Aigles du Mali – Mena du Niger (1 but à 0) : – ” Cette victoire est très importante pour nous” dixit Carteron – “Je la dédie à tout le peuple malien, ma famille et mes enfants ” dixit Seydou Kéïta

13
Les onze entrant des Aigles du Mali contre les Menas du Niger

Ce fut un grand ouf de soulagement pour les Aigles du Mali, après avoir battu dans la douleur le Mena du Niger (Un but à Zéro). Pour Patrice Carteron, cette victoire est très importante pour la suite de la compétition où les Aigles doivent affronter dès ce jeudi, le Ghana qui a fait match nul (2 buts partout face à la RD Congo). Le capitaine des Aigles, Seydou Kéïta dédie cette belle victoire à tout le peuple malien,  sa famille et ses enfants.

Pour leur première sortie à la CAN 2013, les Aigles du Mali ont réalisé une bonne option pour décrocher leur ticket pour les quarts de finales. Hier au Stadium Nelson Mandela Bay de Port Elizabeth, les poulains de Patrice Carteron ont démontré leur suprématie face à une véritable formation du Niger. Le meneur de l’équipe malienne, Seydou Kéïta, a encore montré toute sa capacité pour donner la victoire aux Aigles du Mali face au Mena. Après une première mi-temps très dure entre les deux formations, finalement le Niger n’a pas pu supporter la pression de Seydoublen et ses coéquipiers. Le Mena finira par craquer à la 84è  grâce à un  but de délivrance de Seydou Kéïta, donnant ainsi la victoire aux Aigles du Mali.

Le technicien français, Patrice Carteron, était visiblement très heureux de cette victoire, qui permet à son équipe de prendre la tête de sa poule, après le nul de 2 buts partout entre le Ghana et la RD Congo, lors du premier match. Cette victoire est également symbolique puisque c’est la  toute première depuis le début de la CAN.

“Je savais que cette rencontre allait être difficile pour nous puisque le Niger dispose d’une équipe très engagée, motivée et même déterminée. Heureusement que Seydou nous a sauvé à quelques minutes de la fin du match. Cette victoire est donc importante pour nous pour la suite de la compétition. Nous allons commencer à préparer le match contre le Ghana, ce jeudi. Je respecte cette équipe du Ghana, mais, nous allons essayer de prendre les trois points, à défaut faire un match nul” dira Carteron.

Le capitaine des Aigles a dédié cette victoire à tout le peuple malien, à la paix au Mali, sa famille  et surtout ses enfants. “Je suis vraiment content de cette victoire que je dédie à tout le peuple malien, ma famille et mes enfants. Vous savez, mes enfants m’ont demandé avant le match de faire tout pour marquer un but. Raison pour laquelle, je leur dédie cette victoire” a-t-il précisé.

L’entraîneur du Niger, Gernot Rohr, reconnait que le Mali était plus fort que le Niger. “Je pense qu’il n’y a pas de débat entre le Niger et le Mali en matière de football. Pour moi, le Mali est l’un des favoris de la CAN auquel il  faut obligatoirement faire attention” précisera-t-il.

Le prochain match des Aigles, c’est le jeudi 23 janvier, contre le Ghana avant d’affronter la RD Congo lors de la dernière journée des matches de poule, le 28 janvier.

Seydou Kéîta sacré meilleur joueur du match

Le trophée du meilleur joueur du match offert par Orange a été décerné au capitaine des Aigles, Seydou Kéïta, pour avoir réalisé un bon match. C’est avec beaucoup de joie et de fierté qu’il a reçu son  prix. Cheick Fantamady Diarra, qui a joué la première partie de la rencontre, a été désigné joueur fair-play. Ce prix est décerné par la marque Samsung.

                 Les coulisses de la Can

Parcours du combattant

La délégation officielle du Mali a fait un parcours de combattant pour arriver à Port Elisabeth, localité où les Aigles du Mali sont basés. C’est le jour-même du premier match des Aigles du Mali contre le Mena du Niger, hier dimanche, que cette délégation est finalement arrivée à Port Elisabeth, à quelques heures du coup d’envoi.

Composée du ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamèye Founè, du vice-président du Comité National Olympique et Sportif, Tidiane Niambélé, du président de la Fédération Malienne de Football, Hammadoun Kolado Cissé, la délégation du Mali avait quitté Bamako, le vendredi après-midi, pour faire escale à Dakar, au Sénégal. Avant de prendre le vol de la compagnie South African Airways à destination de Johannesburg. Après 8 heures de vol (7 h 30 – 15 h 30) la délégation est bien arrivée à l’aéroport de Johannesburg, samedi, où elle a passé la nuit à l’hôtel City Lodge. C’est hier aux environs de 13 heures (heure locale, il y a 2 heures de décalage) que la première partie de la délégation est arrivée à Port Elisabeth. L’autre partie, deux heures, après.

