Amicale des enfants, des anciens élèves du lycée de Banankoro : Le triomphe du Fc city et de la solidarité.

2

BanankoroC’était en présence du secrétaire général de l’Amicale des Anciens Elèves de Banankoro, le colonel des douanes Fakourou Sylla, des membres de l’Association dont le colonel d’aviation Yaya Traoré, chargé aux sports, Ibrahim Mamadou Sylla, Délégué Général des Maliens de l’Extérieur, Tiémoko Traoré, chargé de la communication et directeur de publication du journal « le Pouce » et du maire délégué au centre secondaire d’Etat Civil de Banakabougou, Moustapha Fomba.

Dans son mot de bienvenue le secrétaire général de l’AEAEB, Mamadou Lamine Diawara, fils de l’honorable Seydou Diawara a précisé qu’il s’agit pour leur génération d’assurer la continuité de cette excellente famille fondée par ceux qui ont fait partie des meilleurs élèves du DEF, orientés au Lycée de Banankoro. Le coup d’envoi symbolique du match a été donné par l’administrateur chevronné Boubacar  Sow, membre de l’Amicale des Anciens Elèves de Banankoro et Chef de cabinet du ministre de la Planification, de l’Aménagement du Territoire et de la Population.

Malgré un jeu plaisant, les deux équipes se neutralisent en première mi-temps sans pourtant créer de véritables occasions de but. A la reprise, la sélection de Banankabougou en blanc prend son destin en main en mettant le pied sur l’accélérateur. La pression monte. Les fautes se multiplient. Finalement, ils parviennent à ouvrir le score à la 57 eme minute  par leur avant-centre, Bemba Konaté, suite à une mauvaise relance de la défense du FC G. Les jeunes de Faladiè-Sema en maillot bleu réagissent, mais n’arrivent pas à concrétiser. Le FC City mieux organisé impose son style et son rythme .Plus réalistes, ils  arriveront à doubler la mise, toujours par le même Bemba Konaté qui marque ainsi son second but personnel. Nous sommes à la 63 eme minute. Après ce deuxième but, la rencontre monte d’intensité.

A quatre minutes du sifflet final, le FC City concrétisera sa domination en marquant un troisième but par l’entremise de l’autre avant-centre Ibrahim Sacko. C’est sur ce score de trois buts contre zéro en faveur de Banankabougou qu’intervient la fin du match. Le vainqueur s’est vu offrir en plus du  trophée, une enveloppe de 50 000 F et un ballon. Le finaliste malheureux, FC G a été consolé par une enveloppe de 25 000 F  et un ballon. Ce fut un match plein de  fairplay. Le FC G a joué, mais FC City a remporté la coupe. En somme ce fut la victoire de la solidarité et de la fraternité.

Après la remise des prix au capitaine vaincu par le colonel d’aviation Yaya Traoré alias Lord, et la remise du trophée au vainqueur par Mme Cissé Saran Fofana déléguée par ses camarades, épouse de Oumar Cissé   nous avons recueillis les impressions du secrétaire général de l’Amicale des Anciens Elèves du Lycée de Banankoro, Fakourou Sylla : «  l’objectif visé, c’est la  pérennisation de la solidarité que nous avons instauré depuis 1971 époque à laquelle nous nous sommes retrouvés au Lycée de Banankoro. Lorsque nous avons démarqué le 20 septembre 1971 au Lycée de Banankoro, nous avons appris à tout partager à l’internat. Nous avions crée ainsi une chaine de solidarité après le Bac jusqu’à la vie civile et professionnelle. Nous avions par la suite organisé nos femmes en Amicale et aussi nos enfants. Même après nous cette chaine de solidarité va continuer. Il n’y a pas de vainqueur ni de vaincu. Seule la solidarité a triomphé. ». L’animation était assurée par nos confrères sportifs Albert, Kaba de Kledu. Vivement pour la prochaine édition.

Jean GOITA

 

Peulh

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. L’Hstoire nous rappelle que la première promotion du Lycée de Banankoro est celle de 1968 avec comme premier Proviseur Mr. Tiècoura, le Surveillant Général Mr. Bathily et surtout l’incontournable infirmier Mr. Nicodème, l’incomparable Soungalo, professeur d’anglais . A cette époque, les lycéens ont connu un triste évènement avec le Coup d’Etat dU 19 novembre 1968 très mal accueilli dans le milieu scolaire. Les lycéens de la serie scientifique ont reçu des coups bas perpétrés par leur professeur de mathématiques un certain Homothétie, un homme aigri qui est venu avec cette idée arrêtée de briser ses élèves. Des hauts cadres sont issus de cette promotion notamment: Mr. Mohamed Ali Bathily, actuel Ministre des Domaines; Me Hamidou Diabaté; le Général de Brigade Zoumana Kouyaté, l’actuel Président de la Fédération Malienne de Hand-Ball; Mr. Naman Keita, un surdoué en Math-Physiques- Chimie ayant occupé le poste de Directeur Natonal de la Statistique puis admis dans le circuit Onusie n où il prit sa retraite à la FAO. Il faut ajouter certains cadres émérites comme le Médecin col-Maj Bou Diakité (Paix à son Ame) seul spécialiste dans l’Armée dans le domaine de Psyatrie. N’ oublions pas également Mr. Aboubacrine Alpha, haut cadre de l’éducation comme Mr. Banou Diakité et tant d’autres.

  2. Dans les années 1971 les autorités envoyaient les deux cent meilleurs élèves admis au DEF dans leur tranche d’age à Banankoro à 12 km de Segou. l’objectif évidemment était de produire loin des influences néfastes une race d’intello d’excellence. Ces élèves triés sur le volet ont occupé et continue d’occuper des postes de responsabilité dans les hautes sphères de l’état. Ministres dans tous les gouvernements depuis plus de vingt ans,directeurs nationaux,officiers supérieurs des armées etc.etc.
    Transmettez cette philosophie à vos enfants et à la nouvelle génération, si le message passe le Mali en tirera grand profit pour la postérité.

Comments are closed.