Walter Stevens : « C’est aux Maliens eux-mêmes de prendre leur situation en main et de s’investir pour arracher une paix définitive …»

0
Walter Stevens
Walter Stevens

Ils étaient au nombre de 15 membres du CPS de l’UA (Algérie, Burundi, Tchad, Guinée Équatoriale, Éthiopie, Gambie, Guinée, Libye, Mozambique, Namibie, Niger, Nigéria, Afrique du Sud, Tanzanie, Ouganda) et 30 membres du COPS de l’UE à la tête l’Ambassadeur Walter Stevens Président COPS Ue et Mme l’Ambassadrice Anne Namakau Mutelo, Présidente CPS Ua. Et, cette mission conjointe au Mali du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) et le Comité politique et de sécurité (COPS) de l’Union européenne (UE) s’inscrit dans le cadre de leur partenariat stratégique Afrique-Union européenne (UE) adopté à Lisbonne en décembre 2007.A travers ce dialogue régulier le CPS de l’UA et le COPS de l’UE échangent sur la coopération dans le domaine de la paix et de la sécurité, examinent les crises et les situations spécifiques. Ces rencontres étudient les modalités du renforcement des capacités africaines dans le domaine de la paix et de la sécurité. Elle a permis aux missionnaires d’échanger sur l’état de la situation au Mali avec le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta ; le Premier ministre, Modibo Keïta ; les autorités et acteurs politiques et une visite de terrain dans la ville de Gao afin d’échanger avec les sociétés civiles, la jeunesse et la Minusma sur le récent événement malheureux survenu. Au cours de cet échange avec les médias, l’Ambassadrice Anne Namakau Mutelo, Présidente CPS Ua dira que l’Union Africaine n’a pas les moyens nécessaires financièrement pour faire face au problème en Afrique mais en réalité elle est une organisation politique qui joue sans ambages un rôle prépondérant. Elle dira que le problème du Mali est compliqué donc il faut du temps pour trouver des solutions idoines. Et que lors de leur visite, ils ont pu recueillir les aspirations des autorités maliennes et le peuple et qu’ils transmettront à Addis Abeba à qui de droit. Quant à l’Ambassadeur Walter Stevens Président COPS Ue, il a dit que l’Union européenne est toujours aux cotéx du Mali afin de trouver une paix définitive et le développement du pays. Selon lui, la Minusma et Barkhane s’engageront à tout prix pour lutter contre les terroristes et pour la sécurité du Nord. A l’en croire, « c’est aux maliens de prendre leur situation en main et de s’investir davantage pour arracher un accord de paix qui est en cours en Alger. Il précisera également qu’ils ont 3 grands défis à relever au Mali. Primo, le problème du nord : pour lui leur visite à Gao prouve leur engament fort dans cette question. Secundo, le retour du Mali dans la démocratie en développement, qui est ardemment sollicité par le Président IBK. Et Tertio, le développement du Mali, et « nous ferons tous notre possible pour mobiliser des fonds à cette fin. » 

Seydou Karamoko KONÉ

=======================================

Qu’est ce que du CPS de l’UA

Crée conformément à l’Article 5(2) de l’Acte constitutif, le Conseil de paix et de sécurité est un organe de décision permanent pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits. Le Conseil de paix et de sécurité constitue un système de sécurité collective et d’alerte rapide, visant à permettre une réaction rapide et efficace aux situations de conflit et de crise en Afrique. Le Conseil est composé de 15 membres, dont cinq sont élus pour un mandat de trois ans, et dix pour un mandat de 2 ans. Les objectifs du Conseil de paix et de sécurité sont : promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique, en vue d’assurer la protection et la préservation de la vie et des biens, le bien-être des populations africaines et de leur environnement, ainsi que la création de conditions propices à un développement durable ; anticiper et prévenir les conflits. Lorsque des conflits éclatent, le Conseil de paix et de sécurité aura la responsabilité de rétablir et de consolider la paix en vue de faciliter le règlement de ces conflits; de promouvoir et de mettre en œuvre des activités de consolidation de la paix et de reconstruction après les conflits pour consolider la paix et prévenir la résurgence de la violence; de coordonner et d’harmoniser les efforts du continent dans la prévention et la lutte contre le terrorisme international sous tous ses aspects; d’élaborer une politique de défense commune de l’Union, conformément à l’Article 4(d) de l’Acte constitutif ; de promouvoir et d’encourager les pratiques démocratiques, la bonne gouvernance et l’état de droit, la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales, le respect du caractère sacré de la vie humaine, ainsi que du droit international humanitaire, dans le cadre des efforts de prévention des conflits.

Le Conseil de paix et de sécurité est appuyé par la Commission de l’UA, un Groupe des sages, ainsi que par un système continental d’alerte rapide (SCAR), une Force africaine en attente (FAA) et un Fonds spécial.

Qu’est ce que du COPS de l’UE

Le comité politique et de sécurité (COPS) est une structure permanente du Conseil de l’Union européenne (UE), dont la création est prévue par l’article 38 du traité sur l’UE (ancien article 25 du traité UE). Le COPS contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), et de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC). Notamment, il définit et suit les réponses de l’UE en cas de crise. La mission du COPS est de suivre la situation internationale dans le domaine de la PESC. Le COPS fournit des avis au Conseil afin de contribuer à la définition des politiques ; coordonne, supervise et contrôle les travaux menés par les différents groupes de travail du Conseil dans le domaine de la PESC ; examine les projets de conclusions du Conseil «Affaires générales». Le COPS conduit le dialogue politique en assurant le rôle d’interlocuteur privilégié du haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ainsi que d’instance privilégiée de dialogue sur la PESD, par exemple avec l’OTAN. Le COPS est l’instance du Conseil qui traite les situations de crise et examine toutes les options envisageables pour la réponse de l’Union européenne. Le comité propose donc au Conseil les objectifs politiques à poursuivre et recommande un ensemble cohérent d’options afin de répondre à la crise.  Le COPS est présidé en permanence par le service européen pour l’action extérieure. Il est composé d’un ambassadeur par État membre (28 ambassadeurs), d’un représentant permanent de la Commission européenne, d’un représentant du CMUE, d’un représentant du secrétariat du Conseil de l’UE et d’un service juridique.

Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER