Accord de l’Assemblée Nationale pour une sortie de crise au sein du football malien : Enfin, les frondeurs adhèrent aux recommandations

1
Les frondeurs

Aujourd’hui, on peut dire sans risque de se tromper bravo au président de l’Assemblée Nationale, Issiaka Sidibé dans la résolution de la crise au sein du football malien. Il a pu réussir là où tout le monde a pratiquement échoué depuis plusieurs.

Il existe déjà des recommandations pour une sortie de crise avec un chronogramme détaillé. Depuis le jeudi dernier, le Comité exécutif de la Fédération Malienne de Football, le Pool des médiateurs du Comité National Olympique et Sportif, les clubs de Ligue 1, l’Union Nationale des Supporters des Aigles du Mali (UNASAM) le bureau de l’Assemblée Nationale ont tous signé le document.  Seuls les frondeurs avaient refusé de le signer. Après plusieurs réflexions et sous la pression de certains clubs comme le Djoliba, le soi-disant président des frondeurs, Mamadou Dipa Fané et Moussa Konaté, président du COB, ont finalement signé le document en catimini, le samedi aux environs de 15 heures à l’Assemblée Nationale.

Notons que les recommandations sont axées sur plusieurs points. Il s’agit d’abord de la reconnaissance du Comité exécutif de la FEMAFOOT dirigé par Boubacar Baba Diarra, la reprise de l’élection de la Ligue de football de Bamako sous la supervision de la Fédération Malienne de Football, le maintien des quatre clubs (Djoliba, COB, CSK et Avenir de Tombouctou) en ligue 1, la levée de la suspension…D’ores et déjà, l’élection de la ligue de Bamako aura lieu  le samedi 17 février au Gouvernement du District de Bamako. Les candidats doivent déposer leur candidature au Secrétariat de la FEMAFOOT au plus tard ce mercredi à partir de 16 heures.

Il est important de préciser aussi que la Fédération Malienne de Football a convoqué une Assemblée Générale Extraordinaire pour le 5 mars prochain au Gouvernorat du District de Bamako. Il s’agira de discuter sur les recommandations de l’Assemblée Nationale notamment le maintien des quatre clubs et la levée des suspensions de certains dirigeants du football.  La date pour le démarrage du championnat national sera aussi au centre des débats.

 

Alou BADRA HAÏDARA, Aujourd’hui Mali pour Maliweb

PARTAGER

1 commentaire

  1. tout le probleme du foot malien est ce diable de MOUSSA KONATEqui ne vit que du football.les coups bas par-ci et par la .c est eux qui etaient aux affaires ,quand ils n arrivaient meme pas a assurer les billets aller retours des joueurs.c est ce MOUSSA KONATE ,pietre footballeur du COB a l epoque qui cirait les bancs de cette formation et qui s en prenait toujours a l en cadrement le fait de ne pas etre titulariser ,et faisait revolter les joueurs .c est lui encore qui a cree une societe fictive ”aujourd hui a l arret” qui s occupait de l entretien du centre de kabala.c est vraiment dommage que MR FANE a qui j avais un peu de respect s est fait embobiner par ce fainéant.tant que le nom de MOUSSA KONATE sera cite dans le milieu du foot malien RIEN N Y SERA

Comments are closed.