9è championnat d'Afrique junior féminin de basket-ball : Le Mali en demi-finales, le Bénin chute encore

0


Le Mali est le premier pays qualifié pour les demi-finales du 9è championnat d’Afrique junior féminin de basket-ball suite à sa troisième victoire en autant de matches hier lundi 11 septembre au Palais des sports." Nous sommes venus à Cotonou pour prendre le trophée et nous qualifier pour le mondial de 2007 ".

Le coach du Mali, Traoré Amara, a clairement dit les ambitions de son équipe hier à la fin du match qu’il a gagné contre la Côte d’Ivoire (62-58). La victoire malienne qui projette les Aiglonnes en demi-finales a été obtenue à l’arraché dans les dernières secondes du quatrième quart temps.

Et le coach malien a reconnu que c’était limite. "Nous savons que tous les matches seront difficiles pour nous. Tous les pays sont venus pour la victoire". A l’opposé, l’encadrement technique de la Côte d’Ivoire a mis la défaite ivoirienne sous le coup de l’effectif qui n’a pas joué son rôle. Pour le directeur technique national de l’équipe ivoirienne, plusieurs de ses joueurs n’ont pas tourné comme il l’aurait souhaité.

Cependant, il a maintenu que son équipe n’est pas éliminée de la course des demi-finales malgré les deux défaites et la seule victoire obtenue au détriment de l’Angola.

Un peu comme le dimanche dernier face à la République démocratique du Congo, les Ivoiriennes ont bien entamé le match d’hier avant de sombrer à sa fin.

En effet, la Côte d’Ivoire a pris le premier quart temps (21-10) mais a chuté dans les deux qui ont suivi en ne marquant que huit paniers sur l’ensemble du deuxième et du troisième quarts temps.

Dans le même temps, le Mali a rattrapé son retard concédé à l’entame du match.

A présent, la Côte d’Ivoire est condamnée à aller chercher une victoire impérative face au Bénin dans son dernier match afin d’espérer une éventuelle qualification. Une situation que ne souhaitait nullement le Dtn ivoirien. "Nous aurions voulu ne pas avoir la pression au dos pour notre dernier match. Mais nous y sommes contraints à présent", a-t-il regretté.

Comme la Côte d’Ivoire, le Bénin s’est compliqué la tâche en perdant son deuxième match hier face à la Rdc.
 La défaite a été lourde. Elle relègue le Bénin à la dernière place du classement.
Seule un sursaut d’orgueil face à l’Angola cet-après midi pourrait sauver les meubles.

PSG : Sammy Traoré n’avait pas vu de fautes

Dans une interview qui circule sur Internet, le défenseur du Paris SG Sammy Traoré (30 ans, 2 rencontres de L1 cette saison) est revenu sur l’épisode des penalties, qui a entaché le classico PSG – OM de dimanche dernier (1-3). «Ca me paraît difficile de siffler contre nous au début du match au regard de ce qui se passe», a-t-il déclaré. «De même, je reconnais que Niang ne fait pas faute sur moi sur l’action où on obtient le penalty. Je n’ai même pas senti qu’il m’accrochait le bras», a-t-il avoué avant de conclure. «C’est étrange de siffler des penalties sur ces actions et de ne pas le faire après le tacle de Bernard Mendy sur Niang en fin de match.»

Commentaires via Facebook :

PARTAGER