6ème nuit du mérite sportif du CNOSM : Me Jean Claude Sidibé, meilleur dirigeant 2015

0

Le président de la Fédération malienne de basketball (Fmbb), Me Jean Claude Sidibé a remporté le trophée de meilleur dirigeant sportif de l’année 2015, à l’occasion de la 6e édition de la nuit du mérite sportif, organisée par le Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm).

La salle de conférence du Centre international des conférences de Bamako (Cicb) a abrité, le samedi 19 décembre 2015, la cérémonie de gratification des acteurs et responsables sportifs qui ont réalisé des performances et/ou marqué des points durant l’année 2015. Parrainée par Lassana Palenfo, président des Comités nationaux olympiques d’Afrique de l’Ouest (Acnoa), l’édition 2015 de la nuit du mérite sportif a été épicée par la présence de plusieurs personnalités de marque: Keïta Aminata Maïga, épouse du chef de l’Etat, Isaac Sidibé, président de l’Assemblée nationale du Mali, Housseini Amion Guindo, ministre des Sports, et   les délégués de l’espace Acnoa, venus du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Cap-Vert, de la Mauritanie, de la Gambie et de la Guinée Conakry.

Après la projection de la vidéo consacrée au brillant parcours du parrain, Habib Sissoko, président de la zone II et président du Comité national olympique et sportif du Mali,  a planté le décor.

Trois séries de distinctions étaient en jeu : le devoir de mémoire (anciens sportifs vivants ou décédés), les meilleurs responsables sportifs et le meilleur sportif de l’année 2015.

Sans surprise, Me Jean Claude Sidibé, président de la (Fmbb), s’est procuré le trophée de meilleur dirigeant sportif 2015. Sa consécration n’est guère une surprise, après les brillants résultats obtenus par la balle au panier sous les directives de cet homme à mi-parcours  de son mandat, le Mali a obtenu les trophées de champions d’Afrique U18 filles,  U16 filles et médaillé d’or aux Jeux africains de Brazza 2015, médaillé d’argent au championnat d’Afrique U16 garçons, organisé à Bamako.  En plus de ces médailles, le Mali a gagné plusieurs autres distinctions individuelles avec les trophées,  à travers Djéneba N’Diaye, meilleure joueuse Afrobasket U18, Mariam Alou Coulibaly, meilleure rebondeuse Afrobasket U18, Rokia Doumbia, meilleure joueuse Afrobasket U16 Filles, et Abdoul Karim Coulibaly, meilleur tripointeur Afrobasketball U16 garçons. Notons aussi que la double victoire des Aigles Messieurs sur le Sénégal prouve une avancée notable de la balle au panier malien au haut niveau.

Par ailleurs, Abdel Kader Sangho a remporté le trophée de dirigeant fair-play. Le trophée du meilleur sportif de l’année est revenu à Adama Traoré dit Noss, ballon d’or Adidas au mondial U20 « Nouvelle-Zélande 2015 », le taekwondoïne Ismaël Coulibaly est venu en deuxième position et Mariam Diarra, médaillée d’or aux jeux africains de Brazza 2015, a fini troisième. Il convient de préciser que le meilleur sportif de 2015 a eu une enveloppe d’un million de francs CFA, 750.000 francs CFA ont accompagné le trophée du deuxième meilleur sportif et la troisième a gagné 500.000 francs CFA en plus de son trophée.

Les distinctions de devoir de mémoire sont revenues respectivement à feue Aminata Fofana, athlète, feu Mamadou Touré, athlète, feu Mamadou Libo Diarra, professeur d’éducation physique, Mamadou Diarra, journaliste sportif de L’Essor (à la retraite) et à Drissa Traoré dit Poker. Enfin, les distinctions honorifiques sont revenues au Directeur général de Malitel et au PDG de PMU-Mali.

Yacouba TANGARA

 

CAN Sénégal U23 :

Trois Maliens distingués

Le Mali a été honoré à travers les personnes de Amadou Diakité,  membre de la Confédération africaine de football (CAF),  Banou Makadji, président de la ligue de football de Koulikoro, et Souleymane Magassouba, président de la Commission d’organisation de la Femafoot,  le 12 décembre 2015, à l’occasion de la finale de la CAN des U23.

La réussite de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 23 ans était un défi pour la commission locale d’organisation de la CAN U23, tenue au Sénégal du 28 novembre au 12 décembre 2015. Pour ce faire, l’apport d’un homme a été déterminant. Il s’agit bien sûr du  Malien Amadou Diakité, incontournable actuellement dans l’organisation des évènements de telle envergure. Son implication personnelle vis-à-vis de la commission locale d’organisation de ladite compétition a pesé lourd dans la balance pour la réussite de ce pari qui était délicat après le retrait de la République démocratique du Congo qui devait accueillir l’événement du 5 au 19 décembre 2015. Ainsi, le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, ne s’était pas trompé en instruisant au ministre des Sports du Sénégal, Matar Bâ, et au président de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor, d’entrer en contact avec la CAF pour régler les détails de l’organisation. Au soir de cet événement qui fut une réussite, les autorités sénégalaises ont été reconnaissantes envers Amadou Diakité et lui ont décerné une distinction. A l’instar d’Amadou Diakité, deux autres de nos compatriotes ont reçu des distinctions (Banou Makadji et Souleymane Magassouba). Pour le premier, «cette distinction est un honneur. Je ne m’attendais pas à ça. J’étais surpris. Cela dénote de la bonne relation qui existe entre la Fédération sénégalaise de football et celle du Mali. On peut dire que le Sénégal a réussi le pari de l’organisation de cette CAN U23 grâce à l’implication d’Amadou Diakité. Il a étalé toute sa classe et sa capacité au service de l’organisation».

Yacouba TANGARA

PARTAGER