44e assemblée générale ordinaire de la Femafoot : Suspensions et relégation

1
Le presidium lors de l'assemblée générale
Le presidium lors de l’assemblée générale

Au terme des travaux de la 44e Cheap Jerseys from china Assemblée Générale Ordinaire de la Femafoot, tenue le 31 octobre dernier à l’Hôtel Olympe International de Bamako, deux grandes décisions ont retenu les attentions : la suspension à vie et à durée déterminée d’une vingtaine de dirigeants, la relégation confirmée en Ligue 2 du Djoliba, du COB, du CSK et de l’Avenir de Tombouctou.

Le Comité exécutif de la Femafoot avait du grain à moudre le samedi 31 octobre dernier à la faveur de sa 44e Assemblée générale ordinaire. Un évènement sur fond de crise personnelle avec des frondeurs déterminés à écourter le mandat fédéral. Il y a quelques semaines, le ministre des Sports, Housseyni Amion Guindo, avait même engagé une médiation via le Comité national olympique et sportif du Mali.. Et pourtant, les résultats sportifs sont des meilleurs du continent. Pour preuve, le Mali est le seul pays africain à se qualifier à toutes les phases finales en 2015 : CAN Guinée Equatoriale, CAN Cadets, CAN Juniors, CAN U23, CHAN Rwanda 2016. Avec à la clé un titre de champion d’Afrique Cadets, une médaille de bronze à la Coupe du monde Juniors 2015 et le titre de meilleur joueur de la compétition, et une qualification pour les demi-finales de la Coupe du monde Cadets 2015. C’est dans ce contexte de crise de leadership et de bons résultats sportifs que s’est tenue la 44e Assemblée générale ordinaire de la Femafoot. Sur les 55 délégués attendus à l’A.G, les frondeurs (18) ont brillé par leur absence. Ce sont : les Ligues régionales de Ségou, Gao, Kidal, Tombouctou (12 délégués), deux clubs de Ligue 1 (Dougouwolofila, Sabana) et 4 clubs de Ligue 2 (Espoir de Nioro, ASKO de Bamako, El Widji de Kidal, AS Commune de Tombouctou. C’est dire que 37 délégués ont répondu favorablement à l’appel du Comité exécutif  même si l’Office du Niger Sports de Ségou (champion régional) n’a pas pris par aux travaux.

La 44e A.G a ainsi donné son top départ avec 5 Ligues régionales (Kayes, Bamako, Koulikoro, Sikasso, Mopti) 14 clubs de Ligue 1 (Stade malien de Bamako, AS Réal, AS Police, Onze Créateurs, Usfas, ASB, ASOM, LC BA, Mamahira AC, USC Kita, Dougouwolofila, AS Nianan, US Bougouni, Débo Club de Mopti) et 3 groupements sportifs (Association des médecins sportifs, Associations des entraîneurs, Union des Anciens Footballeurs). Au présidium, on notait l’absence remarquée du département des Sports. Toute fois, le Comité olympique était représenté ainsi que la Fifa qui avait dépêché deux observateurs (le manager des associations Luca Nicola et Primoro Carvaro).

La cérémonie d’ouverture démarrée à 10h, a été dominée par le discours bilan du président de le Femafoot, Boubacar Baba Diarra (lire en page 6). Au terme des travaux, l’Assemblée générale a confirmé la relégation en Ligue 2 du Djoliba AC, du COB, du CSK et de l’Avenir de Tombouctou. Ces 4 clubs avaient signé 3 forfaits lors de la phase aller de la Ligue 1 Orange 2014-2015. La suspension de 3 membres du Comité exécutif de la Femafoot a été approuvée par vote de l’A.G : Abeta Ag Seydou (président Commission Centrale du football de Jeunes), Salaha Baby (2e vice-président),  Yelly Sissoko (ancien président Commission Finances). Sur les 36 votants, 35  ont approuvé la suspension et il y a eu un bulletin nul.

L’Assemblée générale a également accédé à une doléance du Comité exécutif qui avait proposé dans le chapitre des questions soumises, la suspension de certains frondeurs. C’est ainsi que 2 dirigeants ont été suspendus à vie de toutes les activités du football : Tidiane Median Niambélé (président Djoliba, 2e vice-président du Comité olympique, président d’honneur de la Femafoot), Mamadou Dipa Fané (président des Anciens footballeurs du Mali et ancien Ministre des Sports).

Une suspension de 10 ans a frappé une dizaine de personnes : Abeta Ag Seydou (président Commission Centrale du football de Jeunes et président de la Ligue de Kidal), Salaha Baby (2e vice-président de la Femafoot et président de la Ligue de Tombouctou) Yelly Sissoko (ancien président Commission Finances Femafoot et membre du Comité Directeur du Djoliba), Boubacar Monzon Traoré (ancien président de la Ligue de Bamako),  Cheick Kanté (ancien président de la Ligue de Kayes), Amadou Touré (président de la Ligue de Gao) Mamadou Sow (président de la Ligue de Ségou), Moussa Konaté (président du COB) Bassalifou Sylla ( membre du Comité Directeur du Djoliba, Aba Mahamane (membre de la Ligue de Tombouctou). En fin, 6 personnes ont écopé d’une suspension de 5 ans : Makan Kéita dit Vieux (ancien membre de la Ligue de Bamako et membre du Comité Directeur du Djoliba), Moussa Bah (entraîneur de football), Moulaye Doucouré (membre du Comité exécutif de l’AS Sabana de Mopti), Dr Fadjougou Kéita (CS Dougouwolofila), Modibo Coulibaly (membre du Comité Directeur du Djoliba), N’Pa Sylla (président du CS Dougouwolofila et membre de la Ligue de Koulikoro).

Le secrétariat général de la Femafoot a déjà envoyé par correspondance les différentes sanctions à qui de droit pour application immédiate : Fifa, CAF, UFOA, Ministère des Sports, Comité National Olympique et Sportif du Mali…

Baba Cissouma et Alassane Cissouma

 

 

 

SANCTIONS :

Suspensions à vie :

Tidiane Median Niambélé, président du Djoliba

Mamadou Dipa Fané, président de l’Union des Anciens footballeurs du Mali

Suspension pour 10 ans :

Abeta Ag Seydou, président Commission Centrale du football de Jeunes

Salaha Baby, 2e vice-président de la Femafoot

Yelly Sissoko, membre du Comité Directeur du Djoliba

Boubacar Monzon Traoré, ancien président de la Ligue de Bamako

Cheick Kanté, ancien président de la Ligue de Kayes

Amadou Touré, président de la Ligue de Gao

Mamadou Sow, président de la Ligue de Ségou

Moussa Konaté, président du COB

Bassalifou Sylla, membre du Comité Directeur du Djoliba

Aba Mahamane, Ligue de Tombouctou

 

Suspension pour 5  ans :

Makan Kéita dit Vieux, ancien membre de la Ligue de Bamako

Moussa Bah, entraîneur de football

Moulaye Doucouré, membre du Comité exécutif de l’AS Sabana de Mopti

Dr Fadjougou Kéita, CS Dougouwolofila

Modibo Coulibaly, membre du Comité Directeur du Djoliba

N’Pa Sylla, président du CS Dougouwolofila et membre de la Ligue de Koulikoro

PARTAGER

1 commentaire

  1. Baba doit arrêter sa fuite en avant avec ses sanctions bidons. Il doit écouter le Ministre pour trouver une solution définitive à cette crise qui n’a que trop durer.

Comments are closed.