16ème de finale de la coupe du Mali de football : Des équipes de division inférieure créent la sensation

0
Le DAC face à l'équipe de Khasso
Le DAC face à l’équipe de Khasso

La 54ème édition de la coupe du Mali poursuit son petit bonhomme de chemin. Plusieurs rencontres comptant pour les 16ème de finale ont donné leur verdict le weekend dernier. Si certains gros calibres ont tenu leur rang, d’autres ont chuté face à des équipes de division inférieure.

 

D’abord en match d’ouverture le vendredi 23 mai, au stade Mamadou Diarrah de Koulikoro, le Sonni de Gao a décroché son ticket aux dépens de l’AS Moribabougou (1-1/ 4-2 après TAB).   Le Samedi 24 mai, l’AS PSV s’est imposée face à l’ASB (1-0 AP) au stade Mamadou Diarrah de Koulikoro tandis qu’au stade Amary Daou de Ségou, l’Office du Niger Sports a battu l’AS Tombouctou (1-0). Au stade Barema Bocoum de Mopti, le Bani Club et le Debo Club ont successivement  écarté l’ASOM (1-0) et l’AS Sahel (1-0). A Kayes au stade Abdoulaye Makoro Sissoko, l’AS Sigui s’est incliné devant l’USFAS (0-1) pendant qu’au stade municipal de Nioro, le FC Sandaré a été écrasé  par l’AS Nianan (0-8). Au stade du 26 mars de Bamako, le Djoliba AC a broyé l’Espoir du Khasso (4-0). En deuxième heure, les Onze Créateurs de Niarela ont montré leur suprématie face à l’AS Lafiabougou de Kayes (4-0).

 

Au stade municipal de Kita, l’US Kita a chuté face au COB (1-2 AP). Pendant ce temps au stade municipal de Koutiala, l’AS Alenson a été vaincu par Buru Massa (1-1/ 4-5 après TAB). Au stade Babemba Traoré de Sikasso, l’AS Bakaridjan est allé dicter sa loi à  l’AS Douanes (1-0). La grosse surprise est venue du stade municipal de Bougouni où, l’USB  a éliminé le CSK (2-2/ 3-1 après TAB).

 

Cet après midi au stade municipal de San, le Réveil Club se mesurera au stade Malien de Bamako à partir de 16h00. Demain jeudi, l’AS Eliwidj FC s’expliquera avec l’AS Sabana au stade Modibo Kéita à partir de 16h00. En deuxième heure, le duel entre l’AS Réal de Bamako et l’AS Avenir de Tombouctou bouclera la boucle.

 

  Sory I. Coulibaly

 

PARTAGER