4ème journée des Éliminatoires CAN Maroc 2015 : Les Aigles se prononcent sur le match de demain face à l’Éthiopie

0

Les Aigles se prononcent sur le match de demain face à l'ÉthiopieDans le cadre des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations de football prévue au Maroc l’année prochaine, les Aigles du Mali reçoivent les Walyas d’Ethiopie ce mercredi 15 octobre au stade du 26 mars. Il s’agit pour les hommes du coach Kaspersack de confirmer leur belle prestation du match aller à Addis-Abeba (2-0). Hier au centre Ousmane Traore de Kabala, certains Aigles se sont prononcés sur ce match très important pour la qualification à la phase finale.

 

Henri Kasperzack, sélectionneur national : ” il faut toujours confirmer après une victoire”

Ce ne sera pas un match facile. Notre victoire à Addis-Abeba nous oblige à être très attentifs. C’est dire que nous devons faire le reste du boulot. Après une défaite, il faut réagir. Et après une victoire, il faut confirmer. Il n’y a plus d’équipes faibles et il faudra être présent dans les duels. Après la blessure de Seydou Kéita, j’ai désormais 21 joueurs à ma possession qui sont concentrés sur ce match et l’état d’esprit du groupe est remarquable. Nous allons aborder cette rencontre en essayant de faire encore mieux qu’au match aller. J’invite le public sportif malien à sortir massivement pour nous soutenir.

 

 

Fousseyni Diawara: ” Ce serait une fierté pour moi de porter le brassard de capitaine demain “

Tous les joueurs sont concentrés sur ce match. Malgré l’absence de Seydou suite à une blessure, le moral est au beau fixe. Toutes les conditions sont réunies à Kabala pour la préparation de ce face à face. L’ambiance est très bonne au sein du groupe. Ce serait une fierté pour moi de porter le brassard de capitaine demain.

 

Abdoulaye Diaby : “je souhaite encore marquer ce mercredi”

J’ai été très bien accueilli. Le groupe vit bien et je suis très content de faire partie de la sélection nationale. Le groupe est très soudé et cela est très important. Et c’est cet équilibre qui nous a permis de marquer deux buts en Ethiopie. Tout le monde est solidaire. Ce serait un grand plaisir pour moi de jouer à Bamako pour la première fois. A l’aller j’ai marqué un but, je souhaite encore marquer ce mercredi. C’est vrai Seydou ne pourra pas jouer, mais, il y a d’autres joueurs qui ont de la qualité. Il sera remplacé valablement.

 

 

Mustapha Yatabaré : ” Nous devons faire le maximum à domicile “

Je crois que l’équipe est prête. On l’a démontré à l’aller en Ethiopie. Il va falloir qu’on reste dans la même dynamique. Nous devons faire le maximum à domicile. A chaque fois que je viens au Mali, je fais de mon mieux pour satisfaire tous mes compatriotes. Et, ce qui est plus important c’est la bonne ambiance qui se trouve dans le groupe.

 

 

Bakary Sacko : ” Nous allons tout faire pour faire plaisir à nos supporters “

Nous avons gagné le match aller en déplacement et c’est normal qu’on gagne aussi le retour pour confirmer notre bonne santé. Je sais que nous sommes très attendus par le public malien et cela est une pression positive. Nous allons tout faire pour faire plaisir à nos supporters.

Rassemblés par Sory Ibrahima Coulibaly

 

Les primes des aigles payées depuis dimanche

Encore une fois de plus, les primes de victoire et de sélection des Aigles du Mali ont été réglées à temps. Après la victoire face à l’Ethiopie (2 buts à 0) le département des Sports et la Fédération Malienne de Football avaient pris toutes les dispositions afin de payer les primes.

 

Ainsi, les joueurs et leur encadrement ont tous reçu leur prime depuis dimanche. Il s’agit pour les joueurs de la prime de sélection de 500 000 FCFA et de la prime de victoire de 3 millions de FCFA. Depuis l’arrivée de Housseini Amion Guindo, on ne parle plus de problème de primes.

 

A.B. HAÏDARA

 

Pour la bonne tenue du match Mali-Ethiopie

D’importantes dispositions prises par la commission chargée de l’organisation des matches des Aigles du Mali

Les Aigles se prononcent sur le match de demain face à l'Éthiopie
Takala

En vue de la rencontre entre le Mali et l’Ethiopie comptant pour la 4ème journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations de football (Can) 2015, les autorités sportives du pays ont pris d’importantes dispositions pour la bonne tenue de l’évènement. Au cours d’un point de presse hier au siège de la fédération malienne de football, l’information a été donnée par le président de la commission chargée de l’organisation des matches de l’équipe nationale du Mali, Cheick Konaté dit Takala. Il était accompagné de son chargé de la sécurité, le Commandant Mohamed Samaké.

 

Aux dires de Takala des mesures ont été prises pour faciliter l’accès au stade et en même temps sécuriser les points sensibles liés au match.

 

Ainsi, il convient de noter que toute personne qui ne sera pas muni de billet, de carte VIP ou de carte de presse n’accèdera pas à l’intérieur du stade. Les anciens internationaux de football, les arbitres internationaux et les entraineurs de football doivent également avoir leur carte respective pour entrer.

 

Pour les porteurs d’uniformes (en tenue), ils peuvent accéder aux chaises bleues avec des billets de 1000 FCFA et aux gradins A et C avec des tickets de 500 FCFA.

S’agissant du prix des billets et cartes, il va de 7 500 FCFA à 500 FCFA. Précisons que les billets et les cartes sont disponibles à partir d’aujourd’hui au niveau de plusieurs lieux de vente habituels. A savoir le Stade du 26 mars, le Stade Modibo Kéita, le Stade Mamadou Konaté, le carrefour des jeunes, la station Star de Badalabougou, le terrain du Stade Malien de Bamako et celui du Djoliba AC, la Station Total du pond Richard, le Projet des jeunes de Sogoniko et la Station Total sur la route de Missabougou.

 

Un dispositif sécuritaire intégrant un cadre d’ordre opérationnel est prévu pour les différents points de vente, les pourtours et l’intérieur du stade et d’autres points sensibles liés au match. Selon le chargé de la sécurité Mohamed Samaké, des agents seront dans les grandes artères jusqu’au stade du 26 mars afin de rendre fluide la circulation.

 

Sory Ibrahima Coulibaly

 

PARTAGER