Afro basket féminin U16 : Le Mali super favori

1

Afro basket féminin U16 : Le Mali super favoriNotre pays dispose d’un passé très glorieux avec à son palmarès 3 titres de champion d’Afrique en autant d’éditions

L’équipe nationale féminine de basket U16 participera à la 4è édition l’Afrobasket de sa catégorie à Antananarivo à Madagascar du 10 au 19 juillet. Pour la 4e édition de cette compétition 11 sélections ont déjà confirmé leur participation à ce championnat d’Afrique dont notre pays est tenant du titre. Outre le Mali et Madagascar, pays hôte, prendront part à cette 4e édition de l’Afrobasket U16: l’Afrique du Sud, le Maroc, le Nigéria, le Rwanda, le Zimbabwe, l’Egypte, l’Angola, le Mozambique et la Tunisie. Ces nations seront reparties en deux groupes une fois sur place. Le tirage au sort doit se dérouler ce soir pour permettre aux différentes sélections de connaître non seulement leurs poules, mais aussi le calendrier de la compétition.

Les 11 meilleures sélections africaines vont se disputer le titre continental ainsi que les places qualificatives pour le championnat du monde de la catégorie. Déjà pour le bouquet final, il y a un groupe de favoris qui se dégage. Parmi ce groupe on peut citer l’Angola, l’Egypte (trois fois vice-championne), la Tunisie et le Mali (triple championne d’Afrique). La sélection nationale cadette, triple tenante du titre, mettra sa couronne en jeu avec comme objectif principal d’écrire encore une fois l’histoire en la conservant. Les joueuses de Sidiya Oumarou font partie des plus grands favoris pour le titre final car elles disposent d’un passé très glorieux avec à leur palmarès 3 titres de champions d’Afrique en autant d’éditions.

Derrière le Mali, l’Egypte, le Mozambique et la Tunisie se positionnent comme de sérieux favoris. Si les Egyptiennes cherchent à inscrire leurs noms au palmarès de la compétition, après avoir échoué trois de suite face aux Maliennes, les Mozambi-caines et Tunisiennes chercheront elles aussi au moins à atteindre la finale.

Mais il faut dire que maintenant cela fait plusieurs années que les Angolaises et Tunisiennes ne font plus peur sur la scène continentale surtout quand il s’agit de la catégorie d’âge. Il faudra que ces pays se battent avec force et abnégation pour atteindre leur objectif car devant eux se trouve la nation la plus titrée de cette compétition à savoir le Mali.

La force du Mali se réside dans le potentiel technique et l’expérience de son effectif. Les cadettes maliennes disposent d’un effectif majoritairement composé de joueuses d’expérience qui ont participé pratiquement à plusieurs stages à l’extérieur du pays. Troisième point fort des Maliennes, elles jouent pour la plupart dans les championnats locaux et sont presque toutes titulaires dans leurs clubs respectifs.

POUR LA QUATRIEME FOIS D’AFFILEE. Dans le cadre de la préparation de cette 4è édition, la sélection nationale a fait plusieurs matches amicaux, afin de peaufiner les derniers réglages. L’équipe coachée par le duo Sidiya Oumarou et Boubacar Diallo «Sy» a quitté Bamako hier soir par Kenya Airways pour la capitale malgache. Mais avant leur départ, l’équipe a reçu la visite des membres du bureau fédéral conduits par le président, Me Jean Claude. Dans son adresse aux joueurs et à l’encadrement, le premier responsable de la FMBB a expliqué que c’est le pays tout entier qui compte sur cette génération pour conserver le trophée. «Vous avez le soutien et la bénédiction de tout le peuple malien. Donc faites preuve de bonne volonté en vous battant pour remporter cette coupe.

Nous savons que vous avez la possibilité, les moyens et la capacité de nous ramener cette coupe pour la quatrième fois d’affilée. Vos ainés ont mis la barre très haut, mais vous avez la chance de faire encore mieux qu’elles. Nous avons eu la chance de remporter les trois premières éditions donc pour cette édition encore nous ne devons pas chercher autre place que la plus haute marche du podium », a déclaré le premier responsable de la FMBB avant d’ajouter : « Nous sommes à notre 4è participations avec 3 médailles d’or.

C’est dire que nous sommes désormais une équipe à abattre de la compétition car notre pays est le seul titré dans ce tournoi », conclut-il. En réponse, l’entraîneur principal Sidiya Oumarou a rassuré que son équipe va se battre avec tous les moyens dont elle dispose pour faire honneur à notre basket-ball qui compte parmi les meilleurs du continent. D’après le sélectionneur national le visage de l’équipe nationale se précisera au fil de la compétition. « Plusieurs matches-tests ont été déjà disputés et les filles commencent à trouver la rage de vaincre. Elles commencent à aimer le contact, c’est important. Il faut continuer dans ce sens pour pouvoir aller le plus loin possible dans cette compétition où on ne vise qu’un seul objectif le titre final» a dit Sidiya Oumarou.

Pour rappel la première édition de cette compétition s’est déroulée à Bamako en 2009 où les « Aiglonnettes » ont remporté le titre face à l’Egypte au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta. Deux ans plus tard, en 2011 en Alexandrie (Egypte) les joueuses d’Oumarou Sidiya ont remis ça en battant à nouveau en finale l’Egypte dans son fief sur le score de 66-54.

Lors de la troisième édition qui s’est déroulée à Maputo (Mozambique) la sélection nationale cadette a confirmé tout le bien qu’on parle d’elle sur le plan continental en remportant un troisième titre consécutif face au même adversaire, c’est à dire l’Egypte avec en prime les titres de la meilleure marqueuse et meilleure rebondeuse décernés respectivement à Djénéba N’Diaye et Mariam Aliou Coulibaly (sœur cadette de l’international pivot des Aigles, Nagnouma Coulibaly, ndlr).

D. COULIBALY

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.