8emes de finale des Compétitions africaines des clubs : Match nul pour l’AS Réal (1-1) et défaite pour le Djoliba AC (0 -2)

0

AS RealLes matches aller des 8ème de finale des compétitions africaines des clubs se sont  disputés le weekend dernier. Les deux représentants maliens ont fait fortunes diverse. En ligue des champions, l’AS Réal de Bamako a concédé le nul à domicile face à l’Espérance de Tunis (1-1) tandis qu’en Coupe CAF, le Djoliba AC en déplacement a été battu par le Wadi Degla (0-2). 

 

Les deux représentants maliens ont fait un match nul et une défaite pour le compte des 8ème de finale aller des compétitions africaines des clubs. En ligue des champions, l’AS Réal de Bamako et l’Esperance sportive de Tunis se sont neutralisés, le samedi dernier au stade Modibo Kéita sur le score d’un but partout. L’équipe tunisienne a ouvert le score dès la 25ème mn de jeu par Haythem Jouini. Mais les scorpions décidés à passer ce tour, vont revenir au score à la 78ème mn de jeu grâce à  Moussa Doumbia. Le suspens demeure toujours dans cette double  confrontation entre l’Esperance  de Tunis et l’AS Réal de Bamako. C’est dire que le match retour promet d’être âprement disputé sur la terre tunisienne.

 

 

De son coté, le Djoliba AC engagé en coupe CAF, n’a pu faire mieux que l’AS Réal. Pire, les rouges de Bamako ont même chuté au stade militaire académique du Caire face à la jeune équipe du Wadi Degla, sur le score de deux buts à zéro. Pourtant la machine rouge de Hèrèmakono était donnée favorite avant le début de la rencontre. Hélas, l’hippopotame annoncé est arrivé avec un pied cassé. L’équipe du  président Tidiani Niambélé n’a pu puiser dans son expérience pour prendre une bonne option face à la modeste équipe du Wadi Degla qui, effectue ses premiers pas dans la compétition. Ainsi, l’étau se resserre autour du Djoliba AC. Les rouges de Bamako sont désormais dos au mur et doivent remonter les deux buts encaissés lors du match retour à Bamako. Notons que les matches retour auront lieu du 28 mars au 30 mars prochain.

 

 

         Sory Ibrahima Coulibaly

PARTAGER