1ère édition du Grand prix IBK de cyclisme à Koutiala : Yacouba Togola termine en tête du peloton

1

1ère édition du Grand prix IBK de cyclisme  à Koutiala : Yacouba Togola termine en tête du peloton  La première édition du grand prix Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK  (Président de la République du Mali) de cyclisme s’est courue le vendredi 19 septembre à Koutiala. C’est Yacouba Togola  qui s’est emparé du premier prix (en 1h29mn33s) sur une distance de 60km. L’événement était présidé par l’honorable Moussa Diarra (représentant du président de l’Assemblée nationale non moins parrain de la compétition). C’était en présence de la marraine Mme Berthé Aissata Bangaly (ministre de l’artisanat et du tourisme) et de plusieurs autorités politiques de la cité de l’or blanc.

ans le cadre du premier anniversaire de l’investiture du président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, la jeunesse RPM de Koutiala en collaboration avec la fédération malienne de cyclisme a organisé le vendredi dernier, la première édition du grand prix IBK dans la capitale de l’or blanc. C’était en présence d’une belle brochette de personnalités politiques et sportives.

Après le mot de bienvenue du maire de la commune urbaine de Koutiala, Dramane Sountoura qui s”est réjoui du choix porté sur sa localité pour abriter l’évènement, la marraine de la compétition Mme Berthé Aissata Bangaly  a déclaré que : “ célébrer la 1ère année de l’investiture du président IBK à travers cette course cycliste à Koutiala est un réel plaisir pour moi. Je remercie la jeunesse de Koutiala pour  son aimable attention à notre égard. Notre pays a entamé un long et laborieux travail de dialogue et de réconciliation. Ensemble, soutenons donc ces efforts et prions pour le retour définitif de la paix dans notre cher Mali. Car, il nous faut cette paix et cette réconciliation nationale pour traduire dans la réalité le programme de développement du président IBK “.

Pour sa part, l’honorable Moussa Diarra a témoigné de la volonté du président de l’Assemblée Nationale d’accompagner les jeunes de Koutiala afin de pérenniser le Grand prix IBK de cyclisme.

Ainsi sur la piste cyclable, ils étaient 67 cyclistes à prendre part au départ. Sur une distance de 60Km, Yacouba Togola s’est adjugé de premier prix. Il a terminé en tête du peloton en 1h29mn33s, devant Bourama Coulibaly (2ème) et Tidiani Sanogo (3ème).

Le prix des deux points chauds a été enlevé par Bourama Coulibaly. Il faut signaler que les dix premiers de la course ont été tous primés.

En outre, la journée a été agrémentée par la prestation des balafonistes de la localité.

Sory Ibrahim COULIBALY

 

====================================

 

Couac au niveau de l’organisation du voyage à Koutiala

Cette première édition du grand prix IBK de cyclisme aurait été une fête grandiose n’eût été l’amateurisme au niveau de l’organisation du voyage, entrainant du coup l’épuisement des cyclistes avant même la course. Le déplacement des cyclistes et des journalistes qui incombait au ministère de l’Artisanat et du Tourisme a été un véritable calvaire. Initialement prévue pour le jeudi à 8 h 00,  la délégation (après plusieurs heures d’attente) n’a finalement quitté Bamako que dans les environs de 13h00. La raison est que rien n’était prêt (ordres de mission, location du car…). Il faut dire également que la compagnie Gana-Transport y est  pour beaucoup dans ce retard. La preuve est que c’est vers 12h00 que la révision du car loué a été faite sur place au stade Ouézzin Coulibaly. Un signe qui  présageait déjà de la mésaventure de la délégation. Hélas, en pleine brousse le véhicule est tombé en panne à 40 km de Sikasso. Et c’est dans les environs de 00h que la délégation est arrivée à Koutiala. Ensuite sur le chemin du retour, ce fut la même mésaventure. Le chauffeur Kourouba Koné de la compagnie Gana-Transport (visiblement de mauvaise foi) a refusé dans un premier temps de prendre le volant de son véhicule. Il réclamait notamment un surplus de carburant que la chargée de mission a refusé. C’est après une heure de tiraillement, qu’il accepta de conduire le véhicule. C’est ainsi que la délégation a rallié finalement Bamako sans incident majeur à 00h16mn.                                               Sory Ibrahima Coulibaly

PARTAGER

1 commentaire

  1. Je suis tellement surpris par cet article. Le journaliste parle de TOUT LE MONDE sauf de celui qui devait être cité en tête, c-a-d, le Président de la fédération de cyclisme ou son DTN ou son Segal. Mais rien! C’est tellement dommage que l’on veuille politiser le sport jusqu’à ce niveau où on se perd plus que l’on ne se retrouve dans des comportements qui trouveraient certainement leur place ailleurs que dans le sport, le sport vrai, le sport pur; celui qui épanouit son homme au lieu de le soumettre.

Comments are closed.