7è journée du Championnat national de ligue 1 Orange : Les Rouges montrent «rouge» aux Blancs de Bamako

0
0

En s’imposant par le score de 2 buts à 0 face à son rival (le Stade malien de Sikasso), le Djoliba AC se maintient seul en tête du classement avec 19 points. Du coup, il distance ainsi les Blancs de Bamako de six points. Une bonne opération pour les locataires de Hérémakono.


La septième journée  du championnat national de ligue Orange a débuté le jeudi 12 janvier dernier. C’était par le classico Djoliba AC/Stade Malien de Bamako. Comme d’habitude, cette confrontation a drainé du monde au Stade Modibo Kéita. Dans ce derby, les Blancs de Sotuba avaient obligation de résultat cela pour deux raisons principales. La première : faire oublier à leurs supporters la défaite de la sixième journée contre la Jeanne d’Arc (2-0). La seconde : ne pas se faire trop distancer par leur rival afin de prendre un avantage psychologique sur lui.


 Les Rouges de Hérémakono avaient besoin de confirmer leur place de leader et de bonne santé surtout sa défense qui se montre intraitable jusqu’à présent face aux équipes adverses. Si le Stade n’a réussi à atteindre aucun de ses objectifs, tel ne fut pas le cas pour le  Djoliba. Car, les poulains d’Alou Badra Diallo dit «Konti» se sont imposés par le score de deux buts à 0. Dès le coup d’envoi de la rencontre, les deux formations vont livrer un jeu avec moins d’occasions de buts pendant les 40 premières minutes. Le Stade, connu pour être une équipe qui joue à terre, a préféré de jouer haut. Stratégie qui a fait les affaires du Djoliba qui n’est pas trop technique, mais physique et athlétique.


L’illustration : suite à un corner d’Idrissa Nama Laico Traoré à la 43è mn de jeu, soit deux minutes seulement avant la mi-temps, l’avant centre Boubacar Bangoura fera une reprise impeccable de la tête et ouvre le score pour les Rouges à la 43è minute de jeu. Ce but marqué à la fin de la mi-temps donne un avantage psychologique à Issa Traoré et à ses coéquipiers de même que les supporters Rouges sur leurs homologues du Stade. A la reprise, le match sera plus enflammé que lors de la première période. Abdoul Razak qui voulait que son équipe revienne au score ne tarda pas à faire ses trois changements.


La pression des Blancs s’intensifie. Mais l’on ne verra leur véritable occasion de but qu’à la 70è minute. Le portier du Djoliba, Aly Yirango, verra le poteau sauver sa case. La réaction des Rouges ne s’est pas fait attendre. A peine entré à la place de Rafan Sidibé, l’ailier droit du Djoliba, Mahamane Cissé, éteint les espoirs des Blancs à la 75è mn. Sur une action individuelle, il inscrit le second but pour son équipe. Aucun autre but ne sera inscrit jusqu’ au coup de sifflet final du référé central Boubou Traoré.  Le moins que l’on puisse dire, Razak doit revoir sa copie surtout au niveau de l’axe central de la défense et de l’attaque qui ont été les plaies de son échec.


 En seconde heure, les Onze Créateurs de Niaréla ont reçu l’Association sportive de Korofina (ASKO). La partie s’est achevée par la victoire des joueurs d’Alassane Barry (coach de l’Asko) qui se sont imposés par le score de deux buts à un.
Hadama B. Fofana

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.