25EME championnats/Coupe du Mali d'Athlétisme:L'USFAS remporte le trophée avec 9 médailles en or, 11 en argent et 4 en bronze

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer
Tout est bien qui finit. Les 25ème Championnats/Coupe du Mali d’athlétisme ont pris fin, hier dimanche 16 juillet, par la victoire au classement général de l’USFAS : neuf médailles en or, 11 en argent et 4 en bronze.
 
Pendant deux jours, le Stade Omnisports Modibo Kéïta a accueillis les athlètes venus des régions de Kayes, Koulikoro, Gao, Ségou, Sikasso, Mopti, Kidal et du District de Bamako.
Les compétitions, qui ont démarré dans la matinée du samedi 15 juillet, n’ont pas enregistré une grande affluence du côté du public.
Est-ce parce que la météo n’était pas au rendez-vous ou parce que l’athlétisme demeure encore l’un des parents pauvres du sport au Mali ? En tout cas, les athlètes n’ont pas tenu compte de ces facteurs. Ils ont, par contre, mouillés les maillots jusqu’au bout.
Le samedi 15 juillet, dans les 5 000 mètres, Chaka Sangaré de l’USFAS a confirmé tout le bien qu’on disait de lui en remportant l’épreuve.
Au saut en longueur, Tounkara Cissé, loin d’être dans son grand jour, a battu ses adversaires en effectuant un bond de 6 mètres 49.
Les 110 mètres haies, l’une des épreuves phares, ont enregistré la victoire de Soumaïla Traoré du Stade Malien suivi de Mohamed Diarra de l’USFAS et de Abdoul Karim Koné du Réal.
Hier dimanche, dans l’après-midi, la présence du chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré, qui avait à ses côtés le ministre de la Jeunesse et des Sports, Nathié Pléah, le président de la Fédération Malienne d’Athlétisme, Idrissa Bah et plusieurs invités de marque, a certainement galvanisé les concurrents.
Avec l’épreuve des 100 mètres Hommes et Dames, le menu ne pouvait mieux commencer. Le Stade Malien, dans la catégorie hommes, s’est classé premier avec son sprinter de choc, Tidiane Coulibaly. Il a, en effet, réalisé un chrono de 10 seconde 4 centièmes devançant Raffa Berthé de l’USFAS 10 »7 et Alpha Cissé, son coéquipier, 11 ».
Chez les dames, c’est toujours le Djoliba qui surclasse depuis quelques années. Ainsi, cette année, c’est Djénébou Danté qui a semé ses concurrentes de l’USFAS et du Stade Malien. C’est encore elle qui s’est adjugée la première place dans les 200 mètres.
On notera aux 400 mètres Hommes la victoire de Yaya Npéré de l’USFAS et celle, une fois de plus, aux 200 mètres de Tidiani Coulibaly du Stade Malien.
Au classement général, c’est l’USFAS qui prend la tête avec 9 médailles en or, 11 en argent et 4 en bronze. Les porteurs d’uniformes sont suivis par le Djoliba qui a à son compteur 9 médailles en or, 8 en argent et 3 en bronze. Le Stade Malien occupe la troisième place avec 9 médailles en or, 5 en argent et 11 en bronze.
Ségou et Kidal ferme la marche de ce classement avec 0 médaille.
"Je m’en voudrai si je n’étais pas venu pour des raisons multiples. Officier des sports par le passé et membre de la Fédération d’athlétisme, il est de mon devoir d’apporter mon appui et celui du gouvernement à l’actuel Bureau Fédéral et féliciter les athlètes pour les résultats qu’ils ont fait récemment dans la sous-région, sans oublier ceux qui sont en préparation à l’extérieur" a déclaré le président de la République, Amadou Toumani Touré.
On ne cessera pas assez de le dire : le public venu à cette compétition était digne de celui d’un combat de coq dans un pays atteint de la maladie de grippe aviaire. Peu nombreux. ATT, lui aussi, l’a reconnu en lançant : "je suis un peu déçu, car nous ne réussissons pas encore à attirer le maximum de personnes dans les stades pour ce sport".
Le président de la République de promettre aux sportifs un stade avec une piste d’athlétisme aux normes internationales.
 
"Satisfaction" du président de la FMA, mais…
 
A l’issue de ces deux jours de compétions, le président de la Fédération malienne d’Athlétisme (FMA), Idrissa Bah s’est dit "satisfait".
"Satisfait" car toutes les équipes ont engagé des jeunes athlètes. "Indicateur que ce sport compte beaucoup sur des jeunes talents, symbole de l’avenir" a souligné M. Bah.
Lors de ces 25ème Championnats/Coupe du Mali, on a vu défiler des anciennes gloires. Il s’agit, entre autres, de Mani Djénépo, Bakary Touré dit Samson, Mamadou Mari Traoré.
Le président de la FMA aurait souhaité que "la fête soit totale". Malheureusement, la région de Tombouctou n’était pas présente à la rencontre de Bamako. Absence que la FMA tentera d’élucider dans les prochains jours. En plus, Idrissa Bah a relevé des faiblesses chez certains sportifs qu’il faudra corriger pendant la pause. Car il faut souligner, ces compétitions marquaient la fin de la saison d’athlétisme.
Cependant, comme la souligné le premier responsable de ce sport au Mali, "le travail technique continue".
Les 25ème Championnats/Coupe du Mali d’athlétisme ont vécu. Vivement la 26ème édition !

Paul MBEN« 

SOURCE:  du   17 juil 2006.