Soutien à l ’armée nigerienne: La section PNDS-Mali joue sa partition

0

nigerLa Maison des jeunes a abrité, le dimanche 15 mars 2015, la journée culturelle de la communauté nigérienne organisée par le bureau exécutif de la section PNDS/Tarrayya, parti présidentiel nigérien, au Mali.

Cette cérémonie, organisée pour soutenir les forces armées du Niger en guerre contre Boko Haram, était présidée par le vice-président de la section PNDS/Mali, El Hadj Idi Gado Boubacar. La manifestation a noté la visite de l’honorable Abdou Djariri venu du Niger pour la circonstance.

Le vice-président Idi Gado Boubacar a salué la mobilisation générale des Nigériens de Bamako et adressé ses remerciements au comité d’organisation sous la houlette de Mama Zakara. Il a rappelé les chantiers immenses abattus par les autorités du Niger en l’occurrence par le président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou.

Il s’agit, entre autres, de l’ouverture des écoles dans la quasi-totalité des villages du Niger, la création de 4 universités régionales, les réalisations du programme 3N, le redémarrage de la construction du barrage de Kandagi, les travaux de construction du chemin de fer Parakou-Niamey, sans oublier la sécurité des personnes et des biens dans un environnement des plus instables.

“Notre devoir est d’accompagner la dynamique de renaissance dans laquelle notre pays est engagé et, dans un sursaut nationaliste, de contribuer à lui imprimer le rythme qui convient… Nous devons, dès à présent, nous mobiliser et être prêts à relever, encore une fois, les défis électoraux qui s’annoncent à grands pas. La section PNDS/Tarrayya du Mali doit donner la preuve de son engagement, de son dynamisme et de sa détermination à porter haut le flambeau du PNDS/Tarraya”, dira-t-il.

Le vice-président a, aux termes de son allocution, rendu un vibrant hommage à l’armée nigérienne et invité à une mobilisation indéfectible dernière les forces de sécurité dans leur combat contre Boko Haram.

L’honorable Abdou Djariri a précisé que pour ce qui concerne les élections de 2016, la diaspora nigérienne participera activement à cette consultation. Il a ajouté qu’il sera question de l’élection des députés représentant la diaspora au sein de l’hémicycle.

Ousmane Daou

PARTAGER