 Maigres supporters des Aigles du Mali

Cette année, le nombre de supporters des Aigles du Mali est très peu par rapport aux autres pays qualifiés pour la CAN 2013. Ils sont au nombre de 8 supporters y compris le président de l’Union Nationale des Supporters des Aigles du Mali (UNASAM) Souleymane Diabaté et son vice-président Cheickna Demba. “C’est dommage que nous ne soyons pas cette fois-ci très nombreux à effectuer le déplacement. Comme vous le savez, nous vivons dans un contexte particulier à cause de la crise dans notre pays. Nous allons mobiliser des maliens qui sont en Afrique du Sud pour nous aider à soutenir notre sélection nationale” nous a confié l’un des responsables des supporters. En tout cas, des grands animateurs comme Sani ou le Roi ou encore Wa sont absents en Afrique du sud.

 Pas de  femme

Aucune femme ne fait partie de la délégation malienne à la CAN. Ni parmi les officiels, ni dans la presse et encore chez les supporters. Ce qui est une première dans les annales de la participation du Mali à la CAN. En 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale, il y avait deux femmes au niveau de la presse. Autant de femmes au niveau des supporters. La question qu’on se pose est de savoir pourquoi la délégation est orpheline des femmes.

 On ne sent pas la CAN

Apparemment les sud-africains ne sont pas très intéressés par la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Puisqu’on ne sent pas la tenue de ce grand rendez-vous du football africain dans le pays de Mandela. Malgré l’arrivée de la forte délégation des pays qualifiés, les sud-africains semblent préoccupés par autre chose. Beaucoup de gens qui travaillent à l’aéroport ne sont pas au courant de la CAN ou peut-être ils ne sont pas intéressés. Même remarque dans les stades qui n’arrivent pas à faire le plein.

 Deux vols spéciaux 

Le Niger a envoyé un grand contingent pour soutenir le Mena, qui se trouve dans la même poule que le Mali, le Ghana et la République Démocratique du Congo. Cette année, le Niger a mis le paquet en affrétant deux vols spéciaux, arrivés le même jour, samedi, à l’aéroport international de Johannesburg. La délégation est venue au même moment que celle du Mali.

Selon l’un de nos confrères nigériens, la délégation est composée de 400 personnes dont 300 supporters, une trentaine de journalistes. Sans oublier les officiels. Il faut rappeler que lors d’un seul téléthon,  le ministère des Sports du Niger a pu mobiliser près de 2 milliards de FCFA. Ce qui a permis de faire voyager la délégation avec prise en charge totale.

 Alou B HAIDARA Envoyé spécial à Port Elisabeth

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Mali-Niger, pas de vainqueur, ni de vaincu, surtout lorsqu’il s’agit d’un allié sûr comme le Niger dans la recherche de solution que vit le Mali. Félicitations aux Aigles, les Menas n’ont pas démerité.

    • Je suis entièrement d’accord avec vous A2LA , c’est le sport . Toutes les deux équipes pouvaient gagner le match mais le sort en a décidé autrement . L’attitude des joueurs maliens nous a beaucoup plu dans la mesure où ils ont été modestes dans la jubilation . Merci aux Aigles du Mali pour leur attitude et vive le Mena du Niger .

  2. vivement l’application de la charia au Mali ,comme çà fini d’etre emm..erdé par le foot :mrgreen: :mrgreen:

    • Ma chère blanche neige , même en Arabie il y a le football . S’il vous plaît , laissez-nous avancer .

  3. BRAVO LES AIGLES. BATTEZ-VOUS AU SUD DU CONTINENT PENDANT QUE NOS BRAVES MILITAIRES SE BATTENT AU NORD DU PAYS. MERCI HOLLANDE ET MERCI DAMIEN BOITEUX. LONGUE VIE AUX PETITS DAMIENS BOITEUX NES AU MALI.

    • …….Attention! mieux vaut prendre ses points dans la douleur que de perdre le match ou de faire un mul. Le début de compétion n’est pas facile et il faut être très prudent. Vive les aigles!

    • A MEDDO moi je voudrais bien avoir 5 autres victoires minables comme celle d’hier. Le reste je m’en fous 😆 😆 😆

Comments are closed.