Abdoulaye Sissoko par rapport au match Coton Sport-Stade malien : «C’est un match très important pour la suite des opérations»

5
Abdoulaye Sissoko
Abdoulaye Sissoko

Le virevoltant attaquant du Stade malien de Bamako, Abdoulaye Sissoko, revient sur la belle victoire de son équipe contre la Jeanne d’Arc, comptant pour la 21ème journée de la Ligue 1 Orange de football. Il nous parle également de la rencontre capitale que le club livrera dimanche prochain à Garoua contre le Coton Sport, en huitième de finale aller de la Ligue africaine des champions.

 

Le Katois : Victoire (3-2) contre la Jeanne d’Arc (J.A), comment analysez-vous ce match ?

Abdoulaye Sissoko : D’abord, je félicite mes coéquipiers qui se sont surpassés afin d’empocher les trois points. Il y a eu beaucoup de changements dans le Onze de départ, avec des joueurs frais, mais qui manquaient de compétition dans les jambes. Cela nous a un peu compliqué le boulot et l’équipe a manqué d’automatisme pendant une bonne période. Durant les trente premières minutes, nous avons dominé la rencontre. Cette domination a été concrétisée par l’ouverture du score, mais après, nous nous sommes faits remonter au score à cause de la fatigue et la Jeanne d’Arc a repris le contrôle du match, en inscrivant un second but. En deuxième période, nous nous sommes parlé et avec les différents changements apportés par le coach, on sait finalement tiré d’affaire.

 

Une belle victoire qui fera du bien au moral ?

Bien sûr que oui, cette victoire nous met en confiance. Elle augure d’un meilleur espoir pour le match contre le Coton Sport en huitième de finale de la Ligue des champions d’Afrique. Nous avons prouvé, à travers ce match, que l’équipe peut marquer et qu’elle peut revenir au score, pour ensuite renverser des situations difficiles. Cela est extrêmement important pour une équipe qui a des ambitions pour la Ligue des champions.

 

Après avoir inscrit le premier but du Stade malien face à la Jeanne d’Arc, vous vous êtes contenu pour ne pas manifester votre joie. Peut-on connaître les raisons ?

Cette réaction est normale, pour moi. C’est par souci d’humilité. Vous savez, quand j’ai eu des problèmes au Stade malien, c’est la Jeanne d’Arc qui m’a accueilli à bras ouverts. Les dirigeants de la J.A m’ont adopté et je ne peux jamais oublier cela, pour rien au monde. En plus, c’est l’entraîneur de la J.A, Gueladjo Nango, qui m’a encadré dans le centre de formation du Stade et c’est lui qui m’a donné mes chances, afin que je débute avec l’équipe première du Stade malien. C’est la raison pour laquelle je me suis réservé de manifester, après ce but que j’ai inscrit contre la Jeanne d’ Arc de Bamako.

 

Vous partez demain jeudi pour Garoua au Cameroun en vue la manche aller des huitièmes de finale de Ligue des champions. Quelles sont vos ambitions ?

Nos ambitions sont claires. C’est d’accéder en phase de poules de la Ligue des champions. C’est avec cet état d’esprit que toute l’équipe travaille. Jouer la phase de poules de la Ligue des champions, cette année, passe d’abord par ce match aller à Garoua. C’est un match très important pour la suite des opérations. Donc, nous partons au Cameroun pour faire un résultat, comme on l’a fait à Dakar. Le mot d’ordre est très clair : faire un résultat favorable.

 

En avez-vous les moyens ?

Certes, c’est un match de football et nous n’avons aucune idée sur cette équipe du Coton Sport, mais nous sommes confiants et persuadés que le Stade malien de Bamako peut aller loin dans cette compétition.

 

Quel message avez-vous pour le public, même s’il va vous manquer au Cameroun ?

Je les invite à rester de cœur et d’esprit avec nous. Nous avons besoin de leur soutien total, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Nous leur demandons de rester unis et solidaires, comme ils l’ont fait l’année dernière dans les moments difficiles.

Propos recueilli par Mass

 

 

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. blanc joue blanc gagne,que dieu nous aide comme l’année de la coupe CAF,amen.bonne chance au stade malien de bko.allez les blancs allez MARAKA

Comments are closed.