Soutien à l’armée malienne : L’Association Kodilan Ton et la Cafo prônent le mouvement unitaire des jeunes et des femmes

3

Au lendemain de la décision du président de la République par intérim de décréter l’état d’urgence au Mali, l’Association Kodilan Ton, en partenariat avec la Coordination des associations féminines (Cafo),  a animé une conférence de presse afin de demander l’union sacrée des jeunes et des femmes autour de la patrie. C’était au siège de la Cafo.

Oumou Traoré, Cafo

Les conférenciers étaient, entre autres, la présidente de la Cafo, Mme Oumou Touré ; Bouba de l’Association Kodilan Ton ; le prêcheur Bandiougou Doumbia ; Mohamed Kéita de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMA).  Selon Mme Oumou Touré, il s’agit de s’unir à jamais autour de la nation malienne afin de relever les défis. “Nous, femmes et jeunes devons nous donner la main afin d’éviter toute violence ou agitation dans notre pays tendant à provoquer des conséquences graves.  Je suis prête à faire la paix avec toute organisation féminine opposée à la CAFO…”, a-t-elle déclaré. Avant de préciser qu’il faut une stratégie de communication pour éviter la violence entre les jeunes du pays. “Seule la cohésion, l’unité du peuple malien peuvent surmonter la situation qui prévaut dans notre pays.  L’heure n’est plus au règlement de comptes ou à la préservation des intérêts partisans ou personnels…Tout le monde doit s’impliquer dans la recherche de solution idoine. La jeunesse constitue l’avenir du pays et à cet effet, elle ne doit pas s’engager dans la vengeance “, a prêché Bandiougou Doumbia.  Pour sa part, Mohamed Kéïta a souligné que le temps n’est plus aux accusations. D’après lui, tous les fils du Mali doivent contribuer à leur manière à cette guerre de libération. “C’est une obligation  pour nous de faire l’union sacrée pour que notre patrie se tienne debout. Déjà, l’Ujmma a lancé une opération de don de sang  destinée à l’Armée malienne. Car, cette Armée se sacrifice actuellement pour notre sécurité “, a-t-il déclaré.

Kassim TRAORE 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Oui, avec de tels satrapes, l’Afrique ne peut rentrer dans l’histoire; et c’est d’eux dont parle le discours de Dakar de Sarkozy qui connait bien ces bandes de nègro-maçons et d’élites pourries qui ont rendu les indépendances africaines vaines et criminelles contre tout patriotisme.
    Ces lobotomisés politiques et prédateurs efficaces ont saccagé les Etats, la société, pillé les institutions et débilité les masses.
    Suivez le lien; vous comprendrez ce que coute plus de 30 ans de régime néocolonial au Mali et à l’Afrique aux mains de tous ces nègres couchés du pré carré français ; je veux dire Compaoré, Ouattara, Yadéma, B. Yayi, ATT…et leurs héritiers politiques Dioncounda et autres à Bamako ou ailleurs.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=PkFBjBqWzAc
    Bien protégés contre leur peuple par l’ordre impérialiste, leur garde prétorienne en plus des barbouzes de la coloniale, pour tous ces criminels, la charia wahhabite et l’Etat failli restent le dernier de leurs soucis.

  2. Le Mali avait une armee? mais comment ce fait il que pendant 9 mois les enfants les femmes sont entrain de subir des violes des crimes contre l’humanite on les a pas vue. Oh si j’ai un bon memoire les rebelles ont prient les 3 regions en trois jours ou etait cette armee? moi je ne voix que l’armee francaise qui a sauve ma famille mes amis si non c’etait fini pour mon pay le MALI mon origine et mon espoir et pour cela je rend Grace a PAPA GOD d’avoir envoye les HOMME francais pour venir nous sauver.

Comments are closed.