Visite du ministre Abdoul Karim Konaté dans trois usines sucrières de Ségou : Plus de 42000 tonnes disponibles pour faire face au mois de carême

2

Soucieux du  bien-être de la population à la veille du mois sacré du Ramadan, le ministre de l’industrie et du commerce, Abdoul Karim Konaté, le désormais ministre des finances a visité successivement le samedi 22 juin l’usine Moulin Moderne du Mali ( M3-sa) à Ségou, le complexe sucrier du Kala supérieur S.A. (N-SUKALA-S.A) de Béwani, l’usine sucrière de SUKALA S.A de Séribala et de Dougabougou. Au total plus de 42.000 tonnes de sucre sont disponibles pour faire face au mois béni du Ramadan. 

 

Le ministre de l'industrie et  du commerce, Abdoul Karim Konaté s'assurant de la disponibilité des stocks de sucre dans les magasins
Le ministre de l’industrie et du commerce, Abdoul Karim Konaté s’assurant de la disponibilité des stocks de sucre dans les magasins

C’est désormais chose faite, les fidèles musulmans maliens peuvent dormir sur leurs deux oreilles. En effet, ils auront du sucre en quantité suffisante et à des prix acceptables. Le constat a été fait le samedi dernier par le ministre de l’industrie et du commerce, Abdoul Karim Konaté lors de sa visite sur les sites sucriers de la région des Balanzans. L’objectif était de constater de visu les magasins de stockage de sucre pour s’assurer sur de la disponibilité de l’approvisionnement du marché pour le mois béni du carême.

 

La première étape de cette visite a été l’usine Moulin moderne du Mali (M3-S.A), une société anonyme appartenant au Groupe Keïta. Là, le ministre a été impressionné par le travail abattu par le PDG de l’entreprise, Modibo Keïta. Celui-ci a indiqué que présentement, il y a 30.000 tonnes de sucre disponibles dans les magasins. A le croire, le sac de sucre est vendu entre 22.500 à 21.500 Fcfa.

Après cette étape, le ministre et sa suite composée notamment du gouverneur de la région, des préfets, des opérateurs économiques se sont rendus au nouveau complexe sucrier du Kala supérieur S.A du Mali (N-SUKALA-S.A), une grande entreprise agro-industrielle moderne et commerciale située à Sissako Dougabougou. Cette usine, selon ses responsables a produit 3.200 tonnes de sucre de bonne qualité disponibles dans les magasins.

 

Ensuite, l’hôte du jour en compagnie de sa délégation a visité successivement l’usine sucrière de SUKALA-S.A de Séribala et de Dougabougou. Pour les responsables de ces deux entreprises 9.000 tonnes de sucre sont disponibles dans les magasins et la tonne est vendue à 360.000 Fcfa.

Le ministre de l’industrie, Empé s’est dit satisfait de la visite qu’il a faite dans les zones sucrières de la région de Ségou. Il s’est également dit rassuré que le territoire national sera approvisionné  en quantité  suffisante en sucre et d’autres denrées.

 

 

Ainsi, à la faveur de sa visite, il a autorisé depuis le dimanche 23 juin, l’approvisionnement du marché en sucre. Il a assuré que selon les données de la DNCC, le Mali peut se suffire pendant trois mois en sucre.

 

 

Il a enjoint aux commerçants détaillants de vendre le kilo du sucre entre 350 et 500 Fcfa au plus. Il les a également invités à vendre les autres produits de première nécessité à des prix abordables afin que les musulmans passent le mois béni dans des conditions favorables.

 Falé COULIBALY

Envoyé  spécial à Ségou.

 

 

Remise symbolique de chèques aux commerçants détaillants de Mopti :

Le ministre Ampé jette un ballon d’oxygène aux victimes de la crise sécuritaire

Après l’étape de Kayes, le ministre de l’industrie et du commerce, Abdoul Karim Konaté dans le cadre de l’opération spéciale de soutien aux commerçants détaillants victimes de la crise a symboliquement remis le dimanche 23 juin dans la salle de la Chambre de commerce et d’industrie de Mopti archicomble un chèque de 100 millions au président du Centre de Gestion Agrée (CGA)  de Mopti, Alhousseini Agali Maïga. Une cérémonie au cours de laquelle Abdoul Karim a invité les commerçants a vendre les produits de première nécessité à des prix abordables pendant le mois sacré de carême.

Le ministre du commerce, Abdoul Karim Konaté remettant le chèque symbolique au président du CGA de Mopti
Le ministre du commerce, Abdoul Karim Konaté remettant le chèque symbolique au président du CGA de Mopti

Dans le souci de relancer les activités économiques des commerçants détaillants, une opération spéciale a été initiée par le département en charge du commerce en collaboration avec le Projet d’appui aux commerçants détaillants (PACD), le Fonds auto renouvelable pour l’emploi (FARE) et avec l’accompagnement de la Banque Malienne de Solidarité (BMS).

 

En effet, suite aux attaques armées déclenchées le 17 janvier 2012 par les terroristes et les narcotrafiquants, beaucoup de commerçants détaillants de la région de Mopti à savoir Douentza, Koro, Téninkou, Youwarou ont été victime du braquage de leurs marchandises. Ainsi, le ministère de l’industrie et du commerce a voulu accompagner les promoteurs des différentes entreprises frappées par la crise à travers le PACD. Cet appui concerne les victimes de la crise qui sont inscrits au CGA et qui ont rempli toutes les conditions d’adhésion.

 

 

Au total 200 commerçants détaillants bénéficient de ce premier lot de financement qui recevront chacun de la  BMS-S.A un prêt de 500.000 Fcfa soit un montant cumulé de 100 millions de Fcfa. Ces bénéficiaires sont pour la plupart des vendeuses et des vendeurs de boutiques, de condiments, de fruits et  légumes, de produits laitiers, de jus de fruit, de viande, de poissons, de volaille et de céréales.

 

Le ministre de l’industrie et du commerce, le désormais ministre des finances, Abdoul Karim Konaté a souligné que cette remise symbolique de chèque est le témoignage éloquent de l’engagement du gouvernement à apporter son assistance et sa solidarité aux populations sinistrées par la crise sécuritaire. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la troisième phase du PACD 2013-2015 visant à organiser,  équiper et former les commerçants détaillants.

 

Il les a invités à faire bon usage de la somme qu’ils ont reçue de la BMS-S.A et à honorer leur engagement vis-à-vis de la Banque. Il leur a demandé de  taire leurs divergences et de se donner la main afin d’aider le gouvernement dans son combat pour l’amélioration constante des conditions de vie des populations. Il a enfin insisté à ce que les commerçants vendent les produits de première nécessité à des prix abordables pendant le mois béni de carême.

       Falé COULIBALY

 Envoyé spécial    à Mopti

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Il faut se lever pour tous les mois et non pour un seul mois. C’est encore cette façon de gérer le pays.

Comments are closed.