Un Vrai Bambara ne trahirait jamais : « La dignité c’est de Ségou… la démocratie fut à Ségou depuis 1710, l’arrivé de Biton au pouvoir »

1
Un Vrai Bambara ne trahirait jamais : « La dignité c’est de Ségou… la démocratie fut à Ségou depuis 1710, l’arrivé de Biton au pouvoir »
Dramane Traore

Il y a des esprits qui ne jurent de vivre que par amour et pour essor de ce pays Dramane Traore peut bien se vanter de faire partie de cette catégorie de patriote , il nous parle ici de Ségou , sa vision sur le Mali et nous l’avons rencontré pour vous ; une interview à lire exclusivement .

Le Psychiatre : Présentez-vous à nos chers lecteurs ?

Dramane TRAORE : je me nomme  Dramane Traore, commerçant de mon état, descendant de DongonFassou Traoré fondateur de Dongoni dans la commune de Soba arrondissement de farako , fils de Komoussa Traoré dit la garde et de Moussodjè Dembélé présentement je vis à Bamako plus précisément Yirimadjo ; je suis marié et père de 4 enfants dont deux filles et deux garçons.

Le Psychiatre : selon certains 4 444 et un « bamzans » seraient la trahison partagez-vous ce point de vue ?

DT : les gens parlent sur l’histoire de Ségou et pourtant ils n’en ont pas de grandes connaissances ; la dignité c’est de Ségou, c’est n’est pas parce que je viens de Ségou que je le dise, aujourd’hui  la démocratie qui est sur toutes les lèvres étaient mise en pratique à Ségou depuis 1710 ; Biton Coulibaly le chasseur qui s’est fait élire le roi de Ségou avait une canne qui s’appelle en Bambara « Sèmè » à l’époque les policiers traditionnels qui avaient pour noms ‘’Tondjon’’ qui ont dit il y a quelque chose à Ségou : 4 444 et un Banzans, même tous les autochtones ne connaissent à plus forte raison qu’un étranger  aveugle. Sans aucune maitrise sur l’histoire de Ségou les gens disent ceci-cela et surtout avec l’arrivé des blancs tous a été  mélangé, sinon 4 444 et un ‘’Banzans ne sont pas la trahison comme le disent aujourd’hui les gens dans la tradition Bambara dès la naissance d’un enfant on apprend à cet dernier de ne jamais trahir, de ne jamais voler, de ne jamais toucher aux femmes d’autrui jusqu’à sa mort. Si je me permets de parler c’est parce que les anciens m’ont dit tant de choses  je suis encore le descendant de soma Mariba Traoré et de FarakoBouatou, Dongoni Bako Moussa, ce furent eux qui avaient les armes, il y avait WetaBoura le prère de Tata Diarra, KomoussaSoba AlmamyDanté, MohamadouMalabala, SalifouTafarade Siratiguibougou, SalifouBatiècoura.

Ces guerriers combattirent pour l’honneur et la dignité de Ségou ; en ce moment l’adultérin n’avait ni de place, ni de parole et ces braves hommes ont toujours banni des pratiques ignobles. En 1710 Biton se fit plébisciter alors que George Washington arriva au pouvoir aux Etats Unis en 1774, ce qui me pousse d’ailleurs de dire à tous les ségoviens d’être fiers de leur histoire.

Le psychiatre : le respect du bien publique n’est pas à l’ordre du jour qu’en pensez-vous ?

DT : la corruption est un  acte très ignoble, les Madekas  constituèrent la charte de Kouroukanfouga, pour pouvoir respecter et de garder la dignité humaine et surtout de respecter le bien public ; dans la charte on fit le serment de ne jamais toucher à un rond de l’Etat, de ne jamais trahir le peuple, mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas, en tout cas, le Mali est fondé sur des principes , il faut que nos dirigeants arrêtent de violer ces bases là, sinon le Mali ne s’en sort jamais. Avant la colonisation  on avait tout, nos Etats pouvaient se défendre, force est de reconnaitre qu’il est impossible de retourner vivre dans le passe mais aimons  le Mali comme nos aïeux c’est la seule solution pour que le Mali puisse regagner toutes ses valeurs.

Le psychiatre : vous auriez soutenu Cheick Modibo Diarra aux élections présidentielle 2013 pourquoi sur lui parmi tant d’autres ?

DT : Cheick Modibo est le descendant de Bambougou n’tji qui a creusé un canal, pour le développement de Bambougou et jusqu’à présent les gens utilisent. Quand le Mali était plongée dans la crise en 2012. Cheick Modibo Diarra se voit nommer premier ministre. Il a travaillé nuit et jour afin de sortir le Mali dans l’impasse ; pendant son séjour à la primature le prix des denrées alimentaires a baissé les enfants ont passé leurs examens dans les conditions idoines. A mes yeux il a servi avec toute honnêteté et beaucoup de dignités ; sans l’aide étrangère, il a montre que le Mali peut être un état autarcique. Tant que Modibo à l’amour du Mali dans son cœur je le soutiendrai  toujours. Déjà la plus part des Maliens regrettent de ne pas pouvoir voter pour lui lors du présidentiel  passé. Ce Monsieur a amené les semences de maïs, un hectare donne 10 à 12 tonnes et je suis sûr qu’avec lui la famine sera éradiquée partout au Mali.

Le psychiatre : on ne voit plus Cheick Modibo Diarra sur la scène politique, est ce qu’un sentiment du découragement ?

DT : je lui connais, il ne se décourage jamais c’est un homme qui tient de parole et je sais l’amour qu’il a pour notre patrie, Modibo  a reçu une bonne éducation il n’abandonnera jamais le Mali

Le Psychiatre : nous sommes à quelques encablures de l’élection communale, avez-vous un appel à lancer à la population Malienne ? 

DT : je dirais on en a assez « Dokèra djadjiri fassala » depuis 20 ans le même système du vol existe, il y a des gens honnêtes, dignes dans la cité, ces personnes qui méritent d’être élus mais non, on préfère  des voleurs , des assassins qui pillent l’état et n’ayant aucun respect pour le bien publique ensuit qui font l’achat des consciences pendant les élections, encore je m’adresse aux Maliens de voter pour des gens qui peuvent développé leur cité, qui ont l’amour de la ville et du quartier.

Le psychiatre : votre mot de la fin ?

DT : je salue tous les dignes fils du Mali, et je les demande d’ouvrir leurs yeux, aujourd’hui le Mali à besoins de ses fils quelque soit votre appartenance ethnique, votre confection religieuse et maintenant que la situation est très confuse donc il faut que tout le monde s’implique pour sauver le Mali.

Propos recueillit par Mamadou D Traoré

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un homme digne comme il en maque au mali!
    Tous les autres sont soit des dandagens, soit des zodens, soit des fougaridens (pour eux sans la france, on ne peut meme pas respire…)…

Comments are closed.