Alain Giresse l’a déclaré depuis la France : «Je me refuse de me justifier sur une chose que je n’ai pas faite. Je suis au milieu d’une rumeur »

5
Alain Giresse
Alain Giresse

«Je suis toujours sous contrat avec le Mali. Et je suis en train de préparer le prochain match des Aigles contre la Guinée Equatoriale en mars» 

maliweb.net – Joint au téléphone  depuis la France, le sélectionneur national des Aigles du Mali, Alain Giresse a été très clair concernant sa candidature au poste de sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun. «Je suis toujours sous contrat avec le Mali. Je me refuse de me justifier sur une chose que je n’ai pas faite. Je suis au milieu d’une rumeur. Et ce n’est pas la première fois qu’on annonce mon départ» a-t-il précisé.

Depuis quelques jours, des rumeurs circulent sur un probable départ du sélectionneur national des Aigles du Mali, Alain Giresse. Il serait annoncé pour être le futur sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun, après la démission de Volker Finke, en octobre dernier.

Joint au téléphone  par nos soins depuis la France, Alain Giresse s’est dit très surpris de cette information. Il signe et persiste : «Vous savez, les rumeurs sont les rumeurs. Je ne peux rien faire. Je ne suis pas l’instigateur de cette information. C’est pour vous dire que je suis au milieu de cette rumeur. Je me refuse donc de me justifier sur une chose que je n’ai pas faite. C’est pour vous dire que nous sommes dans les rumeurs. J’étais même étonné quand certaines personnes m’ont appelé  pour me dire que je dois signer un contrat au Cameroun depuis le lundi dernier». Avant de préciser : «je suis toujours sous contrat avec le Mali. En tant que professionnel, je suis en train de préparer le prochain match des Aigles du Mali contre la Guinée Equatoriale, au mois de mars. Il est donc important de préparer cette rencontre très capitale pour nous».

Il est nécessaire de rappeler les conditions fixées par la Fédération Camerounaise de Football pour faire acte de candidature. Il s’agit : «Etre de nationalité camerounaise ou étrangère ; être de bonne moralité ; être physiquement apte et en bonne santé ; avoir une forte personnalité ; avoir une crédibilité et jouir d’une reconnaissance nationale et internationale ; avoir une expérience professionnelle dans les clubs d’élites, dans les clubs professionnels ou dans les sélections nationales ; avoir une bonne connaissance du football africain ; être entraîneur de football de haut niveau titulaire des diplômes fédéraux ou étrangers obtenus à la suite des formations continues (Licence A, Licence A Caf, Licence A Uefa, Licence professionnelle ou tous autres diplômes reconnus équivalents) ; avoir un bon palmarès (trophées ou titres nationaux et internationaux remportés comme joueur ou entraîneur national) ; être disposé à résider en permanence au Cameroun ; avoir une bonne connaissance de l’outil informatique (logiciels : Word, Power Point, Excel …) ; avoir une parfaite connaissance de la langue française et/ou anglaise ; avoir un bon carnet d’adresses dans les milieux professionnel ». C’est sur cette base que la Commission Ad-hoc chargée de l’examen des candidatures avait travaillé en décembre dernier sur près de 238 dossiers.

Aux dernières nouvelles,  l’ancien sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, Hervé Renard (il a été récemment limogé par Lille) et le Serbe Milovan Rajevac seraient en bonne position. S’il faudrait faire un choix objectif, il se situerait entre les deux techniciens, selon la presse camerounaise. Des sources indiquent que Joseph Marius Omog Nemi, à défaut d’être retenu comme sélectionneur national, sera l’adjoint de celui qui sera choisi. L’appel à candidature précisait d’ailleurs que les candidats devaient postuler pour «le poste d’entraîneur national sélectionneur de l’équipe fanion A ou éventuellement pour le poste d’adjoint ».

En tout cas, le nom du futur du sélectionneur des Lions Indomptables sera connu dans les prochains jours.

Alou Badra HAIDARA, correspondant particulier / maliweb.net

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. si il part sa ne me surpra pas car les français sont abutuées de la haute trahison.il ne pas le premier entreneur français a partire sous contrat, ils vie de çà.

  2. N’est-il pas temps de finir avec cette question d’entraineur international? Il suffit de bien payer un entraineur national et d’avoir les meilleurs résultats du monde. Ce qui se passe en Afrique, s’appelle la malédiction des africains et faut un éveil rapide des consciences pour juguler de telle malédiction. Formons nos équipes nationales et finir avec les sélections nationales. Qu’Allah le tout puissant aide et protège l’Afrique.

  3. José Mourinho est libre……………si vous voyez ce que je veux dire!!!!!!!!!!!!!!!

  4. «Je suis toujours sous contrat avec le Mali. Et je suis en train de préparer le prochain match des Aigles contre la Guinée Equatoriale en mars» 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    En se la coulant douce en France, loin des mentalités de certaines personnes 😯 😯 😯 😯

Comments are closed.