2e édition du Tour cycliste international de la CEDEAO : Le Mali peut monter sur le podium

0
0

A côté de ses homologues des autres pays membres de la CEDEAO, l’équipe nationale de cyclisme du Mali participe à la deuxième édition du Tour cycliste de la CEDEAO qui démarre ce 13 février 2012.
Ce tour qui va durer une semaine est aussi une manière pour la CEDEAO de renforcer la libre circulation des personnes et des biens ainsi que l’intégration dans l’espace communautaire. La compétition va se jouer sur 4 étapes dont Lagos-Cotonou, Ouidah-Lomé, Ada-Accra, Aboisso-Abidjan. Pour une participation honorable du Mali, la fédération nationale de cyclisme du Mali a constitué une forte équipe qui était en internat au stade du 26 mars. Les six cyclistes du Mali ont reçu la visite de leur encadrement et des responsables de la fédération le vendredi 10 février dernier. Ayant à sa tête le colonel major Yaya Ouattara, président de la fédération malienne de cyclisme, les cyclistes maliens ont reçu beaucoup de conseils de la part de leurs dirigeants avant leur départ pour la compétition.
Le secrétaire général de la fédération, Amadou Togola, en donnant des conseils à ces jeunes cyclistes, a insisté sur le bon résultat. Pour cela, il appelle chaque cycliste à se donner à fond. C’est cela qui peut porter fruit. Pour le président, l’esprit d’équipe et la discipline sont indispensables pour un bon résultat. En prenant la parole, les cyclistes ont exprimé leur joie de rencontrer les dirigeants.
La délégation malienne est composée d’un chef de délégation représentant le ministère des sports, d’un delégué fédéra, d’un médecin, de deux encadreurs techniques et de six coureurs. Pour le directeur technique national, cette équipe composée de coureurs habitués aux compétitions internationales peut bien pédaler sans complexe.

Une présence forte et constance des
Assurances Bleues !

Pour toutes les compétitions nationales, voire internationales, les Assurances Bleues sont là pour apporter un soutien fort et constant à la fédération malienne de cyclisme. C’est pour cela, pour cette sortie des cracs maliens pour la compétition de la CEDEAO, elle a doté l’équipe partante et leur encadrement d’équipements sportifs. Une manière pour elle d’apporter sa contribution et son encouragement à ces jeunes coureurs afin qu’ils puissent avoir un bon résultat.
Ce geste a été jugé très salutaire par les membres de la fédération et les coureurs qui ont tenu à remercier les Assurances Bleues pour leur appui et leur accompagnement. Il faut aussi rappeler que le soutien du comité Olympique national a été de taille. Car il a fourni des billets d’avion pour la délégation malienne.
Qui sont les six porte-drapeaux du Mali
Souleymane Diarra : le benjamin en quête de gloire !
Après le Tour du Faso en 2011, Souleymane Diarra va se frotter aux cyclistes des autres pays pour la deuxième fois. Une occasion pour lui d’appliquer l’expérience acquise en 2011 au 25ème Tour du Faso dont il a tiré beaucoup d’enseignements en sa qualité du plus jeune des six cracs de l’équipe nationale du Mali. Militaire de profession, le jeune Diarra peut contribuer beaucoup à l’envol de l’équipe nationale du Mali. Il a quitté le pays avec beaucoup de conseils des membres de la fédération nationale de cyclisme, des amis et des parents.
Zoumana Mariko : toujours disponible pour l’appui collectif !
Vainqueur du championnat du Mali 2011, il est spécialiste des trajets longs. C’est cela l’avantage de sa participation à cette deuxième édition du Tour cycliste international de la CEDEAO. Calme et timide, il met à profit ces traits de sa personnalité pour rester mieux concentré sur la course. C’est cela qui lui a valu son titre de champion du Mali en 2011. Donc il reste l’une des valeurs sûres de cette compétition. Il va certainement faire parler de lui avec une équipe du Mali bien structurée dans l’ensemble. Il peut favoriser des victoires pour le Mali.
Oumar Sangaré : un appui  infatigable !
Toujours accroché au guidon, Oumar Sangaré a vite compris les courses internationales. Son courage, son engagement et son esprit compétitif constituent les atouts que l’équipe du Mali doit mettre à profit pour se hisser à la première place de cette compétition. Il est sûr de lui-même partout où il se trouve pour des courses cyclistes. Son courage et sa détermination font de lui l’un des cyclistes incontournables dans les compétitions nationales et internationales. Il peut pousser loin l’équipe nationale du Mali.
Hamidou Diarra : le sprinter  de tous les temps !
Véritable animateur des courses cyclistes, Hamidou Diarra a une force d’appui exceptionnelle sur les pédales et peut avec ses collègues honorer toute la nation malienne. Avec l’esprit d’équipe qui prime dans une course de cyclisme, son expérience peut être un atout pour cette équipe du Mali. Il suffit que les six cracs se parlent et se donnent la main tout en restant très concentrés sur toutes les étapes.
Il est un habitué des courses internationales pour avoir été 3ème de la 2ème étape de la Boucle du Coton 2011 au Burkina-Faso, et pour avoir participé à la 25eme édition du Tour du Faso. Son expérience et sa force d’accélération comptent beaucoup pour l’équipe du Mali.
Siaka Mariko : le cerveau incontournable de l’équipe !  
Siaka Mariko est un véritable animateur de la course. Surtout quand il s’agit de l’extérieur et de la défense de la nation. Passionné du vélo, il va beaucoup fatiguer les équipes adverses dans ce Tour de la CEDEAO car, il a beaucoup d’expériences sur les courses cyclistes au Mali et à l’extérieur. Spécialiste des distances longues, il peut faire gagner l’équipe du Mali si ses coéquipiers parviennent à l’écouter, à le suivre correctement dans ses mouvements. Il a un style d’accélération exceptionnel qui fait transpirer les équipes adverses. Le vélo c’est sa passion si bien que d’autres pensent qu’il détient de la magie sur le vélo. Il peut amener lui aussi le Mali sur le podium.
Tidiani Sanogo: il peut apporter plus de discipline au sein de l’équipe
Militaire de profession, Tidiani Sanogo peut beaucoup contribuer à la discipline sportive au sein de cette équipe du Mali lors de ce Tour de la CEDEAO. La discipline compte beaucoup dans le cyclisme quand on sait que les cyclistes évoluent en équipe et que c’est l’équipe qui gagne. Il est l’une des valeurs sûres de cette équipe du Mali et est capable d’apporter un plus à ce Tour de la CEDEAO.
Koba Daba    

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.