Ziara de Cheikh Mahi Haïdara : Le 51ème anniversaire a eu pour invité d’honneur le petit fils de Cheikh Ibrahim Niass

2

Le samedi 10 Novembre dernier, les adeptes de la « tidianiya Ibrahima » ont effectué une visite rituelle dénommée « Ziara» à Ségou. Cette Ziara relève d’une habitude historique à laquelle a voulu souscrire le Cheick Mounirou Haïdara dont le père Cheikh Mahi Haïdara, qui n’est plus de ce monde, est l’initiateur. C’est ainsi qu’elle a rassemblé des milliers de personnes venues des quatre coins du pays, et par delà, de certains pays frontaliers tels que le Sénégal,  la côte d’Ivoire, le Niger,  le Burkina Faso… qui ont tous effectué le déplacement pour la circonstance.

La Ziara est un rituel qui consiste à rendre une visite à la tombe d’une personne (dévote) pour honorer sa mémoire. En l’espèce, il s’agissait du Zihihara initié par le cheikh Mahi Haïdara, qui s’est employé pour assurer sa tenue annuelle jusqu’à sa mort. Cette année consacre le 51ème anniversaire de cette pratique. Pour mémoire,                                                                                                                                          Cheick Mahi Haïdara, le père fondateur de cette pratique de la Tidianiya Brahimiya s’est rendu à Kaolack où son maître spirituel Cheick Ibrahim Niass lui conféra le Wird tijani. Aussi faut-il rappeler que le Cheikh Mahi est le petit fils de Cheikh Ibrahim Haïdara dit « Gnaro Karamoko ». Présidée par son fils Cheikh Mounirou, la rencontre de cette année a été importante en activités. Elle a débuté par une visite au mausolée du Cheikh Mahi et celui de deux de ses fils. Ensuite est venue la lecture du Coran ainsi que la récitation de formules religieuses (Zikhr). Dans la nuit, les activités se sont poursuivies  avec un prêche inédit.

Dans son intervention, le Cheick Mounirou a insisté sur les importances de cette pratique et les faits des grands hommes à qui cette zihihara est dédiée. Il a lancé un vibrant appel aux uns et aux autres, pour qu’ils passent des nuits blanches à supplier le tout puissant ALLAH ! Il a aussi  demandé aux politiques de parler le langage de l’entente, et n’a pas épargné les forces armées qu’il a invitées à aller se battre pour libérer le Nord du pays. Il a aussi soutenu ses propos par un hadith du prophète selon lequel il faut mettre tout en œuvre pour empêcher quelqu’un qui a l’intention d’usurper sur votre droit. Ce qui sous-entend que le Nord  doit être récupéré de gré ou de force.  Il est aussi  nécessaire de faire remarquer que la bénédiction occupe une grande place dans la résolution des différentes difficultés qu’affrontent les hommes. Cette Ziara a eu comme invité de marque le petit fils de Cheikh  Ibrahim Niass qui, pour sa part, n’a aussi pas fait économie de ses bénédictions en faveur de la paix pour le Mali, pour l’Afrique et pour le monde entier. La bénédiction collective ajoutée à celle de Cheikh Mounirou Haïdara a mis fin à l’évènement. Rendez-vous est donc pris pour l’année prochaine. Rappelons  que la Tidjaniya est une confrérie religieuse forte en Afrique, plus précisément au sud du Sahara où ses adeptes sont nombreux.

SEYDOU KARAMOKO KONE

Envoyé spécial à Ségou.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Walaye c’est des sectes plus dangereuses que la scientologie,elles oeuvrent a nous faire croire a des conneries.Je sais pas d’ou ils tirent l’origine de leur ziara,puisseque le Prophete(PBSL) a l’epoque n’a jamais fait de ziara,ses 4 khalifs(Radiallah anhu),n’ont jamais fait non plus.Au lieu de participer a cette sordibe,il faut prendre soins de tes parents a la maison afinqu’ils te fassent des benedictions.Un mort ne pourra jamais faire des benedictions a un vivant,rappelez vous des propos de Abdoul Madji quand il etait venu au Mali,les zones qui se disent plus islamisees comme Djenne et tombouctou,sont contraire aur regles etablies par Allah,puisseque lors de sa visite dans ses zones il a vu des choses qui sont tres prohibees par Allah,mais malheureusement c’est le Mali,on se cache toujours derriere la religion pour arnaquer les pauvres gens.Sinon nous les gens avertis,Allah nous perserve chaque jour contre ces sectes.

  2. des journalistes qui sont en manque d,inspirations font la promotion des sectes religieuse…c,est vraiment honteux…

Comments are closed.