Sommet Afrique-France 2017 : Les risques sécuritaires évalués

0

Dans le cadre de l’organisation du Sommet Afrique-France 2017, une mission d’évaluation sécuritaire venue de la France a séjourné à Bamako la semaine dernière. Au cours de son séjour, la mission dirigé par Fréderic Clavier, coprésident du Sommet Afrique-France a rencontré les autorités maliennes et a visité certains lieux stratégiques devant abriter le sommet.

D’abord le mardi 19 janvier 2015, la mission a rencontré le Comité national d’organisation du Sommet Afrique-France 2017 présidé par Abdallah Coulibaly, promoteur de l’IHEM (Institut des hautes études en Management). Plusieurs personnalités ont pris part à la dite rencontre dont le directeur de protocole de la présidence. Puis la mission a eu un entretien avec le ministre de la sécurité et de la protection civile, Colonel Major Salif Traoré.

En marge de cet entretient, le chef de mission, Fréderic Clavier a fait savoir que la préparation du sommet se fait très sérieusement. « Je suis venu avec une délégation en liaison avec les autorités de l’Etat pour préparer l’ensemble des donnés de ce sommet. Les sujets abordés sont classiques. Je travaille en liaison avec l’ensemble des ministères du Mali, je travaille avec le comité national d’organisation du sommet. Un sommet, c’est à la fois les questions liés à la sécurité. Ce qui est important de dire c’est que la France et le Mali, ensemble, prépare un an en avant le sommet pour que les chefs d’Etats et du gouvernement puissent traiter des sujets politiques, économiques, de développement, d’avenir de la jeunesse. Cette mission est une première et il y’aura d’autres. Avec le ministre de la sécurité, nous avons pu évaluer la position générale de la sécurité. C’est un long processus pour réussir ce sommet et nous le préparons très sérieusement », a-t-il souligné.

En outre, le jeudi 21 janvier 2016, les missionnaires ont visité l’Aéroport international Modibo Keïta de Bamako Sénou (salon présidentiel, tarmac…).  La mission a pris fin par un dîner gala. A travers cette mission, les autorités Maliennes et Françaises veulent montrer que la préparation dudit sommet progresse malgré les conditions sécuritaires perplexes comme en témoigne, les attaques terroristes perpétrées récemment à Paris, à Bamako, à Ouagadougou…

Aguibou Sogodogo

PARTAGER